La Ligue des droits et libertés demande la levée de l’état d’urgence sanitaire

5525fbe2c4497256dd5c84efa89d74ce

Appui de 70 organisations syndicales et de la société civile


À la veille de la rentrée parlementaire à l’Assemblée nationale, la Ligue des droits et libertés (LDL) demande au gouvernement Legault de lever l’état d’urgence sanitaire, en vigueur depuis 18 mois.  


• À lire aussi: Les retards en chirurgie toujours inchangés au Québec


• À lire aussi: Le PLQ demande la prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Québec


La LDL souhaite que les mesures sanitaires, dont elle souligne la nécessité, soient soumises à l’Assemblée nationale pour débat. 


«Alors que l’état d’urgence pouvait être justifié au début de la pandémie par l’urgence d’agir rapidement pour contenir la propagation, il est maintenant temps d’y mettre fin», a indiqué par communiqué Catherine Descoteaux, coordonnatrice de la LDL, lundi. 


L’organisme rappelle que la requête lancée fin mai demandant la levée de l’état d’urgence a recueilli l’appui de 70 organisations syndicales et de la société civile. Autant d’appuis pressant Québec de «remettre la démocratie sur ses rails».


«Avec une population vaccinée à un taux de 82,7 %, le gouvernement du Québec n’a plus de légitimité pour maintenir l’état d’urgence sanitaire», a plaidé Mme Descoteaux.  


Estimant que la seule option du gouvernement est «de lever l’état d’urgence», Mme Descoteaux croit que «la société québécoise est fin prête à affronter la nouvelle normalité qui comporte de vivre avec la COVID-19».


«Cependant, l’état d’urgence ne peut faire partie de la nouvelle normalité», a-t-elle ajouté. 


 




 


 



 


 






Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé