Le fondateur du cabinet McCarty Tétrault, un raciste affiché

Les donneurs de leçons...

Chronique de Me Christian Néron



L'article de Denis Lessard paru dans La Presse du 8 mai fait
référence à un réseau de financement, pour le moins inquiétant,
patronné par Jean Charest et qui aurait rapporté 7,3 $ millions au
Parti libéral, de 2006 à 2011. Ce stratagème aurait commencé dès la
fin des années 1990.
À la fin de cet article, on apprend que Charest est devenu
avocat chez McCarthy Tétrault, comme Daniel Johnson d'ailleurs.
McCarthy est ce raciste et racialiste de Toronto qui avait déclaré pu-
bliquement que les Canadiens français devraient être pas-
sés à la baïonnette s'ils ne renonçaient à leur langue.
J'explique les théories raciales de McCarthy, de même que son rôle dans la
sélection des juges à la Cour suprême, dans l'article intitulé
Dans le placard des donneurs de leçons. Cet article peut être
consulté à http://notrehistoire.net/textes_histoire_droit/placard.pdf
et dans L'Aut'Journal.
L'historien Christopher Moore cite très brièvement l'épisode
de l'extermination à la baïonnette, à la page 44 de son livre
McCarthy Tétrault: la création d'un grand cabinet, Boréal, 2005.
Je me demande ce que font deux anciens premiers ministres
du Québec dans le plus grand bureau d'avocats du Canada qui
honore le nom et le souvenir d'un politicien canadien qui pro-
posait une « solution finale contre les Canadiens français » !
Cette affaire scandaleuse est traitée comme une affaire des plus bana-
les, et mise au rancart, comme bien d'autres « vieilles chicanes ».
Qui osera demander à Charest et à Johnson ce qu'ils font chez
chez McCarthy Tétrault !!!
Me Christian Néron,
Avocat et historien des institutions”

Squared

Me Christian Néron108 articles

  • 450 974

Membre du Barreau du Québec, Constitutionnaliste et Historien du droit et des institutions.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mai 2013

    M Déry,
    Merci de votre petit rappel historique. Il est très intéressant de savoir d'où proviennent ces larbins irlandais qui au lieu de se liguer avec nous les Français pour combattre l'impérialisme anglo sxon, ont préféré s'allier à leur maître contre nous. On retrouve ce comportement chez plusieurs irlandais au pouvoir qui dans le passé ont fait beaucoup de misère aux francophones.
    Donc la morale de l'histoire est d'agir avec force car les moutons ont toujours tord et le loup a toujours raison.

  • Archives de Vigile Répondre

    10 mai 2013

    «Souvenez-vous que vous êtes une race conquise;
    que vous n’avez pas droit à l’égalité; et que vous n’êtes tout au plus que des Gabaonites au milieu d’Israël20». À cette époque, où la Bible est un livre de chevet, tous comprennent que les Gabaonites étaient les esclaves des Israélites et que, à ce titre, ils avaient été condamnés à être leurs «porteurs d’eau et scieurs de bois».

    L'allégorie est typique du British Israelism.
    Le Protestantisme met beaucoup trop l'accent sur l'Ancien Testament. Mein Kampf n'existait pas dans son temps même si l'auteur du PDF le place à la 6e référence. McCarthy est un nom typiquement irlandais. Je me doutais qu'il fut un Orangiste.
    J'ai cherché Alton McCarthy sans succès. Il faut voir Dalton McCarthy dans wikipedia.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Dalton_McCarthy
    Dalton McCarthy (October 10, 1836 – May 11, 1898), or D'Alton McCarthy, was a Canadian lawyer and parliamentarian... An Irish-born Protestant, McCarthy was stridently anti-Catholic and anti-French Canadian.

    Pas de page française.
    Bon, réglons son cas. Pourquoi Dalton au lieu de Alton ?
    En fait, son prénom est D'Alton. Le "D'" est français d'origine. Comme D'Arcy.
    Parce l'Irlande fut conquise par les Normands avec le reste des îles britanniques. Et ces Normands parlaient français.
    Comme nos ancêtres sont en partie Normands, nous détenons une hypothèque sur McCarthy et son pays. Parmi les traces françaises en Irlande, le préfixe "fitz" dans les patronymes tels que Fitzgerald et Fitzroy, signifie "Fils de.."
    Une critique envers ces Normands conquérants fut d'avoir institué les Statuts de Kilkenny, qui ont établi une forme d'apartheid entre les Gaëliques et les Normands établis pour protéger ces derniers de l'assimilation. Trois aspects faisaient la différence : la langue gaélique, la religion catholique d'Irlande marquant un caractère celtique (grâces aux prêtres Culdees, alors que l'Église anglaise établie à Cantorbury, relève plus directement de Rome), le code des lois de Brehon opposé à la Common Law.

    Ce McCarthy, en promouvant l'anticatholicisme et la francophobie, relève plus de la mentalité d'esclave. Il veut faire oublier ses racines celtiques et épouse la culture du Maître. Un super-Elvis Gratton.
    J'ai de la misère à employer le mot raciste puisque le sens est différent de nos jours. On ne peut plus parler de race Canadienne-française, ou de race anglaise. Le sens que l'on donnait au temps de Lionel Groulx est maintenant porté par le terme "ethnie" du grec "ethnos" (nation).
    Curieusement, Johnson et Charest ont des origines irlandaises prononcées. Est-ce un facteur pour la firme McCarthy-Tetrault ?