EDITORIAL

Une victoire à la canadienne

8f05d8126c04a06cfbf40b12f420c774

Chronique de Robert Laplante


L'adoption d'une constitution québécoise est le geste politique à poser afin d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination.




  • « Au mieux, les concessions qui seront faites au Québec seront mineures, et elles ne le seront que pourvu qu’elles n’interfèrent pas avec la logique du régime mis en place en 1982. La loi québécoise servira de matériau pour baliser les recours autorisés à la clause dérogatoire que les autres provinces commencent à utiliser allègrement devant les inepties d’Ottawa ou selon des priorités locales.»

  • « Québec n’y perdra pas complètement, il pourra sans doute gagner quelques centimètres pour la longueur de sa laisse, mais sans plus. La logique à l’œuvre sera la même que celle qu’a défendue l’ineffable Stéphane Dion qui a trouvé le moyen de définir la loi 101 comme une grande loi canadian. Ce qu’il restera de la loi sur la laïcité, ce sera une législation émasculée, délavée pour être la rendre acceptable dans les cadres du régime.»

  • « Le Canada a toujours su se montrer créatif pour contrer les efforts et revendications québécoises porteuses de principes et moyens de se donner une architecture institutionnelle propre. Le Québec voulait du bilinguisme, on lui aura servi la Loi sur les langues officielles. Le Québec souhaitait le biculturalisme, il se sera fait asséner le multiculturalisme. Le Québec se donne la loi 101, il récolte la Charte canadienne. C’est le paradoxe du carcan qui nous est imposé : toutes les fois que le Québec a tenté de jouer le jeu des institutions, toutes les fois qu’il s’est imaginé jouer fair play, son génie créatif a été détourné, pis, il a été retourné contre lui.»

  • « Il n’y a qu’une seule manière de sortir de cette logique tordue : c’est de se donner une constitution qui définira toute l’architecture institutionnelle, qui définira la Cour suprême québécoise appelée à interpréter et trancher en fonction de la cohérence du régime que le Québec se sera donné. Seule l’indépendance le permettra.»




https://action-nationale.qc.ca/une-victoire-a-la-canadienne/


Featured cfda6886922167b278b238baf6037d5a

Robert Laplante173 articles

  • 164 061

Robert Laplante est un sociologue et un journaliste québécois. Il est le directeur de la revue nationaliste [L'Action nationale->http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Action_nationale]. Il dirige aussi l'Institut de recherche en économie contemporaine.

Patriote de l'année 2008 - [Allocution de Robert Laplante->http://www.action-nationale.qc.ca/index.php?option=com_content&task=view&id=752&Itemid=182]





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé