Imputabilité nulle de Legault...

C’est la faute à l’inflation!

Les parents à besoins particuliers

Tribune libre

Selon un sondage Léger/Le Journal-TVA, les intentions de vote pour la CAQ ont chuté à 30%, en baisse de 4% en un mois et de onze points depuis les élections générales de 2022 et, pour la première fois depuis la naissance de la CAQ, François Legault est moins populaire que son parti.

«C’est sûr que ça me fait de la peine de voir la baisse d’appuis des Québécois à mon égard, puis j’en prends toute la responsabilité... Je vais essayer d'être meilleur», a commenté M. Legault. On se serait attendu à ce que le premier ministre fasse preuve d’humilité en citant en exemples des attitudes ou des déclarations qu’il regrettait dans l’exercice de ses fonctions.

Mais il a réagi tout autrement. En effet, questionné à deux reprises sur les causes de cette décote, le chef caquiste a uniquement évoqué l’inflation qui frappe le portefeuille des Québécois en répondant qu’il envisageait d’aider à nouveau les Québécois face à la hausse du coût de la vie. «Je sais que les Québécois, actuellement, souffrent beaucoup de l’augmentation des prix puis je vais essayer de voir comment je peux mieux les aider», a-t-il argué.

En termes clairs, ce n’est pas de ma faute si ma cote de popularité a baissé dans ce sondage, c’est la faute à l’inflation!

Les parents à besoins particuliers

Depuis belle lurette, les élèves à besoins particuliers font les manchettes des articles les associant à la lourdeur de la tâche des enseignants. Dans cette foulée, il arrive fréquemment que les auteurs de ces articles les associent aux lacunes de certains parents eu égard à l’éducation de leurs enfants, notamment à la fréquence de l’utilisation des médias sociaux à la maison, et au climat de violence qui règne à la maison.

D’entrée de jeu, je me refuse à placer tous les parents dans le même bateau, conscient que plusieurs d’entre eux ont réussi à établir un sain équilibre envers l’utilisation des médias sociaux, Par contre, pour certains parents, le contrôle sur une utilisation modérée des médias sociaux devient illusoire si bien que les parents de ces jeunes abandonnent au profit d’un calme «apparent» à la maison. Il n’en faut pas davantage pour que ces jeunes développent un problème de concentration à l’école.

Le climat qui règne à la maison eu égard au respect de chacun des membres de la famille est révélateur de l’attitude que développera le jeune en société, notamment à l’école. À titre d’exemple, un climat de violence les uns envers les autres sans intervention de la part des parents risque fort de se répercuter à l’école de la part du jeune qui vit un tel climat à la maison.

Le manque de concentration des jeunes et la violence envers le personnel scolaire sont souvent identifiés comme des sources importantes attribuées aux élèves à besoins particuliers. Peut-être pourrions-nous fouiller en amont auprès des parents à besoins particuliers...


Henri Marineau, Québec




 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2010 articles

  • 1 408 932

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé