Plus il y a forte concentration de Noirs, plus la criminalité augmente

À partir de quand y aura-t-il trop de Noirs au Québec?

10%, 25%, 75% ?

225352126be79aedc394a1c24d31df5e

Tribune libre

Tout gouvernement responsable doit se poser la question honnêtement et sans détour pour la protection de sa population et le maintien de l'ordre public: à partir de quand, de quel nombre, y a-t-il trop de Noirs dans un pays?



3%, 6%, 9% ?  La limite sécuritaire est vite atteinte. La dépasser viendra compromettre l'ordre établi.



La question se pose aussi autrement: à partir de quand, de combien, y a-t-il trop de Noirs dans une rue? un quartier? une ville? dans une province ou état? dans un pays?


On sait que les États-Unis sont aux prises avec de graves problèmes causés directement par la forte concentration de Noirs dans certaines villes: criminalité, violence, fusillades quotidiennes, assassinats, gangs, rappeurs misogynes, proxénétisme, prostitution, drogues, ghettos dégradés et dangereux, vols, viols, voies de fait, contrebande d'armes, pillage, acteur noir qui perd le contrôle en direct à la remise des Oscars, champion de golf accro au sexe, comédien agresseur, candidat avorteur, rappeur raciste, la liste se poursuit sans fin. Et le tout va en augmentant.



Plus il y a forte concentration de Noirs dans un endroit donné, plus le crime, la violence et le reste augmentent. Les statistiques objectives ne mentent pas.



Et ce sont des Noirs qui tuent froidement 93% des Noirs assassinés, pas les Blancs. Cela fait réfléchir. Que les bandes de wokes qui cherchent à tout justifier en accusant les Blancs se le tiennent pour dit.



À lire ici: quelques centaines de crimes et délits commis récemment au Québec, commis par de dangereux importés sous-civilisés, Noirs, maghrébins, hindous, et autres multiethniques.



Les chiffres officiels le démontrent sans l'ombre d'un doute: plus il y a de Noirs installés à un endroit donné, plus les problèmes augmentent en gravité. Dans un pays comme Haïti composé de Noirs et de dirigeants noirs, tout va de mal en pis, c'est le chaos total. Ce triste état de choses ne pourra que se détériorer avec le temps. C'est la sorte de gens qui habitent à un endroit donné qui fait que tout va bien ou tout va mal. Et ce sont ces mêmes Haïtiens capables de commettre tant de ravages que certains veulent continuer à accueillir ici à bras ouverts. Cherchez l'erreur.



En Afrique du sud, depuis qu'on a entrepris d'en chasser les Blancs qui réussissaient tant bien que mal à maintenir un semblant d'ordre, de moralité, de décence sociale, de fonctionnement économique, le pays est en débandade, descendant en spirale infernale vers un retour à la barbarie tribale typiquement africaine. Rien d'étonnant là-dedans. Il va leur arriver ce qui est arrivé à tous les autres pays africains. C'est le même triste sort qui les attend tous. Leur pauvre libérateur Nelson Mandela doit se retourner dans sa tombe d'avoir croupi en prison toutes ces années en pure perte, et de voir que toutes ses actions et sacrifices furent accomplis en vain.



Les Noirs ne sont pas tous de dangereux criminels, peu s'en faut. Mais comme on ne peut identifier d'avance ceux qui le sont où ceux qui sont susceptibles de le devenir, il convient de limiter leur nombre total pour ne pas prendre de chance. Car les faits parlent d'eux-mêmes: plus on les laisse augmenter en quantité et en proportion de la population générale, plus les sociétés se dégradent. On ne peut se permettre de courir un tel risque si on tient à prévenir l'inévitable catastrophe. Notre population ne doit pas être prise en otage, en devenir la cible non consentante.



C'est pourquoi il importe de déterminer avec précision le pourcentage de la population totale qu'il ne faut pas dépasser. Aux États-Unis, on a laissé grimper ce nombre à 15%, et tout le monde en paie le prix. Et attendez de voir ce qui les attend avec l'afflux massif et illimité de latinos tant légaux qu'illégaux qui affluent sans limite aux frontières: seconde crise de taille en vue qui s'ajoutera à l'autre.



Photo ci-dessus, rassemblement à Montréal célébrant la culture rap gangsta


 


Au Québec, le pourcentage de Noirs est rendu à 3% (dont la moitié d'anglos), et on s'aperçoit que la situation à Montréal est devenue intenable (fusillades quotidiennes, guerres de gangs, recrutement dans les cours d'école, leurre de jeunes filles blanches, féminicides, intimidation, quartiers dangereux comme Montréal-nord que les gens fuient comme la peste).



Cessons de jouer à l'autruche, ce serait une grave erreur de jugement que de dire: "on va les laisser doubler ou centupler en nombre comme ils le voudront, la situation semble encore assez gérable au fond. Il ne faut pas s'alarmer outre mesure. Tout va rentrer tranquillement dans l'ordre en leur demandant poliment de rester gentiment tranquilles". Encore gérable? mais plus pour longtemps. Car jamais les choses ne vont s'arranger, se tasser, comme les statistiques criminelles américaines le prouvent. Voyons lucidement les choses comme elles se présentent, et agissons préventivement, de manière responsable, en prenant les mesures conséquentes.



C'est pour toutes ces raisons qu'on peut alors considérer avoir déjà atteint le pourcentage maximum qu'il ne faut plus dépasser au Québec, sinon tout empirera, et ce n'est certainement pas l'enfer que souhaite la population. Il y a une limite à ce que la population peut supporter comme mise en péril constante, comme menace planant au-dessus de nos têtes. Au-delà de cette limite vite atteinte surgissent division, frictions et conflits ouverts, attaques wokes, comme dans les villes américaines devenues violentes en raison de la forte présence noire. Faut-il rappeler que les villes américaines considérées les plus dangereuses du pays sont celles où la proportion de Noirs est la plus élevée. Ce sont les faits, tristes mais vrais.



Certains diront qu'il y en a suffisamment, d'autres qu'il en a déjà trop, mais personne ne dira qu'il en faudrait encore beaucoup, beaucoup plus, considérant l'effet que leur présence collective a sur l'insécurité générale, sur la dangerosité des rues et des quartiers.



Nous sommes chez nous après tout, et nous avons le droit légitime de choisir qui mérite d'habiter ici: ceux qui sont à notre image, ceux qui répondent à nos critères élevés de civilisation, ceux qui reflètent la réalité démographique historique du peuple fondateur, et ceux qui correspondent au type de société que nous voulons maintenir et non pas voir reculer comme chez eux.



Il importe de le faire au nom de la sécurité publique, c'est une nécessité de plus en plus reconnue avec l'escalade des fusillades quotidiennes perpétrées par des Noirs, qu'ils soient haïtiens ou africains, secondés par des bandes de maghrébins importés, techniquement des africains eux aussi.



Est-ce que ce sera correct que le Québec comporte un jour une majorité de Noirs? ou 75%? ou 90%? C'est ce qui arrivera si on ne fixe pas de limite à 3, 6 ou 9% maximum. Une fois la limite atteinte, qu'on ferme les vannes.



À noter que cet article prenait les Noirs uniquement à titre d'exemple. Mais il aurait tout aussi bien pu s'appliquer au pourcentage de maghrébins ou d'autres multiethniques à haut risque de dangerosité sociale.



Par exemple, l'Angleterre qui a reçu des hordes d'hindous, de sikhs, des paquets de pakistanais en pagaille en paie maintenant le prix, étant aux prises avec des épidémies de viols collectifs commis sur des Blanches qui servent à divertir ces ethnies comme chez eux.



La question peut alors se reformuler de multiples façons avec autant de pertinence:



  • À partir de quand y aura-t-il trop de Noirs, de maghrébins, au Québec?

  • À partir de quand y aura-t-il trop d'anglophones au Québec?

  • À partir de quand y aura-t-il trop d’immigrants annuellement au Québec?

  • À partir de quand y aura-t-il trop de multiethniques au Québec?

  • À partir de quand y aura-t-il trop de migrants illégaux au Québec?

  • À partir de quand y aura-t-il trop de musulmans islamistes au Québec? Si on n'empêche pas les islamistes de venir, ils vont venir.



Il est nécessaire de mettre des limites, des quotas, des balises au nom de la sécurité publique.



Le tiers-monde sous-civilisé n'a à offrir en spectacle que dégradante barbarie et désolante inhumanité. Qui veut déménager en Iran juste pour voir?



Importez des barbares, et la barbarie sanglante se répandra sur nous comme une coulée de lave bavante.



Ce sera l'éruption du Vésuve de Pompéi qui se renouvellera chaque jour comme dans le film du Jour de la marmotte, l'humour en moins.



Gardons le Québec à l'image de son peuple fondateur, pour son salut.



Note: Cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie722 articles

  • 1 258 413

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



10 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    26 janvier 2023

    Tous les jours, les médias rapportent des crimes mettant en jeu des Noirs étrangers qui s'agressent et s'entretuent mutuellement comme dans leur pays d'origine, et ce, dès l'école.



    Lundi, à la sortie des classes, un groupe de jeunes armés l’a attaqué au terme d’un conflit qui a dégénéré. « J’ai reçu un coup de couteau, en plus du marteau sur ma tête », dit-il.


    Un coup de marteau sur la tête et un coup de couteau à une épaule pour un conflit inconnu.


    Sa mère détourne son regard de la télévision, où un pasteur récite une messe en direct de Port-au-Prince.


    Le groupe d’assaillants s’est présenté aux abords de l’école. Gary s’est approché par curiosité. Certains étaient armés de couteau, d’autres tenaient des marteaux, décrit le jeune blessé. Plusieurs personnes ont tenté de prendre part à la bataille pour protéger le jeune ciblé.



    Plus la concentration de Noirs issus du tiers-monde violent ira en augmentant, plus ce genre de méfait ira en augmentant. Aucun programme de prévention ne peut changer de telles prédispostions. La seule solution est l'expulsion immédiate.


    À noter que nulle part dans les reportages, on ne fait mention de racisme, impliquant que cette agression ne met en jeu que des Noirs hostiles.


    Source:  La violence typique d'Haïti se répand à Montréal


    De jeunes Noirs s'entretuent pour le plaisir


    Agression sauvage entre Noirs


  • Réjean Labrie Répondre

    19 janvier 2023

    Un escroc africain de race noire du nom de Sogli Espoir Kouassi a commencé sa série de crimes en essayant d'abord de se faire passer pour un réfugié. Il a réussi son premier mauvais coup au pays.



    Le malfaiteur africain de race noire du nom de Sogli Espoir Kouassi est entré au pays sans difficulté, trompant toute la machine fédérale mollassonne. Imaginez le nombre de ses comparses qui réussissent à en faire autant.



    Pour son rôle clé dans un stratagème international de fraude amoureuse qui a dérobé 2,4M$ à 39 Québécois, dont 800 000$ qui ont transité directement par lui, la Couronne réclame une peine d’emprisonnement de quatre à cinq ans pour Sogli Espoir Kouassi. La défense plaide de son côté pour une sentence de deux ans moins un jour.



    Le malfaiteur africain de race noire du nom de Sogli Espoir Kouassi servait de courroie de transmission pour faire parvenir l’argent fraudé à des victimes québécoises jusqu’en Côte d’Ivoire, où opèrent les têtes dirigeantes de ce vaste réseau. 800 000$ des 2,4M$ soutirés au total ont passé directement par l’homme, argent provenant de victimes québécoises qui ont, dans certains cas, tout perdu.


    Emprisonnement pour un complice...



    Un complice de Sogli Espoir Kouassi, l'africain de race noire Yapo Landry N’Cho, a quant a lui été condamné mercredi à six mois moins un jour d’emprisonnement pour son rôle secondaire dans l’affaire. 


    Ami de Kouassi, l’homme a accepté que le fraudeur utilise son compte en banque pour faire transiter un total de 55 000$. Il a reçu quelques milliers de dollars en guise de «commission» pour son «aveuglement volontaire».


    Le rapport entre une forte concentration de Noirs et la hausse marquée de la criminalité n'est plus à démontrer. La première entraîne l'autre. Les statistiques officielles sont écrasantes. On ne peut bâtir une société sécuritaire pour la population en place ainsi.


    Source: Des africains font de la fraude amoureuse et flouent des Québécoises pour 2,4M$


  • Frédéric Charest Répondre

    10 janvier 2023

    Bonjour et bonne annee Mr . Chapoux et Champagne,



    Je nous souhaites a tous de ne plus etre exposes a la giblote woke qui rend confus tout discernement,


    ainsi que ne plus voir de clavier anglais s<immiscer sous nos doigts malgre les changements repetes.



    -----> Vous dites <<voici ma réponse; les gens ont peur des apparences.>>


    Aussi -----> <<les gens de toutes les couleurs aux conditions de vie misérables ou non commettent des violences et ainsi crée la peur de l'autre. C'est bien connu: les animaux (même domestiqués) attaquent parce qu'ils ont peur. >>



    <<commettent des violences et ainsi crée la peur de l'autre>> <<voici ma réponse; les gens ont peur des apparences>>


    Parlez-vous de l<apparence d<etre violent?


    Voici quelques video, n<ayez pas peur des sujets abordes ni des apparences s.v.p.


    https://jyrilina.com/    Ce finlandais a produit un documentaire tres bien source sur ce qui s<est passe chez ses voisins, grace entr<autre a nos voisins---->This documentary In the Shadow of Hermes by Jüri Lina  https://www.youtube.com/watch?v=HMu0FTvKWbQ


    a lire en sous-titres



    Ici on a un comedien qui se reclame d<etre bizarre depuis longtemps et qui est marie a une quebecoise :




    The Nuclear Energy Luggage Thief! AwakenWithJP 2.75M subscriber

     

    Ici un americain d<origine Irlandaise documente l<omission generalisee par les medias sur certains faits de societe :

    https://www.goodreads.com/book/show/25058167-don-t-make-the-black-kids-angry

     

     


    Don't Make the Black Kids Angry! with Colin Flaherty --->https://www.youtube.com/watch?v=l2jkFhDrOTg



    Seriez-vous outre de voir cet homme noir <<disciminer>> contre ses freres de <<couleur>> en admettant et denoncant certains faits?


    ---->Don't Make the Black Kids Angry': Colin Flaherty with Jesse Lee Peterson   ---->https://www.youtube.com/watch?v=Ch9y5s6cFa0



    La terre est rempli de peuples au differentes culture et histoire, le nier n'aide personne, surtout pas la societe qui les aceuilles massivement et a vitesse de l'eclair pour mieux accomplir la volonte de Lord Durham.



    Aussi , dans le dossier du  principe d'austerite pour mieux payer la dette publique, notre banque du Canada, rare banque publique dans le G7 ou G20+, a vu sa mission detournee par le Pierre Elliot Trudeau (PET) alors le premier sinistre (comme le dirait Sol) et par son ministre des finances.


    Voir le dossier : http://www.comer.org/



    https://www.youtube.com/watch?v=4ZuIKXXtQN0



    Sachez tous que la variete des sources d'information peut-etre restrainte pour etre plus conforme ou uniforme. Ainsi sur un principe similaire, la gravite pourrait etre amoindrie, pour que ca soit moins grave pour les personnes de taille grandiose et donc plus egal et inclusif dans l'immense diversite des possibilites.



    Bon.. je tiens a dire que j'ai quand meme ecrit ce message avec un clavier anglais afin de ne pas discriminer ceux qui tiennent a nous detruire un peu plus, car scraper notre langue et nos ecrits fait plaisir a ceux que nous incluons et qui nous exclus et ca , ca fait egal.







    Maintenant vous comprendrez pourquoi je n'ecris pas souvent :- )


    p.s. Le champion de la polarisation en ce moment: Skidoo vs. Polaris 2023


    Il faut faire attention de ne pas mettre des mots dans la bouche des gens ou de lire ce qu'ils n'ont pas ecrit. Je comprends que cet article a pu deployer des emotions en vous et que des paragraphes en soient surgit, mais sachez que votre T.V. ne vous aime pas necessairement.



    J'avais un article a mettre concernant cela mais je ne le trouve pas en ce moment. Au moins je ne suis plus le seul a le dire depuis des decennies! L'article est sorti recemment..






  • Réjean Labrie Répondre

    10 janvier 2023


    S'il n'y avait pas autant de Noirs et de maghrébins à Montréal, il n'y aurait pas autant de fusillades quotidiennes, de meurtres et de violence.



    Ce sont eux qui en sont la cause directe par leur présence. C'est leur forte concentration qui entraîne tous ces actes. Sans eux, cela n'existerait pas.



    Il n'est pas juste de dire: "certaines races et ethnies viennent avec leur lot de criminels, il faut se faire une raison et en accepter de plus en plus, puisque cela vient avec. À nous de nous y faire." Un tel raisonnement relève de la bêtise totale.



    La situation actuelle démontre avec clarté que le nombre de ces catégories d'immigrants ont largement dépassé la limite de l'Insécurité publique tolérable.



  • François Champoux Répondre

    4 janvier 2023

    Bonjour M. Frédéric Charest,


    Je crois comprendre que vous m'avez posé une question à la fin de votre exposé; mon nom est Champoux et non Champagne.


    Si c'est bien le cas (lapsus calami), voici ma réponse; les gens ont peur des apparences. Nous jugeons beaucoup sur les simples apparences des gens et nous interprétons ces apparences comme des faits, des dangers; ce qui justifient rapidement des actes de violence au nom d'une défense non justifiée. Il y a alors une généralisation de méfaits qui se fait sur les gens différents de nous (ce nous "québécois, racisé blanc, francophone"), comme l'a élaboré M. Réjean Labrie dans son texte "À partir de quand y aura-t-il trop de Noirs au Québec?" Le texte de M. Labrie (et son titre même) est violent car il crée une discrimination injustifiée envers des gens aux apparences différentes d'une majorité et condamne la minorité du seul fait de son apparence et de sa minorité. Il n'y a pas que les noirs qui commettent des actes de violence contrairement à ce que le texte de M. Labrie veut nous faire croire; les gens de toutes les couleurs aux conditions de vie misérables ou non commettent des violences et ainsi crée la peur de l'autre. C'est bien connu: les animaux (même domestiqués) attaquent parce qu'ils ont peur. 


    Le machisme, la mysogénie se comprennent de la même manière: les hommes ont peur de perdre leur fausse suprématie vis-à-vis des femmes; la violence naît de cette simple apparence de cette perception. 


    Je peux me tromper, mais j'en doute. N'ayez crainte d'argumenter sur la violence, phénomène humain et animal difficile à cerner sinon par un manque de confiance en soi: il ne faut pas avoir peur de l'autre et surtout pas le juger que sur ses simples apparences. 


    Votre question était: Finalement Mr. Champagne, de quoi ont peur tous ceux qui commettent des actes de violence et des crimes dans notre pays?



  • Frédéric Charest Répondre

    3 janvier 2023

    Lire votre commentaire, suite a cet article qui cite  entre autre des statistiques, m'a fait une etrange impression de deja vu.


    C'est sur que presente dans un bloc, et vu l'ommission massive orchestree de ces faits dans nos medias, qui recoivent peut-etre des menaces, ne serait-ce que de coupure de budget, cela peut choquer certains et donner une impression de peur du criminel a cause de couleur et non des comportements.


    Savez-vous que les daltoniens ne reconnaissent pas certaines couleurs, sont-ils tous chromophobes ou chromatophobes?


    https://yestherapyhelps.com/fear-of-colors-chromophobia-causes-symptoms-and-treatment-13945


    https://fashion.decorexpro.com/fobii/hromato/


    Certains propose des opiacees et des barbituriques pour ne plus ressentir ce qui nous entoure, d'autres du Captagon.


    Une phobie est une peur irrationelle, l'article pose des questions difficiles de facon rationnelle, car certains l'ignorent mais, ces changements de societe, avec TOUT CE QUE CELA COMPORTE, s'operent sans l'accord de la population hote et sans referendum (consultation populaire).


    Bien sur, vu d'un livre comptable, un chiffre c't'un chiffre..


    ============================================================


    Le Pacte mondial pour les migrations s'articule autour de 23 objectifs, et comporte

    des sections consacrées à la mise en œuvre, au suivi et à la révision. Chaque objectif

    comprend un engagement spécifique et une série d’actions permettant de respecter

    ces engagements.





    Photo : 13 Juillet 2018 Pacte Mondial sur les Migration Document finalisé,

    Négociations intergouvernementales étaient finalisées aujourd’hui pour le

    document du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulière qui

    sera formellement adopté à Marrakech, Maroc, en Décembre. ©UN Photo/Mark Garte


    https://csactioncommittee.org/wp-content/uploads/2020/02/Introduction-to-Global-Compact-for-Safe-Orderly-and-Regular-Migration-French.pdf     


    ============================================================


    Je crois que c'est au minimum une question de cohesion sociale, culturelle et dogmatique, surtout en situation critique et aussi au quotidien.Car la sante se maintient au quotidien.


    Beaucoup de missionnaires d'ici ont parcouru le monde afin d'alleger les souffrances dans ce monde, ne l'oublions pas.


    Un exemple de deja vu:


     3 – GÉNÉRALISER (1)


     

    Prendre l’affirmation posée relativement comme si elle l’était de façon générale, ou du moins la concevoir dans un rapport tout à fait différent et la réfuter dans ce sens.

     

    ex:

    — Certains homosexuels peuvent avoir des comportements pervers.

    — Les homosexuels sont des gens normaux et non pas pervers.

     

    https://www.4emesinge.com/lart-davoir-toujours-raison-les-38-stratagemes-de-dialectique-eristique/



    https://www.schopenhauer.fr/oeuvres/fichier/l-art-d-avoir-toujours-raison.pdf


    https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2015/07/l-art-d-avoir-toujours-raison-d-apres-schopenhauer.pdf


    ET


    https://acceptactions.com/programmation-neuro-linguistique/


    https://www.en-1-mot.com/50-exercices-pnl/


    http://www.prendresoin.org/wp-content/uploads/2012/11/La-programmation-neurolinguistique.pdf



    Finalement Mr. Champagne, de quoi ont peur tous ceux qui commettent des actes de violence et des crimes dans notre pays?


  • François Champoux Répondre

    2 janvier 2023

    La peur de l'autre est, je pense, la principale cause de la violence;


    l'humanité souffre beaucoup de la peur de l'autre;


    l'humanité est violente parce qu'elle a peur de l'autre.


    Évidemment, sans partage des richesses de l'humanité, la violence naît et crée à son tour la peur et les peureux. C'est ce qu'on connaît depuis des siècles et des siècles comme un cercle vicieux de l'humanité; il faudrait à son encontre faire vivre le cercle vertueux du partage des richesses au lieu de persister dans cette idée, vieille comme le monde, de ne pas partager et de tout garder pour soi au nom d'une fausse prospérité de conquérant du monde.


    "Quand les hommes vivront d'amour, 


    il n'y aura plus de misère,


    les soldats seront troubadours,


    mais nous, nous serons morts mon frère."  (Raymond Lévesque)


    François Champoux, Trois-Rivières


  • Réjean Labrie Répondre

    26 décembre 2022

    Toutes les minorités raciales et ethniques peuvent provoquer chaos, émeutes, violence et ensauvagement, mais certaines plus que d'autres.



    À Paris, la communauté kurde iranienne musulmane à la mèche courte vient de mettre la Ville Lumière à feu et à sang, répétant le genre d'actes qu'elle accomplit dans son pays de façon coutumière.



    Ces étrangers qui normalement devraient être intégrés ne réagissent comme des Parisiens ni comme des Français. Non, ils réagissent en kurdes, en Iraniens, en musulmans. Ils ne sont que des étrangers profiteurs qui entretiennent leurs problèmes sociaux en Occident. Quiconque ose vandaliser, brûler, détruire une ville comme Paris ne mérite pas d'y vivre. La porte!



    Imaginez le désastre si on les laisse quintupler ou centupler en nombre, de même que toutes les autres communautés de même bas niveau de civilisation.



    Ces gens inaptes à la vie en société moderne et évoluée doivent tous être renvoyés chez eux retourner vivre ainsi à leur manière barbare.



    Source: À Paris, des kurdes iraniens musulmans s'en donnent à coeur joie pour détruire la ville


  • Réjean Labrie Répondre

    26 décembre 2022

    D'autres statistiques officielles consternantes sur la situation américaine peu enviable:


    1- 90% des assassinats de Noirs sont commis par des Noirs.


    Source: Les Noirs se tuent entre eux


    2- Les Noirs sont 3 fois plus nombreux dans les prisons (39%) que leur proportion dans la population générale (13%)


    3- Il y a 5 Noirs pour un Blanc en prison  (2,306 vs. 450 per 100,000)


    Key Statistics:



    • Percent of Black Americans in the general U.S. population: 13% +

    • Percent of people in prison or jail who are Black: 38% +

    • Incarceration rate for Black vs white Americans: 2,306 vs. 450 per 100,000 +

    • Percent of people serving life, life without parole, or “virtual life” sentences who are Black: 48% +

    • Arrest rate for Black vs white Americans: 6,109 vs. 2,795 per 100,000 +

    • Number of arrests of Black Americans in 2018: 2.8 million +

    • Percent of people on probation or parole who are Black: 30% +


    Source: La criminalité chez les Noirs


































       










     

    Race and ethnicity


    Prison Policy Initiative


    Research about Race and ethnicity and the criminal justice system






  • Normand Bélair Répondre

    20 décembre 2022

    Personne ne répond pour donner des explications à propos de notre génocide collectif...personne, aucun politicien ni à Ottawa, ni à Québec…personne aucun groupe de pression, aucun parti politique ne s’engage pour défendre notre nation…la population elle-même trouve que « cé ben korrect » c’est désolant.


    Il ne reste que M B-C et quelques soubresauts ici là…


     


    Le mot d’ordre à la mode: pas d’chicane! 


     


    On aime ça disparaître dans la ouate canadienne…