Comment apprendre l'Histoire de la fondation de votre pays par les Français

d'une façon amusante et ludique pour les jeunes générations...

Chronique de Marie-Hélène Morot-Sir

Pendant des dizaines d'années Natagan a mis patiemment ses pas dans ceux de son ancêtre Guillaume Couture, un de ces premiers pionniers courageux qui est principalement connu pour avoir été le premier défricheur de Lévis, cette terre située juste en face de Québec, recouverte à cette époque-là, de bois épais et touffus. C'était un véritable repaire dOdinossonis (Iroquois) qui en avaient fait un lieu de surveillance des Français particulièrement bien placé, prêts à leur sauter dessus à la moindre occasion, mais grâce à Natagan nous savons à présent que Guillaume n'a pas été que ce premier défricheur-là, mais qu'il a joué un tout autre rôle.. Les récits de Historiens interpellaient Natagan, des failles apparaissaient dans leurs narrations, dans les dates, il voyait bien qu'il manquait des morceaux dans la vie de son glorieux ancêtre, il a alors remonté le passé, il a déroulé des fils qui l'ont amené à suivre, entre autres, les récits des historiens américains descendants eux-mêmes d'Amérindiens, durant des années il a vérifié , recoupé des faits, il a fouillé dans les actes notariés afin de rechercher l'authenticité des dates et des faits qu'il trouvait, au fur et à mesure de son avancée, dans tous ces vieux grimoires d'un temps révolu, et pourtant bien présent sous ses yeux . Ce véritable travail d'investigation nous laisse réellement stupéfaits et admiratifs.
Natagan désirait plus que tout que les Québecois puissent mieux connaître leur prestigieux passé afin d'en être fiers. Ce passé s'est construit avec les tribus Amérindiennes, ce passé s'est bâti sur l'amitié et la fraternité partagés si totalement même, qu'il a vu émerger un nouveau peuple, le peuple franco amérindien. Après la conquête tout a été fait pour séparer les deux peuples puisque diviser pour mieux régner est, hélas, une stratégie fort bien connue !
En parcourant la vie de Guillaume Couture, toute cette première période de l'arrivée des Français se déroule sous nos yeux enthousiasmés, et Natagan a profondément senti que pour les petits Québécois, au lieu de lire n'importe quelle bande dessinée de héros inventés ou de regarder des films aux scénarii improbables, ne serait-il pas temps qu'on puisse leur montrer des héros qui ont réellement existés, en leur décrivant la vie de leurs propres ancêtres? Vous avez particulièreemnt de la chance d'avoir des Guillaume Couture dont la vie aventureuse et périlleuse pourrait enthousiamer votre jeunesse, entouré de ses compagnons, Zacharie Cloutier, Olivier leTardiff, les frères Mathurin et Pierre Gagnon, Pierre Esprit Radisson et son beau-frère Chouard Médard Des Groseillers.. et tant d'autres aussi téméraires et courageux, ( je repense à Jean Guay inventeur des premières barques solides qui ont permis de traverser le fleuve devant Lévis !) qui aprés avoir quittés leur douce terre de France sont arrivés sur ces terres-là paraissant au premier abord bien " froides et hostiles" pour créer votre pays !

Natagan nous a laissés hier, pour rejoindre dans les pays de chasse son merveilleux ancêtre et tous ses compagnons, y compris le grand chef Onnaontagué Garakontié, ou encore Kondiaronk grand chef Wendat..
Natagan n'est plus ! Natagan personne ne t'oubliera jamais ! Ce nom d'origine amérindienne aux consonances étranges a toujours fait résonner en nous le charme d'un passé révolu.. Il nous reste aujourd'hui ton désir fou, après le livre sorti en France en mars 2009, de voir un film retracer la vie de Guillaume qui enthousiasmerait la jeunesse et leur apprendrait mieux que des cours scolaires, l'Histoire de la fondation de leur pays, Hisroire particulièrement remplie d'incroyables, et de terribles aventures.

Featured 9f80857c4f8cb8374a10579d275de8ea

Marie-Hélène Morot-Sir151 articles

  • 281 111

Auteur de livres historiques : 1608-2008 Quatre cents hivers, autant d’étés ; Le lys, la rose et la feuille d’érable ; Au cœur de la Nouvelle France - tome I - De Champlain à la grand paix de Montréal ; Au cœur de la Nouvelle France - tome II - Des bords du Saint Laurent au golfe du Mexique ; Au cœur de la Nouvelle France - tome III - Les Amérindiens, ce peuple libre autrefois, qu'est-il devenu? ; Le Canada de A à Z au temps de la Nouvelle France ; De lettres en lettres, année 1912 ; De lettres en lettres, année 1925 ; Un vent étranger souffla sur le Nistakinan août 2018. "Les Femmes à l'ombre del'Histoire" janvier 2020   lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=evnVbdtlyYA

 

 

 





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Marie-Hélène Morot-Sir Répondre

    25 septembre 2009

    Cher Monsieur Denis Julien, merci pour votre analyse, mais aussi pointue et pertinente qu'elle soit, elle ne doit pas nous faire abandonner l'idée, que l'on peut toujours continuer à faire des efforts pour apprendre le passé, aux nouvelles générations.
    Si ce qui a été fait auparavant l'a été dans un but de le dévaloriser comme vous semblez le sous-entendre, pourquoi alors rester sur ces mauvaises impressions et ne pas reprendre tout depuis le départ et raconter exactement les choses comme elles ont eu lieu ?. L'Histoire est là toujours présente pour nous y aider .
    Certes ce que vous nous dites est navrant mais alors pourquoi n'y a -t-il pas plus de personnes, y compris dans chaque famille, qui oeuvrent pour apprendre à la jeunesse d'où elle vient,pour lui montrer sur quel prestigieux passé elle peut s'appuyer et avec quelle fierté !
    L'indifférence dont vous parlez n'est basée que sur la seule ignorance.
    C'est dans ce but que j'ai écrit ce livre, mais d'ailleurs aussi bien pour nous les Français qui ignorons bien trop souvent ce qui se passe chez vous. Sans doute une toute petite goutte d'eau dans l'Océan, comme je l'ai énoncé plus haut!

  • Archives de Vigile Répondre

    24 septembre 2009

    Un film sur la Nouvelle France fut lancé au Québec il y a déjà quelques années. IL fut un véritable navet. Il mettait de l'avant une histoire d'amour cucue dont la trame historique était d'une extrême pauvreté.
    Aussi, les conquérants ont utilisé la technique du dénigrement de nos ancêtres de façon systématique, déformant notre histoire nationale et les faisant passé pour des bagnards, des repris de justice, des demeurés et des prostitués.
    On a les résultats actuels. Plusieurs parleront de désamour pour qualifier la relation qu'entretient les québécois face à leurs ancêtres. Quelle tristesse!
    Nos enfants ignorent Lafontaine, Daudet et Pagnol mais connaissent par coeur les Harry Potter et cie!
    Ce n'est guère mieux pour les adultes. Un livre extraordinaire sur l'athéisme vient de sortir en librairie. Il est le fruit de la réflexion sur le bonheur et l'existence ou la non existence de dieu. Il est écrit par un groupe d'auteurs dont le biologiste Claude Villeneuve de l'Université Laval et Arlette Cousture . Et bien ce qui se vent le plus actuellement dans les librairies du Québec; c'est la dernière insignifiance crypto-ésosotte de Dan Brown. Ca, les gens adorent se nourrir de cette littérature qui les maintient dans l'imaginaire et l'inculture.
    Figurez-vous donc qu'un député qui siège à l'Assemblée Nationale du Québec veut rebaptiser l'autoroute Henri IV pour l'autoroute de la Bravoure. Ca, c'est vraiment le comble du révisionisme historique lorsqu'on sait qu'Henri IV fut ce grand roi qui contribua à mettre fin aux guerres de religion en France.
    Saviez-vous que l'armée canadienne fait du recrutement dans nos écoles alors que plus de 73% des québécois s'opposent à sa mission en Afghanistan? On devrait plutôt citer à nos jeunes cette phrase magnifique de l'ex-président Jacques Chirac sur la non participation de la France à la guerre en Irak: ''La guerre est toujours la pire des solutions!''
    Bêtise lorsque tu nous tiens!

  • Marie-Hélène Morot-Sir Répondre

    22 septembre 2009

    A Messieurs Claude Jodoin et Sylvain Tremblay, je vous remercie de vos commentaires, le livre "Au coeur de la Nouvelle France" est distribué au Québec par les Editions de Montréal l'Arche du livre, il se trouve à la librairie générale française, côte de la fabrique à Québec.
    Mon éditeur français n'est pas exactement ce que l'on appelle à "compte d'auteur" comme vous l'expliquez, parce que les livres sont édités uniquement à la demande des libraires, ou des lecteurs qui les commandent, les auteurs ne sont en rien obligés de les acheter eux-mêmes...
    J'ai voulu rendre un hommage attristé et ému à cet ami québécois qui vient de nous quitter, il avait tant travaillé sur la vie de son ancêtre et son immense désir était non seulement de mieux le faire connaître, mais à travers lui, il voulait surtout que les nouvelles générations apprennent davantage leur passé extraordinaire, cette vie des premiers pionniers arrivés de France, leurs propres ancêtres, et la manière dont ils ont fondé ce pays, avec la seule force de leur courage et de leur enthousiasme. Cela le peinait énormément de constater le peu d'intérêt que l'on réserve aujourd'hui à un passé si prestigieux .. Effectivement peu de peuple comme le vôtre, ont cette chance d'en posséder un avec des hommes ayant eu un si grand courage, des hommes qui ont traversé l'Atlantique dans des conditions plus que rudimentaires, et sont arrivés sur des terres où il n'y avait rien, où tout était à construire.
    Si l'on ignore son passé on ne peut en être fier et on ne peut construire son avenir c'est ce que j'ai voulu démontrer tout le long du livre..
    Natagan me disait souvent, ce que je rapporte dans la tribune, pourquoi inventer des héros imaginaires, alors que nous en avons tant nous-mêmes, qui ont dû déployer à travers d'incroyables aventures et des difficultés sans nombre, que l'on a beaucoup de peine à imaginer aujourd'hui à cause de la vie facile et confortable dans laquelle nous vivons, un courage et une force mentale inouïes , il pensait que seul un film pourrait avoir assez d'impact sur la jeunesse, à une époque où les jeunes lisent de moins en moins, trop préoccupés par toutes les nouvelles technologies .. Je ne sais si le désir de Natagan se réalisera jamais, je ne sais si votre belle jeunesse aura autour d'elle assez de personnes qui l'intéresseront davantage à son Histoire, mais j'aurais, par l'écriture de ce livre, tenté un petit quelque chose, lancé une minuscule goutte d'eau dans l'océan . Je vous remercie infiniment tous les deux, d'avoir pris le temps de me lire. marie-hélène

  • Tremblay Sylvain Répondre

    22 septembre 2009

    Merci à Claude pour le lien. Ce n'était pas évident de comprendre de quoi il s'agissait, puisque le titre n'était pas mentionné dans l'article. Ce lien réfère à un extrait, les premières pages du début du livre, que j'ai lu avec grande attention, car madame Morot est très érudite et il y avait déjà beaucoup de choses que je ne comprenais pas, ou que je ne savais pas. À la fin de mon commentaire se trouve le lien vers la page de l'ouvrage sur le site de l'éditeur, Publibook, un éditeur à compte d'auteur. Il est disponible en format papier et digital, payant, ce qu'on peut voir dans le menu de droite. Le style de l'auteure est français, et elle semble s'adresser à un auditoire français aussi, ce qui est assez reconnaissable, et normal, quand même, mais nous sommes habitués à celà, beaucoup d'historiens et de romanciers français se sont intéressés à notre histoire. C'est très intéressant, seulement d'après l'extrait que j'ai lu; j'aurais voulu en savoir plus ... . Mais enfin, il est disponible, à la portée de tous.

  • Archives de Vigile Répondre

    22 septembre 2009

    Bonjour Madame Morot-Sir,
    Je crois qu'un lien vers l'ouvrage en question serait utile:
    http://www.publibook.com/librairies/publibook/images/4315d.pdf
    Comme vous dites, il se lit facilement, et vite. Il est, de plus, riche en renseignements essentiels, pour bien apprécier
    notre Histoire - véritable. Merci,
    Claude Jodoin Ing., Amérique Française