Belle et nouvelle année 2011, année de tous les espoirs !

Chronique de Marie-Hélène Morot-Sir

De retour de la République Tchèque, effectivement j'ai fait le même constat que Monsieur Sylvain Racine, lorsqu'il nous parle de la Hongrie... Je pensais sans cesse, là-bas à votre Québec, me posant la même lancinante question, pourquoi ce peuple de l'Europe de l'Est, un tout petit peuple écrasé durant plus de quatre siècles sous la domination des souverains de Habsbourg, après plus de mille ans de domination hongroise , a-t-il trouvé assez de forces pour relever la tête et s'émanciper, avec les autres peuples slaves de la tutelle austro hongroise, puis de Moscou ?
Après la dislocation de l'Empire austro hongrois en 1918 à la fin de la première guerre mondiale, avec son voisin slovaque ils créent la Tchécoslovaquie, mais ils sont vite rattrapés par la botte soviétique.. En 1968 a lieu" le printemps de Prague" au cours duquel les tchécoslovaques essaient d'améliorer leur quotidien par rapport à ceux qui les écrasent. Pourtant en août 1968 les troupes de l'URSS appuyées par celles du Pacte de Varsovie, comprenant les Bulgares, les Hongrois, les Polonais et la RDA ( Allemagne de l'Est) mais ni l'Albanie ni la Roumanie n'ont accepté de participer à cette attaque, entrent à Prague, bloquent l'aéroport et écrasent avec une rare violence la tentative d'émancipation dans le sang, afin de tuer dans l'oeuf ce "socialisme à visage (enfin) humain" prôné par le communiste Alexander Dubcëk.Ce printemps-là voyait souffler un vent de réformes inédites pour le pays, mais justement ne préfiguraient-elles pas peut-être, l'effondrement du bloc soviétique ?... Moscou voulait conserver sous sa coupe une "souveraineté limitée" qu'elle ne concédait que du bout des lèvres à ses satellites de l'Europe de l'Est.
Après de nombreuses résistances,au cours desquelles une centaine de personnes furent tuées et plus de cinq cents blessées très grièvement, les Tchécoslovaques durent s'effacer devant la force et rentrer dans le rang, mais en 1969 un étudiant Jan Palach, pour protester contre l'invasion soviétique qui voulait endormir les consciences, mais aussi pour empêcher les gens d'accepter cette normalisation forcée, s'immola par le feu sur la place Venceslas, place emblématique, lieu de rassemblement de toutes les manifestations contestataires.
Vingt ans plus tard cette même place deviendra le foyer même de la Révolution de Velours, lorsque Alexander Dubcëk le 24 novembre 1989 apparut sur le balcon du bâtiment Melantrich aux côtés de Vaclav Havel, célèbre dissident, et futur président, le peuple Tchèque tout entier, sut qu'enfin l'ère communiste, sous laquelle il avait tant lutté, était révolue.
Ils sont aujourd'hui indépendants ils ont créé la république Tchèque, ils parlent toujours leur langue tchèque qu'ils ont gardé à la force de leur courage, alors que durant tous ces siècles, les allemands avaient implanté des écoles uniquement en allemand, ce qui est bien évidemment la façon toujours aussi terrible et efficace, d'assimiler les gens, puisque c'est la plus facile en s'attaquant à la langue et en commençant par les enfants !
Aujourd'hui les Tchèques, tout comme nous en France, n'ont pas accepté le traité de Lisbonne qui leur a été imposé, voyant très bien où cette Europe faite non pour les peuples, mais pour une mondialisation à outrance, ne servant qu'à favoriser les grands groupes industriels et la finance, veut les entraîner.. ce qui signifie que les résistances ne sont jamais finies..
Mais au moment où cette année 2010 se termine, où une autre année nous arrive, porteuse de tant d'espoirs, il est encourageant de penser que l'espérance perdure, pour nous tous sur cette planète.. Le moment n'est-il pas venu de s'y accrocher de toutes ses forces ?

Depuis la nuit des temps, nous observons combien des peuples entiers sous quelque latitude qu'ils se trouvent, ont été obligés de lutter pour leur survie, il n'y a aucune raison pour que nos générations d'aujourd'hui soient plus "ramollies" que nos pères et les pères de nos pères, et que nous acceptions l'inacceptable, sans bouger le petit doigt.. L'anesthésie si bien contrôlée du peuple Québecois dont nous parle Monsieur Racine, ne peut pas continuer éternellement, ceux qui sont éveillés comme vous tous, les Vigiles, ont largement commencé à faire bouger les choses dernièrement..
Alors souhaitons comme Ouhgo, que cette "impasse évolutive" évolue enfin cette fois pour de bon.. Croyez que nous vous soutenons tous, de tout notre cœur.
Nous, Français, éprouvons une indescriptible empathie et une énorme affection pour vous tous et votre beau Québec.
BONNE ANNEE 2011 à vous tous, vous les Vigiles si vigilants, à l'équipe de Monsieur Frappier...et à votre Québec tout entier.

Featured 9f80857c4f8cb8374a10579d275de8ea

Marie-Hélène Morot-Sir151 articles

  • 279 972

Auteur de livres historiques : 1608-2008 Quatre cents hivers, autant d’étés ; Le lys, la rose et la feuille d’érable ; Au cœur de la Nouvelle France - tome I - De Champlain à la grand paix de Montréal ; Au cœur de la Nouvelle France - tome II - Des bords du Saint Laurent au golfe du Mexique ; Au cœur de la Nouvelle France - tome III - Les Amérindiens, ce peuple libre autrefois, qu'est-il devenu? ; Le Canada de A à Z au temps de la Nouvelle France ; De lettres en lettres, année 1912 ; De lettres en lettres, année 1925 ; Un vent étranger souffla sur le Nistakinan août 2018. "Les Femmes à l'ombre del'Histoire" janvier 2020   lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=evnVbdtlyYA

 

 

 





Laissez un commentaire



12 commentaires

  • Marie-Hélène Morot-Sir Répondre

    4 janvier 2011

    Merci Monsieur Sauvé d'avoir pris un peu de votre temps pour nous parler de la Scandinavie et de ces pays qui sont arrivés à prendre leur indépendance .. le temps est en effet une composante essentielle pour l'obtenir, c'est pourquoi toutes les raisons d'espérer sont plus vives que jamais.. "Donnons du temps au temps" la formule bien connue s'avère si juste.. Que cette année vous soit douce, cher Monsieur Sauvé..
    Monsieur Hastings merci aussi de vos bons voeux, et merci de cette superbe citation de Denis Fustel de Coulanges. Je vous en donne une autre que j'aime particulièrement, de ce même auteur :
    " Le passé ne meurt jamais complètement pour l'homme, l'homme peut l'oublier mais il le garde toujours en lui .."
    Passez,cher Monsieur Hastings,vous et tous ceux que vous aimez, une bonne année 2011..

  • Archives de Vigile Répondre

    3 janvier 2011

    Bonne et heureuse année Madame Morot-Sir:
    « Les hommes sentent dans leur coeur qu'ils sont un même peuple lorsqu'ils ont une communauté d'idées, d'intérêts, d'affections, de souvenirs et d'espérances.»
    Citation de Denis Fustel de Coulanges


  • Archives de Vigile Répondre

    2 janvier 2011


    Chère Madame Morot-Sir,
    Meci de vos bons voeux. J'apprécie toujours votre érudition qui nous incite a conserver notre dignité.
    Je persiste a comparer le Québec avec la Scandinavie inféodée aux Danois en 1397 sour la Reine Marghrete et dont les peuples se sont libérés lentement. On est en pays froid alors il faut prendre le temps.
    La Suède s'est libérée par une guerre en 1523 mais les Danois ont gardé leur emprise sur le sud du pays, dont la Scanie immortalisée par le romancier Henning Mankell, le Halland et le Blekinge. Il faudra plus de cent années additionelles avant que les Suédois reprennent le Sud, cette fois sous Gustave Adolphe.
    Les autres sont venus plus tard, a la faveur des guerres napoléoniennes et des partages transitoires qui s'en suivirent et provoquèrent l'éveil de ces peuples. La Norvège quitta la Suède en 1905. La Finlande quitta la Russie en 1919 a la faveur de la Révolution russe. L'Islande devint indépendante du Danemark en 1948 et le Groenland en 1980.
    Ces peuples ont presque 2000 ans d'histoire. Le Québec, le Canada et les États Unis n'ont que 400 ans d'histoire mais ont évolué vite grâce aux développements dans les communications.
    Je crois que le Québec et avec lui au moins six provinces canadiennes et trente États américains sont maintenant mûrs pour l'indépendance. Ce qu'on devient, on ne le devient jamais seul mais certains Québécois m'en veulent lorsque j'affirme que le Québec n'est pas seul. Par contre, c'est le Québec qui prendra l'initiative et ce sera tout a son honneur.
    Bonne et heureuse année.
    René Marcel Sauvé

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    31 décembre 2010

    Marie-Hélène,
    Une fois de plus, vous devriez plutôt vous sentir flattée d'être ainsi distinguée, par votre perspicatié, du tapis cellulaire qui est trop collé sur la menace de phagocytose pour la sentir et réagir. Toute l'énergie des organismes unicellulaires indéterminés s'exerce dans la reproduction par fission binaire et absoption passive de protéine ambiante, comme les sports à commotion cérébrale tels le hockey, le football, la boxe, voire même certains sports de glisse d'hiver nécessitant casque protecteur... En somme nous parlons ici plutôt d'un statut indifférencié de l'évolution, à l'opposé même de l'ultra spécialisé qui aboutirait à l'impasse évolutive comme par exemple les grands reptiles des Galapagos. Le problème auquel nous faisons face est plutôt celui de l'immaturité qui aurait retenu cette culture cellulaire de développer des moyens de défense contre les organismes plus évolués.

  • Archives de Vigile Répondre

    31 décembre 2010


    Merci Marie-Hélène de ce témoignage, et que vivent longtemps tous les peuples libres de la terre ! Chaque peuple qui se libère du joug d'un autre peuple est un don à l'humanité toute entière.
    Nous y arriverons,Marie-Hélène, à force de vivre et d'aimer.
    Le pays n'est jamais plus loin que le bout de nos bras.
    André Vincent
    Tous à Québec le 12 février !!!

  • Archives de Vigile Répondre

    31 décembre 2010

    Madame Morot-Sit, la peur que j'ai en 2011 et dans les années qui suivront est que la "séparation" du Québec se fasse par les canadiens des autres provinces. Ils pourraient faire un référendum nous poussant à l' extérieur du Canada avant que la majorité soit prète. Notre souveraineté doit s 'accomplir dans l' honneur et la joie et par nous tous. La grogne est forte et ils nous disent après 40 ans c'est pour vous le temps d'accoucher.
    Les vieux comme moi resteront apatrides. Il y a toujours le rêve mais le coeur flanche.

  • Marie-Hélène Morot-Sir Répondre

    31 décembre 2010

    C'est avec un grand intérêt que j'ai lu vos commentaires, merci ma chère Nicole, merci vraiment à tous, mais navrée néanmoins Monsieur F Lemay de vous avoir "offusqué" telle n'était pas mon intention et certes pas celle de vouloir faire un parallèle entre votre Québec et ces ex-pays communistes.. Cela voulait être seulement un message d'espoir.. comme je l'exprimais par cette phrase : "Depuis la nuit des temps nous observons combien des peuples entiers sous quelques latitudes qu'ils se trouvent, ont été obligés de lutter pour leur survie"..
    Monsieur Pomerleau votre analyse a été très appréciée, merci aussi pour les liens que vous nous donnez,
    Monsieur Julien oui, nous savons que nous pouvons compter sur vous et sur tous les Vigile, pour relever le défi qui nous attend, tout au long de cette nouvelle année.
    Quant à vous, très cher protoplasme, l'essentiel est que vous soyez en effet en février devant le Parlement, mais certainement pas pour une dernière apparition diaphane..Tous les Vigiles comptent aussi sur vous !..l'extra terrestre (puisque c'est ainsi qu'il vous plaît de m'appeler !) ne peut accepter une telle fatalité !
    Douce et belle année à vous tous, merci d'être ce que vous êtes.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    30 décembre 2010

    Marie-Hélène,
    Preuve de plus que notre amoncellement de cellules survivant en cette terre d'anglie est arrivé dans un cul-de-sac, c'est qu'aucun de ses chromosomes n'a réagi à l'évocation de l'impasse évolutive. Seule vous, l'extra-terrestre, avez accepté d'en considérer la fatalité. Tant pis, le protoplasme qui en reste se glissera devant le Parlement en février pour une dernière apparition diaphane.

  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    30 décembre 2010

    Quel bonheur de vous lire,
    En évoquant la résistance et la persistance du peuple tchèque enferré dans l'URSS, vous livrez un message d'espoir pour le Québec, enferré dans le fédéralisme en 2011.
    Combien d'analystes ont prévu l'implosion de l'URSS, alors la deuxième super puissance de la planète. Effondrement qui allait accélérer l'histoire et mener autant de peuples à la souveraineté. Très peu.
    Combien d'analystes et de chroniqueurs politiques ont vu la métamorphose du Canada ces dernières années: La fin du Canada de Trudeau.
    Combien ont compris que la géopolitique de l'énergie a transformer le Canada jusqu'à le rendre méconnaissable,sous la gouverne de la droite albertaine. Très peu. Même la remise en cause de ce pilier de la doctrine Trudeau qu'est le multiculturalisme par The Globe and Mail de Toronto, n'a pas soulèvé d'interrogations de la part des analystes du Québec.
    Nous sommes à la fin du Canada de Trudeau. Cette doctrine politique, qui a dominé le paysage politique canadien pendant plus de 40 ans, qui s'articulait contre la volonté d'émancipation politique du Québec, est disparu sans qu'aucun analystes n'y consacre une seule ligne.
    Le Canada a renoncer au Québec et se définit maintenant sans lui. Avec la chute prévu des derniers porteurs de ballons du statu quo, que sont les libéraux du Québec, la voie sera ouverte pour que le Québec se définisse lui aussi sans le Canada.
    À cet égard 2001 s'ouvre sur de nouvelles perspectives qui sont autrement plus porteuses que toute les évènements du passé.
    Je lis dernièrement que le ROC accuse le coup et se rend compte que quelque chose est en train de se passer: Fait accompli: Is a separate Quebec just a matter of time?
    Read more: http://www.nationalpost.com/Fait+accompli+separate+Quebec+just+matter+time/4028835/story.html#ixzz19dgN5yhL
    Et leurs réactions: Today’s letters: We need to rethink our relationship with Quebec
    Read more: http://fullcomment.nationalpost.com/2010/12/30/todays-letters-we-need-to-rethink-our-relationship-with-quebec-2/#ixzz19dgjDaA6
    La résistance du ROC à la volonté d'émancipation politique du Québec s'estompe de plus en plus devant l'inéluctable. Telle est la perspective pour 2011.
    Votre présence sur Vigile élargie nos perspectives, merci d'être là.
    Bonne année
    JCPomerleau

  • Archives de Vigile Répondre

    30 décembre 2010

    Madame Morot-Sir, il y a un drame qui se vit au Québec qui se nomme le désamour, désamour de sa langue, de son identité et de sa culture.
    Nous vivons une époque d'amnésie collective par une méconnaissance totale de notre histoire nationale.
    Nous avons effectivement du pain sur la planche les vigiles, mais je vous assure que nous relèverons le défi.

  • Nicole Hébert Répondre

    30 décembre 2010

    Marie-Hélène,
    peut-être est-ce en partie parce que plus la domination se fait subtile, doucereuse, enveloppante, moins on ne la questionne et moins bien on s'en défend. Actuellement, chez-nous, en régions, ce sont les parents de nos enfants qui réclament prioritairement l'enseignement de l'Anglais, au détriment parfois des arts et de l'Histoire...
    Les bénéfices secondaires rendent souvent aveugles, sourds et impotents. Hélas!
    Une superbe années à vous!
    Nicole

  • Archives de Vigile Répondre

    30 décembre 2010

    Madame Moroy-Sir...malheureusement les québécois ne sont pas pressés de se détacher du Canada. Il y a le confort et l' indifférence et les québécois ont peur de perdre le confort que leur assure le Canada, même si les canadiens les laissent indifférents !!! . Ou je m'offusque de votre billet c'est d 'y lire que vous faites un paralèlle entre notre situation et celle des peuples sous le joug du communisme. Nous ne sommes tout de même pas mous au point de se laisser traiter de cette manière. Nous ne sommes pas des esclaves.
    Je lis par contre tous vos billets avec un grand plaisir.