Petits riens de la campagne électorale (6)

72b10c940fa67bd43e1d5c0c7ad622b9

«La fiente de l’esprit qui fait du rase-mottes»

Swigne la basquaise dans le fond de la boîte à bois! Swigne le basquais dans le fond de la boîte à poix! Les chefs vont ron ron petit tas de merde patapon! Ce n'est plus une campagne électorale, c'est à qui-mieux-mieux dans l'adjectif-clou-à-tête carrée! Odieux, scandaleux, indigne, machiavélique, etchétéra, etchétéra! La fiente de l'esprit qui fait du rase-mottes, vinguiène de crasse! Si une société se détermine par le langage de ses élites, admettons que la nôtre a quelque chose d'excrémentielle!
De la constipation en forme de cul de poule passer ainsi au va-vite aussi rapidement a de quoi vous siphonner le canayen errant!
Monsieur Couillard! Ah l'infâme! Ce chirurgien ne cisaillait-il que dans la peau du bas du corps de ses clients? À l'entendre vitupérer comme un éperdu dans le superlaxatif, on le dirait bien!
À croire qu'on lui doit l'apparition de la bactérie E. Coli!
Et quel discours, mes aïeux! Le plus absurde: faire de Montréal une ville bilingue et obliger tous les Québécois, la chose étant faite, à le devenir! Denis Coderre et Philippe Couillard, même combat dans la même auge! Le français, langue de travail et langue d'usage pour tous? Plane ici l'ombre de Pierre Elliott Trudeau qui, dans les années 1970, voulait, s'en souvient-on, faire du Québec un district bilingue! On en est presque là aujourd'hui. La Loi 101 écharognée de tout bord et de tout côté, un désastre!
J'ai reçu l'autre jour une lettre d'une brave maman pure laine qui me disait avoir permis à son fils de fréquenter le cégep anglais. Résultat, me racontait-elle: son fils ne fréquente plus que des anglophones et ne parle même plus français à la maison. Il en est même rendu à mépriser ceux qui ne parlent que cette langue, "celle de l'infériorité"! Philippe Couillard et Denis Coderre d'applaudir des trois mains! Alors qu'il se présentait à la mairie de Montréal, le gras Coderre pratiquait le bilinguisme: un discours en français, aussitôt suivi d'un autre en anglais! Philippe Couillard va juste plus loin: même les ouvriers devraient dans l'usine où ils travaillent parler anglais!
Je ne comprends pas que les Québécois francophones restent silencieux là-dessus, ne voient pas que s'il y a machiavélisme, c'est là qu'on le trouve. Si j'étais un adepte de la conspiration, je dirais que Couillard et Coderre sont en mission, délégués par le pouvoir fédéral pour "casser une fois pour toutes l'identité francophone du Québec". Leur refus d'une charte des valeurs (ou de la laïcité), à quoi tient-il? Poser la question, c'est y répondre... l'anglomanie, maudite marde! Au train où vont les choses, il n'est pas loin le temps où Montréal sera de majorité anglaise - comme c'était le cas dans les années 1830... ce qui nous a menés tout droit à la Rébellion de 1837!
Quant à Madame Janette Bertrand qui a simplement dit qu'il valait mieux prévenir l'intégrisme plutôt que d'être pris avec dans un temps prochain, ce n'est là qu'une vérité de la palisse. Curieux que les journalistes n'aient pas parlé de ce qui vient tout juste d'arriver en Grande-Bretagne: cet accommodement qui deviendra loi et qui obligera les notaires à rédiger des testaments selon les lois musulmanes! Curieux aussi qu'au Québec, Alain Gravel (dont le nom ne lui permet pas d'aller sous le gravier, là où, sous une épaisse couche de boue tisse leurs toiles les intégristes) ne fait pas enquête sur les mosquées dont tout le monde se doute bien qu'elles sont financées par l'Arabie saoudite, pas seulement au Québec, mais partout dans le monde. L'Ontario a failli céder au demandes de ces intégristes il n'y a pas si long... en permettant que la charia fasse acte de loi! Pays de rêve de Msieu Couillard, l'Arabie saoudite est le grand argentier des terroristes (on a vu ce que cela a donné en Syrie)... et des médecins du type du chef libéral qui a dit quelque chose comme: "Vivre dans un tel pays, ça ne veut pas dire qu'on en endosse les us et coutumes." Quelle hypocrisie! Huit ans là-bas, dans ce pays qui ne sait pas encore ce que sont les droits de l'homme, l'égalité homme-femme, l'équité... et surtout pas la solidarité. On dit que les voyages forment la jeunesse. Philippe Couillard ne fait pas partie de celle-là!
Qu'un homme aussi dangereux puisse devenir le 7 avril prochain le premier ministre du Québec, ça ne vous fait pas peur? Comme dirait l'autre: "Frère Jacques, dormez-vous?"
VLB

Featured 5237d98cba169e3be9ae4314536f8eca

Victor-Lévy Beaulieu84 articles

  • 80 644

Victor-Lévy Beaulieu participe de la démesure des personnages qui habitent son œuvre. Autant de livres que d'années vécues, souligne-t-il à la blague, comme pour atténuer l'espèce de vertige que l'on peut éprouver devant une œuvre aussi imposante et singulière. Une bonne trentaine de romans, une douzaine d'essais et autant de pièces de théâtre ; des adaptations pour la télévision





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé