ISLAMISATION DE L'OCCIDENT

La mentalité islamique, tout aussi condamnable que la religion islamique

20 raisons solides de s'y opposer

06a1e388b2c71900bcae054f658e8d63

Tribune libre

En France, un pays qui connaît bien des déconvenues découlant directement de la présence islamique envahissante, un comité sénatorial gouvernemental officiel a rédigé un rapport pour faire face au problème qui empire à chaque jour dans leur pays, proposant plusieurs dizaines de mesures législatives dont le but est d'endiguer les multiples dérives dues au déferlement islamisant sur leur territoire.



Dans ce document, on y associe conjointement et la religion en tant que telle, et la mentalité musulmane elle-même en les considérant toutes deux comme des vecteurs parrallèles allant à l'encontre de notre conception de la vie en société occidentale.



On peut reprocher aux arabes musulmans non seulement de pratiquer une religion obscurantiste au nom de laquelle beaucoup de mal est répandu à travers le monde, mais également de penser avec une mentalité islamique tout aussi inappropriée et pernicieuse qu'il continuent à appliquer impunément une fois installés dans les pays occidentaux.



L'ennui, c'est que cette mentalité islamique imprègne la moindre de leurs pensées, la moindre de leurs décisions, le moindre point de vue sur tout, la moindre attitude qu'ils adoptent face à une situation donnée, ce qu'ils perçoivent comme positif ou négatif, désirable ou non, et c'est pour cela que cette mentalité doit être considérée comme ayant une influence pernicieuse sur nos sociétés modernes.



La mentalité musulmane, c'est une façon de considérer les choses qui leur est propre, comment ils traitent les gens, comment ils fonctionnent en société, comment ils établissent la hiérarchie des rapports humains, quels sont leurs objectifs de société, et pleins d'autres aspects qui diffèrent et entrent en conflit irréconciliable avec notre vision des choses à nous.



Chaque arabe musulman est totalement conditionné par cet ensemble de croyances archaïques qui lui sont inculquées dès son plus jeune âge et dont il ne pourra jamais se débarrasser suffisamment.



Cela explique qu'il ne puisse exister de musulman qui se proclame modéré, tiède, mou, inoffensif pour nous rassurer. Quoiqu'il fasse pour se libérer de cette mentalité, et quand bien même il protesterait du contraire, il en restera toujours une influence nocive sur ses comportements personnels, sa famille immédiate, son entourage et la société en général, c'est-à-dire notre monde occidental qui doit à tout prix se préserver de cette influence néfaste pour son propre salut.



Avez-vous déjà vu ne serait-ce qu'un seul d'entre eux brandir une pancarte "Pas d'islam au Québec"? Ce jour n'est pas encore venu.



L'observation nous démontre abondamment que la mentalité islamique répréhensible et condamnable cherche constamment à s'appliquer dans tous les aspects de la gestion du quotidien:


1- dans les rapports homme/femme inégaux établis sur un mode dominant/dominée


2- dans la sévérité de l'éducation des enfants et les mauvais traitements qui leur sont infligés sans ménagement, en se référant au coran punitif et dresseur qui le préconise


3- dans la place indue et envahissante que doit occuper la religion dans l'organisation de la journée pour s'astreindre à la multiplicité des rites à observer


4- dans l'alimentation stricte aux nombreuses exigences (abattage sanguinaire halal) et nombreux interdits stricts (alcool, viande de porc, jeune du ramadan qui dure des semaines, etc)


5- dans le maintien de l'habillement ethnique non-occidental et le voilement forcé offensant, un signe ostentatoire de possession du mâle sur ce qu'il considère comme son bien, sa femme


6- dans la façon de considérer le rapport entre le travail et les loisirs et la répartition des tâches entre les sexes dans un ménage


7- dans la volonté rigide d'imposer leur système de valeurs inadéquates par rapport aux nôtres qu'ils rejettent


8- dans la façon qu'ils voudraient que les lois soient appliquées en général, ou adaptées spécialement pour eux


9- dans la contestation, révélatrice de leurs mauvaises intentions, des lois voulues par le peuple québécois (par exemple la loi 21 sur la neutralité de l'État)


10- en étant favorable à un système de justice parrallèle, en concordance avec l'abominable charia inique


11- dans le fait de ne pas se mêler plus qu'il ne le faut aux mécréants, dans la fermeture aux multiples aspects différents des leurs que revêt notre monde, incluant la consommation de notre culture


12- dans l'acceptation tacite du maintien de coutumes rétrogrades comme le mariage arrangé, la polygamie, le choix forcé de la profession des enfants, la répartition inégale du patrimoine familial


13- dans la demande répétée d'accommodements de toutes sortes au lieu de s'intégrer à nos façons de faire


14- dans la persécution selon l'orientation religieuse ou sexuelle


15- dans l'acceptation et la diffusion du discours insensé d'imams délirants à la barbe hirsute et aux yeux véhéments qui devraient plutôt être enfermés à l'asile ou expulsés du pays au plut tôt


16- dans leur passivité devant les jeunes musulmans radicalisés aux comportements d'intimidation et portés à la violence (aucun n'a jamais été dénoncé et arrêté à temps)


17- dans le caractère chicanier, le tempérament querelleur qu'un rien déclenche, cette propension innée à "s'astiner" qui leur sont propres et qui font que tous les pays arabes vont de travers et empirent avec le temps, dans cette islamie où tout n'est que source de conflits insolubles qui se voient sans cesse réinitialisés


18- dans l'attitude de condamnation du musulman qui voudrait abjurer sa foi (règne de terreur)


19- dans son refus d'envisager la conversion au christianisme, de loin préférable en Occident


20- dans la condamnation implicite de tout ce qui n'obéit pas aux préceptes coraniques, qui demeurent pour eux la référence constante et première



Comme on le voit, tout ce qui découle de la pensée d'un musulman est entaché par sa religion dépassée et teinté par la mentalité fautive qui en découle, mais qu'il met en application à chaque décision qu'il doit prendre, à chaque instant de sa vie, à chaque respiration. Par rapport à nous, il voit tout croche tout ce qu'il voit. Il voit tout autrement que nous, mais dans le mauvais sens des choses. Même son sens moral est différent du nôtre et provoque dérives et dérapages.



Le musulman ne se rend pas compte lui-même de sa façon de s'exprimer teintée par la mentalité musulmane qui le conditionne. Si vous avez eu l'occasion de parler à un ou des musulmans, vous avez dù être frappés à quel point ils ont la mèche courte, à quel point ils deviennent vite argumenteux, insistants, martelant leur point le doigt pointé vers vous, convaincus de détenir la seule vérité, se montrant très opiniâtres, tranchants, voulant avoir raison à tout prix sur l'autre, avec cette attitude agaçante du "c'est ainsi que cela doit être, un point c'est tout".



Au Québec, nous en avons un exemple patent avec la députée arabe, marocaine, musulmane Marwah Rizqi, du  Parti libéral du Québec, le parti exclusif des anglos, des immigrés du tiers-monde, des musulmans et des anti-nationalistes.



S'il vous arrive de regarder la Période des questions à l'Assemblée nationale, vous avez dû être frappé par son comportement typiquement arabe chaque fois qu'elle se lève pour prendre la parole: gesticulation frisant l'hystérie, cogner le même clou à répétition, emportement disproportionné, hausser le ton plus que de raison, avoir le doigt pointé qui scande les paroles. J'ai remarqué tout cela dès la première fois que je l'ai vu agir, sans même savoir qu'elle était arabe, marocaine, musulmane, tellement la chose saute aux yeux.



Elle pourra se prétendre québécoise tant qu'elle le voudra, elle restera toujours arabe de par ses propensions génétiques innées.



Et même la minorité d'entre eux qui se prétend modérée ou peu pratiquante fait appel à cette même mentalité qui se manifeste d'aussi désagréable façon. Eux ne s'en rendent même pas compte lorsqu'ils s'expriment, mais pour nous, c'est d'une telle évidence.



Même l'arabe qui se considère le plus émancipé de l'islam ne se rend pas compte qu'il est loin de l'être. Car il suffit de le voir soudainement réagir spontanément à une situation donnée pour qu'il se trahisse malgré lui et qu'on constate à quel point il est resté prisonnier à perpétuité de son triste conditionnement mental, tout aussi coercitif que l'emprise de la religion sur son esprit. Cette mentalité musulmane a laissé des traces ineffaçables, indélébiles dans son cerveau.



J'ai eu l'occasion de vérifier ce phénomène maintes et maintes fois avec tous les musulmans hommes et femmes avec qui j'ai pu échanger. Sous le mince vernis de la civilisation qu'ils arborent, se trouve l'iceberg islamique tout entier, prêt à jaillir avec force hors de l'eau à tout moment.



Cela fait des musulmans en tant que communauté obsédée par la même idée fixe une menace tangible à l'équilibre de nos sociétés occidentales avancées, un haut risque de déstabilisation et de mouvement en arrière inévitable.



C'est là une chose que les Occidentaux sentent instinctivement en leur for intérieur. Tous nous ressentons une saine répulsion envers tout ce que l'islam représente et cherche à accomplir de force en s'imposant malgré notre rejet justifié et notre opposition légitime.



La totalité des musulmans du monde entier s'entendent sur un point. Lequel? Tous se montrent favorables à l'idée que leur religion gagne du terrain, se répande toujours un peu plus partout sur la planète; cela leur apparaît comme une bonne chose en soi, un objectif désirable. Soyez assuré qu'aucun d'entre eux ne lèvera jamais le petit doigt pour en enrayer la fâcheuse propagation. Les mous restent passifs devant les intégristes.



Et chaque fois qu'un immigrant musulman de plus vient s'ajouter aux autres déjà en place, plus il contribue à faire pencher le balancier du côté de la régression et de l'oppression, sans parler de la force de frappe qui s'accroît pour exiger toujours plus. Est bien aveugle celui qui le niera.



Il ne faudrait pas oublier non plus que les islamistes sont de fervents adeptes de l'avancée pouce par pouce, plaçant leurs pions un par un, quartier par quartier, minaret par minaret. C'est ainsi qu'ils consolident leurs positions.



Tous les conflits engendrés par la présence musulmane en Occident ne peuvent être réglés de manière satisfaisante que par leur absence puisqu'ils sont fondamentalement inchangeables. Il faut faire en sorte que l'islamisme reste confiné en Islamie, il n'a aucune raison d'être dans nos pays évolués. À nous de ne pas le laisser continuer à s'infiltrer insidieusement comme il a entrepris de le faire; renversons la vapeur avant qu'il ne soit trop tard, avant que le mal accompli ne soit irréparable.



Il est encore temps d'agir. Mais le temps presse. Passons à l'action sans plus tarder.



Devant le péril grandissant de l'avancée islamique en Occident, il n'y a qu'une seule attitude de survie à adopter: faire en sorte que la présence musulmane aille en diminuant dans nos pays, que cela leur plaise ou non.



S'ils veulent honnêtement une société libre et démocratique comme la nôtre, qu'ils s'attellent à la tâche avec courage et s'en créent une en terre islamique. Il nous fera plaisir de faciliter leur retour au bercail, puis de leur fournir les moyens pour atteindre ce noble objectif.



Pour qu'un organisme gouvernemental officiel n'ait plus le choix d'intervenir de manière aussi musclée et détaillée, il faut vraiment que la situation ait gravement dégénérée, et que l'ambiance générale soit devenue invivable dans plusieurs quartiers urbains et dans plusieurs villages de France. Ils ont le mérite de réagir.



Comme les autorités commencent à le faire en France et sans doute ailleurs, demandons à ce que des séries de mesures efficaces de protection de la population et de nos institutions contre les effets de l'islamisation soient adoptées et mises en vigueur.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie550 articles

  • 1 023 317

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Sa plus grande fierté est d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques et élites qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 550 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé