Géopolitique - Pétrole et Gaz

Québec

Par train ou pipeline, c'est aussi dangereux !

Nouveau déraillement de train au Nouveau-Brunswick

Un wagon de butane doit être vidé


Les équipes d’urgence s’affairaient à vider, lundi, un wagon rempli de butane liquide du convoi qui a déraillé dimanche en fin de soirée à Edmundston, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Québec

La suffisance des dépenses ne s'établit pas sur la base des sommes dépensées, mais sur celle des besoins

Déraillement du CN: le maire d'Edmundston se questionne



Le maire d'Edmundston au Nouveau-Brunswick, Cyrille Simard, croit que le déraillement dans sa ville, dimanche, d'un train transportant du butane dans le secteur Saint-Basile, suscite des inquiétudes à propos du budget de maintenance du transporteur, le Canadien National (CN).

Québec

Tous les prétextes sont bons pour retarder ou même compromettre le transport de pétrole bitumineux canadien aux États-Unis

SABLES BITUMINEUX

Les risques liés au transport inquiètent des scientifiques américains



Le transport de sables bitumineux de l’Alberta, que ce soit par oléoduc, wagon-citerne ou cargo, présente des risques environnementaux et des réglementations incomplètes, et comporte plusieurs variables inconnues, préviennent des scientifiques américains.

Québec

Très sécuritaire, en effet ( ! )

Un gazoduc explose dans le sud du Manitoba



L’explosion d’un gazoduc à environ 25 kilomètres au sud de Winnipeg pourrait priver plusieurs milliers de résidants de gaz naturel durant plusieurs jours.

Québec

Encore une preuve qu'on ne peut faire confiance à Enbridge

SASKATCHEWAN

Déversement de pétrole brut provenant d’un pipeline d’Enbridge



Une quantité indéterminée de pétrole provenant du pipeline Alberta Clipper de la compagnie Enbridge, s’est déversé au sud de Regina, en Saskatchewan, samedi.

Le pétrole ! Toujours le pétrole...

Escroquerie politique et l'éternelle rhétorique



Après le Mali, la France fourre son nez de nouveau en Centre Afrique. L’objectif avancé par la diplomatie française qui, sous couvert d’une résolution onusienne, peut se permettre de mettre main basse sur les richesses africaines, serait bien évidemment par souci humanitaire.

Québec

Bonne nouvelle ! Et c'est très bien ainsi

Pétrole et gaz: le Québec très mal coté pour les investissements



Le Québec est considéré comme l'un des pires endroits au monde pour les investissements pétroliers et gaziers, devançant à peine les pays déchirés par la guerre comme la Syrie et la Libye.

Pour le plus grand malheur de la planète

De l’énergie à revendre

Les besoins en pétrole iront s’accroissant, mais la soif d’or noir sera étanchée par l’exploitation de nouvelles ressources, souvent non conventionnelles, prévoit l’Agence internationale de l’énergie


Les nouvelles ressources permettront de compenser le déclin des champs pétroliers existants pour répondre à la hausse de la demande d’or noir d’ici à 2035, tout en accroissant la compétitivité des pays producteurs, a prédit mardi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Québec

Ils sont fous, ces Anglais !

British Prime Minister Calls on Communities to Support Fracking

Joao Peixe


Dans un article au Daily Telegraph, le Premier Ministre britannique David Cameron appelle tout le Royaume-Uni à soutenir l'industrie de la fracturation et à appuyer le boum du gaz de schiste, en déclarant que cela va réduire le coût de l'énergie et créer des emplois...

Québec

Mauvaises nouvelles pour l'Alberta

Peak oil? David Rosenberg gives seven reasons

Michael Babad


La demande en pétrole aurait atteint son sommet dans les pays riches alors que l'industrie de l'automobile fait des gains technologiques importants.

Québec

Les Russes renoncent au pétrole et au gaz de schiste pour ce siècle

Gazprom CEO: Shale gas not Russia's concern this century

Sophie Shevarnadze


Alors que la révolution du gaz de schiste est de plus en plus critiquée par les environnementalistes, la Russie n'a cure de ces attaques, du moins au cours des prochaines décennies, puisque le géant Gazprom n'a pas l'intention d'en faire l'exploitation au cours du présent siècle.

Québec

La fin du rêve pétrolier canadien ?

Expect $50 oil, but not $2 gas, Gulf Oil CEO says

Matthew J. Belvedere


Le prix du pétrole va baisser de moitié de son prix actuel de 105 $ le baril d'ici la fin de l'année, a prédit aujourd'hui sur la chaîne américaine CNBC le PDG de Gulf Oil, Joe Petrowski. On parle ici d'un baril de pétrole à 50 $.

La catastrophe de Lac-Mégantic va se trouver à soulever plusieurs problématiques dans les domaines de la sécurité des transports, des besoins énergétiques, des risques environnementaux, des politiques économiques, des échanges commerciaux, etc.

Au Maine, il y a deux semaines

La population de Fairfield a tenté de bloquer un convoi ferroviaire

Du pétrole de schiste en provenance de l'ouest américain, destiné à la raffinerie d'Irving au N.-B.


Québec

La machine à propagande est lancée. En fait, c'est le transport maritime qui présente le moins de risques

Transport de produits pétroliers: 40 fois plus de risques par train que par pipeline



Le transport de produits pétroliers par train est jusqu'à 40 fois plus risqué que le transport par pipeline, selon des estimations présentées en 2007 par Ultramar pour appuyer son projet d'oléoduc entre Lévis et Montréal.

Avec les sables bitumineux, l'économie canadienne est assise sur une branche très précaire qui risque de casser à tout moment

Sables bitumineux et pétrole de schiste

Une « onde de choc » mondiale est en vue

La surproduction de pétrole est une mauvaise nouvelle pour l’environnement


L’augmentation de la production pétrolière nord-américaine est telle qu’elle provoque une véritable « onde de choc » planétaire, qui aura pour conséquence de freiner la hausse du cours de l’or noir au cours des prochaines années. Un scénario qui tranche avec ce qu’on prévoyait il y a à peine quelques années. Mais cette ruée vers l’énergie fossile risque aussi de mettre à mal la recherche de sources énergétiques moins destructrices.

Autrement dit, la qualité de l'environnement est un luxe de riches. Si on est pauvre, c'est le laissez-faire. Belle mentalité...

La réduction des GES dépend du prix du brut canadien, dit Kent



Ottawa – La capacité des secteurs pétrolier et gazier d’absorber des contrôles plus serrés du gouvernement sur les émissions de gaz à effet de serre dépend de l’obtention de meilleurs prix pour le pétrole canadien, a fait valoir le ministre fédéral de l’Environnement, Peter Kent.

Québec

CO2: un seuil symbolique est franchi

À 400,03 ppm, la concentration de gaz carbonique dans l’air a outrepassé, jeudi, le niveau nécessaire pour parvenir à limiter le réchauffement climatique


Au moment où le ministre canadien Joe Oliver complétait sa tournée de promotion des sables bitumineux en Europe, l’Agence américaine océanique et atmosphérique a révélé vendredi que l’air de la planète vient de franchir un seuil historique de concentration de CO2 - un signe incontestable que la Terre se dirige vers des bouleversements climatiques aux conséquences désastreuses pour l’humanité.

Québec

La nouvelle concurrence des sables bitumineux

Today’s oil discovery sizes not seen since 1960



En 2006, j'ai écrit dans mon livre « A Thousand Barrels a Second » que le montant des nouvelles réserves récupérables observé chaque année par l'industrie pétrolière mondiale avait diminué à environ 10 milliards de barils - un nombre particulièrement petit par rapport à la consommation mondiale de pétrole qui alors tournait autour de 30 milliards de barils par an. Ce rapport de « trois pour un » de la consommation par rapport à la découverte était la raison fondamentale pour laquelle les prix du pétrole grimpaient en flèche à la mi-décennie, et pourquoi autant du côté de la demande, que du côté de l'offre, on a dû céder à ce que j'ai appelé un « point de rupture ».

Les eaux troubles dans lesquelles pêche l'Oncle Paul

L'œuvre des amis rebelles de nos journalistes

Les médias de masse au service du terrorisme en Syrie


Voici ce que les «amis» rebelles des journalistes de Radio-Canada et de toute la presse occidentale de masse réalisent : Dans ce reportage, nous voyons une journaliste «vraiment» sur le terrain. Elle est entourée de g...

Québec

Pétrole : les États-Unis premier producteur en 2017



En 2017, soit juste après la fin du second mandat de Barack Obama, les États-Unis seront devenus le premier producteur mondial de pétrole, devant l’Arabie saoudite et la Russie.