Boucrate: "Le Carré Rouge de Jean Dornac." Poème et Éloge aux Étudiant-es du Québec!

De l'autre côté de l'Atlantique, nous sommes là !

En France nous avons suivi vos manifestations étudiantes et les avons soutenues du fond du cœur. Tout ce qui se passe chez vous nous touche ..

Chronique de Marie-Hélène Morot-Sir

En France nous avons suivi vos manifestations étudiantes et les avons soutenues du fond du cœur. Tout ce qui se passe chez vous nous touche ..
Un ami, un poète français, Jean Dornac en a fait un poème.. ce poème repris sur Twitter a ému un québécois qui l’a lu avec une magnifique intonation, puis il l’a mis sur Youtube..
Je vous le fais suivre, à vous tous les Vigiles, écoutez-le, c'est un pont au-dessus de l’Océan... démontrant une fois de plus ce lien affectif si fort, que rien ne dénouera jamais...
Boucrate: "Le Carré Rouge de Jean Dornac." Poème et Éloge aux ...
www.youtube.com/watch?v=VKjAqdbt_9o
Hommage aux étudiants, au carré rouge. http://svpmerci.wordpress.com/2012/04/01/le-carre-rouge-de-jean-dornac-c/


Le Carré Rouge ( de Jean Dornac (c) )
Je les ai vus se lever, là-bas
_ Ces jeunes aux ancêtres gaulois
_ Je les ai entendu crier
_ Au bord du Saint-Laurent
Ils étaient foule joyeuse
_ Deux cents milles, nos cousins québécois
_ Tous étudiants en révolte
_ Debout contre un pouvoir inique
Un roi de France, jadis, abandonna vos parents
_ La honte et la tristesse, sur nous s’abattirent
_ Les deux rives de l’Atlantique
_ Semblaient à jamais s’éloigner…
Mais par un coquin de sort
_ Un gros marchand de presse et autres babioles
_ Sans le savoir ni le vouloir
_ A su habilement resserrer nos liens
Pour son ego bouffi, son bon plaisir
_ Et les intérêts supérieurs de sa caste
_ Il a fait élire chez vous un premier ministre
_ Chez nous un président, tous deux sans talent
Aux ordres de leur maître, aussi coquins que lui,
_ A plat ventre devant les financiers de ce bas monde
_ Et avec le soutien de tant de scribouillards
_ Ces j’en-foutre pillent sans vergogne nos peuples
Amis, cousins, frères et sœurs du Québec
_ Montrez encore à la vieille France
_ Le chemin clair que s’est choisi
_ La jeunesse au coeur de Montréal
Les temps ne sont durs
_ Qu’aux lâches et ignorants
_ Hissez haut le drapeau rouge de votre révolte
_ Et l’étendard blanc et bleu de votre nation
Devenez l’espérance d’un Monde Nouveau
_ Où les jeunes se lèvent et crient :
_ ” Liberté ! Enseignement et Culture ! “
_ Comme dons d’humanité en toute gratuité
L’esprit n’est pas marchandise
_ Pas plus que la santé ou l’eau
_ Pas plus que le logement
_ Où le nécessaire revenu de vie
Ce sont là, les dons de la nature
_ De l’intelligence et du cœur de nos ancêtres
_ Ce sont les lumières de l’esprit
_ Et les richesses naturelles
Que nos bourreaux, ces tristes marchands
_ Pour notre plus grand plaisir, se cassent enfin les dents
_ Jeunesse brillante du Québec
_ Entraîne le monde dans ton sillage au goût de Saint-Laurent !

(c) Jean Dornac – Poète Français
Paris, le 30 mars 2012

Featured 9f80857c4f8cb8374a10579d275de8ea

Marie-Hélène Morot-Sir151 articles

  • 279 972

Auteur de livres historiques : 1608-2008 Quatre cents hivers, autant d’étés ; Le lys, la rose et la feuille d’érable ; Au cœur de la Nouvelle France - tome I - De Champlain à la grand paix de Montréal ; Au cœur de la Nouvelle France - tome II - Des bords du Saint Laurent au golfe du Mexique ; Au cœur de la Nouvelle France - tome III - Les Amérindiens, ce peuple libre autrefois, qu'est-il devenu? ; Le Canada de A à Z au temps de la Nouvelle France ; De lettres en lettres, année 1912 ; De lettres en lettres, année 1925 ; Un vent étranger souffla sur le Nistakinan août 2018. "Les Femmes à l'ombre del'Histoire" janvier 2020   lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=evnVbdtlyYA

 

 

 





Laissez un commentaire



11 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    16 avril 2012

    Merci à vous, cousins Français! En écoutant les nouvelles de la présidentielle Française, j'ai remarqué un groupe ayant affichés des carrés rouges, espérant que ce soit pour nous appuyer dans notre cause, je suis venu vérifier sur internet si vous aviez pris connaissance de ce dossier et je suis très content de constater votre compassion envers les étudiants Québécois dont je fais parti. Tout soutien nous est très utile, le temps est difficile avec la juridiciarisation du conflit!

  • Archives de Vigile Répondre

    10 avril 2012

    A mon tour de vous remercier, tous, à commencer par Marie-Hélène qui a proposé mon poème à l'équipe de Vigile.
    Depuis la parution du poème, ici, sur YouTube et Twitter, je ne compte plus le nombre de Québecois, femmes et hommes, qui m'ont écrit, remercié. C'est extrêmement émouvant. Vos jeunes en lutte sont un exemple qui déborde largement vos frontières. En cela, ils sont une immense espérance de changements futurs.
    Et ce qui m'enthousiasme particulièrement, c'est de constater que la flamme pour l'indépendance est en train de renaître, de s'amplifier chaque jour. En tant que Français aimant le Québec, même si jamais, je n'ai pu me rendre chez vous, cette volonté de prendre votre avenir dans vos propres mains, me réjouit profondément et me montre que vous êtes un pays d'avenir !
    Enfin, je veux également remercier Martin Lavoie pour son commentaire de poète qui, bien sûr, m'a particulièrement touché.
    Oui, nous sommes quelques-uns à vous aimer, à vous suivre, à espérer le meilleur pour vous tous, amis du Québec. Vous gagnerez en dépit des vents contraires.
    Merci à tous

  • Archives de Vigile Répondre

    10 avril 2012

    Les larmes me montent aux yeux en lisant ces vers. Je suis tellement ému de savoir que la France est là quelquepart et nous soutient après le passage à l'assemblée nationale de ce traîte de Sarkozy qui a osé indiqué que le Québec ne devrait pas demander sa liberté et devrait rester sous l'emprise de l'empire britanique qui fait tout depuis quatre cents ans pour nous éliminer nous et notre culture française, ces jaloux d'un peuple plus évolué qu'eux-mêmes.
    Ces barbares ont réussi un génocide culturel dans le reste du Canada et ils souhaitent maintenant régler le cas du Québec car ils ont peur de nous. Ils ont peur qu'on devienne fort et qu'on fasse l'unité contre eux. Ils travaillent en coulisse en achetant les plus beaux parleurs canadien français pour nous empêcher de nous libérer en leur fournissant l'argent pour se maintenir au pouvoir.
    Merci madame, je vous aime et je vous embrasse tendrement.

  • Marie-Hélène Morot-Sir Répondre

    10 avril 2012

    Merci à vous tous de tous vos chaleureux commentaires.Un grand merci à Monsieur Boucrate d’avoir aimé ce magnifique poème de Jean Dornac, au point de l’avoir enregistré sur Youtube...
    Ces liens affectifs si forts entre nous, sur notre sol de France et vous tous dans votre beau Québec, resteront à jamais vivaces! Il suffit que nous soyons davantage au courant, chez nous en France, de votre Passé pour que la petite flamme d’affection, enfouie au plus profond de nos gènes, dont parle Monsieur Jean dans son charmant commentaire, reparte. C’est très émouvant pour moi, de le constater si souvent! Cela s’est passé également comme cela une fois encore, avec Jean Dornac, mes livres sur votre Histoire l'ayant profondément touché.Lorsque les Français vous paraissent indifférents c'est uniquement dû à l'ignorance..

  • Serge Jean Répondre

    9 avril 2012

    Merci et bienvenue à vous madame Marie-Hélène Morot et monsieur Jean Dornac.
    Notre coeur se réchauffe et notre étendard aux lys se déploie magnifiquement, dans cette gentille brise poétique venue d'outre-Atlantique,cette Terre de France de nos ancêtres et dont nos gènes se souviennent toujours.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 avril 2012

    Comme le disait M. Didier à la fin de son commentaire, nous sommes nés pour le bonheur, c’est pourquoi Mme. Morot-Sir, je vous remercie de partager avec nous du Québec ces petits moments de bonheur comme ce magnifique poème. Il ne faudrait pas non plus oublier tous les textes dont vous nous faites l’honneur de nous faire parvenir et qui, chacuns, nous apporte l’oxygène parfumé de votre coin de pays. Puissions-nous aussi avoir d’autres amis de votre qualité. La France et le Québec, actuellement, partagent d’être dirigés par des malfrats dont il faut se débarrasser. Partageons aussi comme vous le faites une fraternité et une amitié qui ne peut que nous renforcer mutuellement.
    Mme. Morot-Sir, saluez pour nous tous ces compatriotes de votre entourage et tous ensemble, nous réussirons.
    Ivan Parent

  • Archives de Vigile Répondre

    8 avril 2012

    Ce que l'on voit présentement, ce sont les classes socio-économiques supérieures de tous les pays du monde s'alliant ensemble contre les classes ouvrières.
    Ainsi, la classe ouvrière, par son mécontentement de la situation actuelle dans laquelle elle ne cesse de s'appauvrir, a eu le don d'unir les décideurs politiques de tous les pays du monde, décideurs qui ne sont, au fond, que les représentants de la riche élite capitaliste de la finance et des affaires qui dirige les destinées du monde.
    Je crois que l'une des revendications centrales des classes ouvrières devrait être le revenu universel pour arriver à un véritable partage de la richesse collective afin que tous sans exception puissent avoir accès à une vie décente et être heureux dans la vie.
    Tous n'ont-ils pas le droit d'être heureux? Ne sommes-nous pas tous nés pour le bonheur?

  • Martin Lavoie Répondre

    8 avril 2012

    Bravo, Jean Dornac, bravo pour la clairvoyance au dessus des vagues et des tempêtes de cet océan qui nous sépare. Une cohérence de l'humain, espace libertaire au dessus du quotidien des hommes , dans leur désir d'être, de se réaliser, est un baume pour l'âme du Québécois, poète que je suis. Je te salue et te remercie.

  • Archives de Vigile Répondre

    7 avril 2012

    Salut Marie-Hélène! Nous serons deux millions de manifestants le 22 avril prochain à Montréal pour célébrer la Journée de la Terre et dire haut et fort qu'on en a ras-le-bol des voleurs. des exploiteurs et des pollueurs.
    Déjà, au moment où j'écris ces quelques lignes, deux femmes innus sont partis de la Côte-Nord québécoise. Elles marcheront jusqu'à Montréal pour aller rejoindre Frédéric Back, l'homme qui plantait des arbres. Ils planteront un arbre symbolique et ce sera le coup d'envoi de la deuxi`me révolution québécoise.
    J'y serai!

  • Archives de Vigile Répondre

    7 avril 2012


    Merci infiniment pour ce poème mais aussi, de votre grande générosité envers le peuple Québécois.
    Les Français d'Amérique dont je suis vous rendent hommage pour vos travaux de recherche, pour vos livres sur notre Histoire, et pour tout dire, pour cette passion qui, au fil des ans, ne se dément pas à notre égard.
    Il ne nous reste qu'à foutre dehors Charest et Sarko. Après, on dansera de nouveau ensemble sur le pont d'Avignon.
    André Vincent

  • Henri Marineau Répondre

    7 avril 2012

    Si, comme le dit le proverbe, nul n'est prophète en son pays, je souhaite de tout coeur que nos jeunes, forts de cet appui de nos cousins français, feront mentir cet adage!