Jean-François Lisée

  • Squared

    Jean-François Lisée296 articles

    • 179 229

    Ministre des relations internationales, de la francophonie et du commerce extérieur.

    Il fut pendant 5 ans conseiller des premiers ministres québécois Jacques Parizeau et Lucien Bouchard et un des architectes de la stratégie référendaire qui mena le Québec à moins de 1% de la souveraineté en 1995. Il a écrit plusieurs livres sur la politique québécoise, dont Le Tricheur, sur Robert Bourassa et Dans l’œil de l’aigle, sur la politique américaine face au mouvement indépendantiste, qui lui valut la plus haute distinction littéraire canadienne. En 2000, il publiait Sortie de secours – comment échapper au déclin du Québec qui provoqua un important débat sur la situation et l’avenir politique du Québec. Pendant près de 20 ans il fut journaliste, correspondant à Paris et à Washington pour des médias québécois et français.




Les malades imaginaires

Jean-François Lisée est en total désaccord avec les commissaires Charles Taylor et Gérald Bouchard lorsqu'ils dénoncent, dans leur rapport, toute volonté de mettre le noyau francophone en quelque position centrale.

Français : des renforts pour l’imprudence

Mais quelqu’un pourrait-il nous dire à partir de quel seuil il faudrait s’inquiéter ? Lorsqu’il n’y aura que 45 % de francophones dans l’île ? 40 % ? 33 % ?

Faire payer les riches : mode d’emploi

Une étude récente des fiscalistes Luc Godbout et Suzie St-Cerny, de l’Université de Sherbrooke, a de quoi faire tourner en bourriques l’essentiel des commentateurs économiques québécois.

L'étau xénophobe se resserre

<b>Même la Grande-Bretagne a déjà évoqué la nécessité d'imposer des exigences linguistiques aux nouveaux arrivants</b>

Nordiques : opération résurrection

Pour les plus jeunes, sachez que pendant près de 20 ans les matchs Canadien-Nordiques ponctuaient nos hivers comme autant de tempêtes du siècle.

LE SOLEIL - RÉPLIQUE

Audacieux, mais acceptable

Rien d'inédit dans la citoyenneté interne - Les exemples scandinave, français, suisse et… canadien !

Au nom des incommodés

<i>Gérard Bouchard et Charles Taylor cherchent une solution à l’épineux problème des accommodements des minorités. Notre chroniqueur suggère de s’intéresser d’abord à la majorité.</i>

Immobiles, les régions ?

Ce petit séjour me remet en face d’un peuple qui porte en lui tous les ressorts du succès

Fous de Dieu de tous les pays, unissez-vous !

Si tous les théocrates du monde se donnaient la main, l'émission Beautés désespérées serait bannie des ondes. C'est le programme d'un intellectuel conservateur américain.

Éloges de la richesse et du Canada

Les grandes plumes de <i>La Presse</i> mettent la main à la pâte

Enfin de l’action

<b>Disons-le autrement : la promotion des intérêts de la société francophone qu’est pour l’essentiel le Québec est la raison d’être du PQ, le souveraineté étant le moyen proposé pour le mieux y arriver. Se déconnecter de cette raison d’être, c’est se couper de son énergie vitale et de l’électorat francophone</b>.