Frontières: Legault s’impatiente envers Trudeau

Il veut fermer les frontières aux touristes

Cfbd872bcb11ac010355ebc605cbe2bb

Le sans-frontiérisme du fédéral dénoncé


Le premier ministre François Legault s’impatiente devant l’inaction de Justin Trudeau. Il ne veut plus de touristes étrangers, et va dépêcher des employés de la santé publique dans les aéroports, pourtant de juridiction fédérale.  


• À lire aussi: Frontières: le Bloc somme Trudeau d’agir  


• À lire aussi: François Legault demande à Trudeau de limiter l’entrée d’étrangers au Canada  



Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Photo capture d'écran, TVA Nouvelles

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau




« Concernant nos frontières, j’ai encore parlé à M. Trudeau dimanche. On a un différend. Il faut faire la distinction entre les marchandises puis les personnes. C’est important que les médicaments, la nourriture continuent d’entrer. Par contre, là où on a un différend, c’est que moi, je continue de penser que ce n’est pas une bonne idée de continuer à recevoir des touristes étrangers au Canada », a-t-il dit.   


La ministre de la Santé, Danielle McCann, a ensuite annoncé que des représentants de la santé publique seront présents dans les aéroports pour bien expliquer aux gens la nécessité de s’isoler pour une durée de 14 jours.     



« On prend les choses en main et on veut que les personnes qui arrivent sachent qu’est-ce qu’il faut faire quand on arrive au Québec en provenance d’un pays étranger », a-t-elle dit.   


Mesures musclées   


De son côté, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a affirmé en entrevue sur les ondes de TVA que des mesures plus musclées pour contrôler les arrivées au Canada seraient mises en place dans les aéroports, sans toutefois fermer les frontières.    



« Quand le virus est apparu en Chine, des pays ont fermé leurs frontières aux Chinois, et ça n’a pas fonctionné. Nous, on a géré différemment en faisant des suivis directs avec les voyageurs et on a pu empêcher une augmentation du virus », a expliqué le premier ministre.   


Aide aux familles   


Il promet également de l’aide pour les familles qui écopent en raison, par exemple, de la fermeture des écoles et des lieux de rassemblement. « Il y aura peut-être des semaines, des mois de difficultés économiques et nous enverrons de l’argent aux ménages, aux familles qui en auront besoin [et à] ceux qui n’auront pas accès à l’assurance-emploi, aux allocations pour les familles », soutient le premier ministre.    




  • André Sirois, ancien avocat à l'ONU, sur les mesures de sécurité défaillantes à la frontière Canada-É.-U: 






Snowbirds  


Il a également ajouté que les Canadiens devraient rentrer rapidement au pays.    


« Je veux rassurer les gens à travers le monde, et particulièrement nos snowbirds, jamais on n’empêcherait un Canadien de rentrer au Canada, mais on va limiter leur entrée à nos plus grands aéroports où l’on peut concentrer nos ressources outremer. Les transporteurs aériens prendront des décisions, dans les jours à venir, qui pourraient rendre ça difficile. On encourage les gens à essayer de revenir bientôt », a conseillé Justin Trudeau.       



  • À VOIR AUSSI: