Politique municipale

Merci, monsieur Labeaume

Tribune libre

 




On aura beau avoir vilipendé à maintes occasions sur le style parfois irrespectueux du maire de Québec, Régis Labeaume, son départ de la vie politique laissera un grand vide sur la scène politique municipale de Québec. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Régis Labeaume, malgré le fait qu’il échappait parfois à la nuance dans ses propos, possédait toutefois les qualités d’être ouvert et sincère dans ses opinions personnelles qui étaient exprimées à mille lieux de la langue de bois.

Tout au cours de sa carrière de 14 ans à la mairie de la Capitale nationale. Régis Labeaume se sera érigé comme un défenseur intraitable de l’image de « sa » ville et des citoyens qui y vivent.

Outre ses grandes réalisations, notamment le Centre Vidéotron et le projet de tramway, Régis Labeaume aura contribué avant tout avec fierté au rayonnement de Québec par son dynamisme sans borne.

Nul doute qu’il mérite amplement le repos auquel il aspire après une carrière aussi mouvementée… Merci, monsieur Labeaume, pour votre enthousiasme omniprésent grâce auquel les citoyens de Québec ont développé une fierté qui vous est, en grande partie, redevable.

Engagements et réalisations (2017-2021)

https://equipelabeaume.ca/?fbclid=IwAR0iFI-gvsRo-09-Vr4YMsYjniYWEsDMBQunWYfECr9u8t6mUgRBeJ1Evcg


Henri Marineau, citoyen de Québec fier de sa ville

 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1596 articles

  • 1 132 690

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé