Les 2 pire ennemis de la nation sont bien identifiés et à blâmer

Le vote ethnique et l'argent des Anglos nous ont fait perdre notre pays du Québec

Plus de cohabitation pacifique possible

4010f5037373239459deba9200d187d4

Tribune libre

Le résultat du dernier référendum de 1995 est clair: n'eut été le vote des communautés ethniques et anglophones, ainsi que l'argent massif pour la campagne du Non fourni par les anglos et le fédéral, le Québec serait un pays libre depuis 25 ans.



Même que si ces 2 groupes avaient voté ne serait-ce que dans les mêmes proportions que les Québécois de souche, comme il aurait été normal de s'y attendre, le Oui l'aurait alors emporté sans équivoque.



Cela fait de ces 2 groupes idéologiquement indissociables les ennemis avoués du peuple québécois et de ses aspirations nationales légitimes. Les voilà bien identifiés et on sait maintenant qui est à blâmer. De ce fait, ils ont démérité de toute possibilité de cohabitation pacifique. Ils sont de trop. Ils chercheront toujours à nous faire dévier de notre trajectoire collective.



Il faut cesser de tolérer leur présence et leur montrer la porte de sortie.



Comme on le constate actuellement dans la guerre en Ukraine, les régions russophones collaborent avec l'envahisseur russe, comme les Anglos et les multi-ethniques d'ici le feraient avec le fédéral pour nuire au grand projet souverainiste. Ces accointés l'ont déjà fait une fois en 1995, ils le referont encore sans hésiter un seul instant.



Devant cet état de chose lamentable, il va dans l'intérêt commun de faire en sorte qu'il ne reste plus au Québec que des Québécois authentiques, plus ceux venus d'ailleurs mais qui les soutiennent dans tous leurs projets de société.



Tout immigrant a le devoir d'endosser les projets de la majorité québécoise de souche qui l'accueille, sinon il n'est tout simplement pas à la bonne place et doit aller se relocaliser ailleurs au Canada.



Le Québec n'a certainement pas besoin de plus d'immigrants qui se retournent contre nous chaque fois que l'on voudrait pouvoir compter sur eux. Et qui par surcroit ajoutent l'injure à l'insulte en s'alliant automatiquement aux anglos pour nous mettre des bâtons dans les roues. Les 2 se positionnent nettement contre tout ce qui est Nous.



1- Quelques exemples de lois et de projets collectifs qui nous tiennent à coeur qui se sont traduit par des lois, des demandes officielles ou des référendums:


- la loi 21 sur la neutralité de l'état


- la loi 96 visant à renforcer la langue française et à freiner l'anglicisation


- l'indépendance du Québec


- les demandes au fédéral des pleins pouvoirs en matière d'immigration


- la possibilité de contrôler le droit de passage à nos frontières comme au chemin Roxham



Ceux qui s'opposent à notre volonté collective n'ont pas d'affaire ici et sont priés de quitter. Ils ne sont pas du bord de la nation québécoise.



2- Quelques catégories d'immigrants indésirables qui nuisent au progrès et à l'épanouissement du peuple québécois:


- ceux qui ne respectent pas nos valeurs comme l'égalité homme/femme, la liberté de pensée, la libre expression incluant la critique de toutes les religions, etc.


- ceux qui contestent systématiquement et judiciairement les lois voulues et approuvées par la majorité


- ceux qui se positionnent contre notre peuple en prétendant voir du racisme systémique partout


- ceux qui entrent au pays illégalement (chemin Roxham, faux réfugiés, migrants, malfaiteurs, fraudeurs dont les demandes officielles d'immigration auraient été rejetées de toute façon)


- ceux qui proviennent de pays du tiers-monde sous-développés économiquement, socialement, mentalement, où règnent la violence, la corruption et le crime


- ceux qui optent pour l'anglais



Des plans de relocalisation ailleurs au Canada doivent être mis en place pour ces non-Québécois, ces anti-Nous qui votent en masse pour le Non, qui votent en fait pour tout ce qui est non-Québécois.



Notre société doit aller dans le sens de toujours plus du Québec, et moins du reste. Que ceux qui ne sont pas d'accord et qui s'opposent à notre vision des choses clairent la place.



Note: pour approfondir davantage la réflexion sur le sujet, cliquez sur les termes surlignés en bleu.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie690 articles

  • 1 218 492

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Près de 700 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé