Le premier ministre Legault a raison de l'affirmer

Le Québec doit rester un État de petite dimension

20 raisons solides de rester à 8 millions, pas plus

4785970c930c1f1e24d4ff2672494b15

Tribune libre

Il n’y a que des avantages à ce que le Québec demeure un État, puis un pays de petite taille de 8 millions d’habitants, pas 10, pas 15.



Le premier ministre François Legault partage lui-même cet avis et ne s'est pas gêné pour l'affirmer haut et fort.


Il a fait l’apologie de petits pays comme la Suisse et les États scandinaves pour justifier sa décision de ne pas hausser les seuils d’immigration de manière outrancière.


Photo: La ville de Zurich, en Suisse


« La Suisse, c’est un petit pays extraordinairement riche, extraordinairement dynamique, a-t-il déclaré. Prenez les pays scandinaves : petits pays extrêmement riches, extrêmement dynamiques. Être gros, ça peut être beau, mais ce qui est important, c’est d’avoir une qualité de vie pour les personnes qui habitent au Québec. »



Photo: Copenhague, Danemark: vue emblématique de Copenhague. Célèbre vieux port de Nyhavn avec ses maisons médiévales colorées, son bateau touristique et sa femme à vélo dans le centre de Copenhague.



Photo:  Vue emblématique de Québec. Vue du Bassin Louise avec les maisons centenaires colorées du Vieux-Québec, et ses bateaux de plaisance. Notez les similitudes entre les 2 photos précédentes.



 « Ce n’est pas un objectif en soi de monter à 10, 20, 30 millions de personnes au Québec. On est 8,6 millions d’habitants, je pense que c’est une taille qui permet quand même d’offrir des services de qualité », a-t-il déclaré.


« Et comme beaucoup d’autres petits États dans le monde, je ne pense pas qu’on ait besoin de suivre le rythme du reste du Canada, qui est exceptionnel », a-t-il expliqué. 


Source: https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/221026/dq221026a-fra.htm



Pour le chef caquiste, en faire davantage menacerait la nation québécoise. En mai dernier, François Legault en a d’ailleurs fait un enjeu de survie. 


Le chef de la CAQ estime que le gouvernement fédéral, en voulant accueillir plus d’immigrants, «s’en va vraiment à l’extrême». Il y aura des «défis d’intégration» partout au pays, prédit-il.



Photo: Ville de Saguenay


Selon lui, le Québec doit être tout particulièrement vigilant et «limiter» le nombre d’immigrants qu’il accueille afin de protéger le français.


Source: https://www.lesoleil.com/2022/09/05/immigration-legault-prefere-que-le-quebec-reste-de-petite-taille-a3b0bd77d13ae398b107b8bfae7e6be8


https://www.google.com/search?q=francois+legault+d%C3%A9claration+le+qu%C3%A9bec+doit+rester+un+petit+pays


 



Voici quelques chiffres sidérants sur la folie de l’immigration galopante au Canada qui dénature le pays en le tiers-mondisant. À cause de cette politique insensée et injustifiable, le Québec est en danger de submersion massive, de substitution du peuple fondateur par un agrégat multiethnique sous-civilisé en passe de l’effacer, de le rayer de la carte, ce qui ferait bien l’affaire des fédéralistes anti-Québécois de souche.


Près de 1 personne sur 4 (23,0 %) dénombrée dans le Recensement de 2021 est ou a déjà été un immigrant reçu ou un résident permanent au Canada. Il s'agit de la plus forte proportion depuis la Confédération, dépassant le sommet précédent atteint en 1921 (22,3 %).


Le Canada compte aussi la plus forte proportion d'immigrants parmi les pays du G7.


Il désire accueillir 500 000 nouveaux immigrants par année d'ici 2025.


Source: https://www.ledevoir.com/politique/canada/769042/ottawa-souhaite-accueillir-500-000-immigrants-par-annee-d-ici-2025


Un peu plus de 1,3 million de nouveaux immigrants se sont établis de façon permanente au Canada de 2016 à 2021, ce qui représente le plus grand nombre d'immigrants récents dénombrés dans le cadre d'un recensement canadien.


L'Asie, incluant le Moyen-Orient, demeurait le continent de naissance de la plupart des immigrants récents (62,0 %).


Près de 1 immigrant récent sur 5 (18,6 %) est né en Inde; ce pays était en tête du classement des pays de naissance de l'immigration récente au Canada.


En revanche, la part d'immigrants récents venant d'Europe a continué de diminuer, passant de 61,6 % en 1971 à 10,1 % en 2021.


Comme on le voit, c’est le tiers-monde sous-civilisé sur le plan de la mentalité, de l’intelligence moyenne, du mode de vie inadapté au nôtre, de la culture appauvrissante de la nôtre, qui afflue à nos portes.


Source:  https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/221026/g221026a001-fra.png



Pour quelles raisons est-il plus avantageux que le Québec ne devienne pas un État surgonflé d’étrangers en provenance des pires pays arriérés du tiers-monde, avides de prendre la place des natifs par voie de remplacement graduel?


En voici une bonne vingtaine :


Le fait de recevoir trop d’immigrants




  1. empêche l’intégration complète et rapide




  2. favorise le communautarisme, des sociétés parallèles vivant dans la marge à l'ethnique




  3. favorise l’anglicisation, l’option pour l’anglais à la maison et dans les communications, au Cégep et à l'université




  4. met la langue française en péril, la francisation approximative n’étant qu’une illusion




  5. dénature la composition historique du peuple de souche en la désagrégeant




  6. ensauvage la société entière par la tiers-mondisation des comportement civiques




  7. augmente la criminalité et la violence




  8. crée une insécurité grandissante et généralisée dans la population native qui ne connaît plus de repos




  9. laisse la place à des religions rétrogrades et agressives qui s’en prennent à nous et à notre mode de vie




  10. laisse place à des minorités hostiles qui contestent judiciairement les lois appuyées par le peuple




  11. entraine la diminution de la consommation de la culture québécoise




  12. offre à la vue le spectacle offensant de gens qui ont l’air de miséreux du tiers-monde ou ont une mine renfrognée ou intimidante sur la rue




  13. crée des quartiers chauds qu’il vaut mieux éviter




  14. accentue la crise du logement




  15. surcharge notre système de santé et de services sociaux et les listes d'attente à notre détriment




  16. accentue le cosmopolitisme, ennemi de la cohésion sociale




  17. amène des mœurs et des cultures étrangères qui nous appauvrissent




  18. amène des étrangers qui ne respectent pas nos valeurs qu'ils cherchent à remplacer par les leurs




  19. amène des gens indifférents ou rébarbatifs à la nécessité d’un pays du Québec et qui combattront notre élan collectif légitime en ce sens




  20. procure le sentiment malaisant de ne plus être chez soi, comme dans la métropole Montréal honteusement déquébécisée




Une liste de 20 raisons supplémentaires est en cours de rédaction et fera l'objet d'un article ultérieur.



Le Québec qui nous est cher doit rester à dimension humaine et conserver sa qualité d’homogénéité, au nom de la cohésion sociale, de son potentiel de bonheur individuel et collectif, de la préservation de notre identité historique, de notre langue et de notre culture.



Photo: vue spectaculaire du haut du mont Pinacle à Coaticook


Opposons un non ferme et catégorique à toute idée d'immigration massive indiscriminée et défigurante de la nation québécoise.



Pour toutes ces raisons qui parlent d’elles-mêmes, les seuils d’immigration doivent être limités à un maximum de 10 000 par année, exclusivement d’origine occidentale, parce que plus facilement intégrable de manière fluide, rapide et harmonieuse.



Note: Cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir votre réflexion sur la question


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie722 articles

  • 1 258 413

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé