CHEFFERIE PQ 2020

BIENVENU AU PARTI MAIS ATTENTION, LA POPULARITÉ S'USE BEAUCOUP PLUS VITE EN POLITIQUE QUE DANS LE MILIEU ARTISTIQUE!

LE POUR ET LE CONTRE DE GUY NANTEL

53cdfc2db9993c7af0a6ec4dd96f50ab

Tribune libre

 


POUR : Nantel est une belle surprise, par son engagement en politique active, comme humoriste il a un contenu intéressant et courageux. J'ai déjà, par lettre, dénoncé ses collègues humoristes qui ne l'ont pas défendu quand il était menacé pour son spectacle et qui ont soutenu la cause discutable de Mike Ward. MAIS, il ne s'engage pas à être candidat aux prochaines élections, si il n'est pas élu chef.


 


POUR : Nantel est connu, les humoristes, les artistes en général et les sportifs remplissent les salles et les arénas plus que les politiciens, on peut le déplorer, mais c'est comme ça. MAIS, les artistes en politique, connus au départ, perdent vite leur popularité, les politiciens, à tort ou à raison, sont des mal-aimés. En politique, en partant, t'as au moins 50% de la population contre toi, quoique tu fasses, quoique tu dises. Regardez Marguerite Blais, avec les CHSLD, sa popularité a grandement baissée. Lise Payette avec les Yvette, Liza Frulla battue dans son comté, etc... La popularité en politique, ça ne dure pas, la politique demande de prendre des décisions difficiles et pour ça, il y a un prix à payer! On ne choisit pas un chef pour sa popularité mais pour ses idées et ses qualités.


 


CONTRE : Nantel promet l'indépendance en 2 ans. Je voudrais l'indépendance hier matin, mais la population ne nous suit pas. Son engagement c'est l'assurance que le PQ reste dans l'opposition et ne pourra protéger le français, faire avancer la laïcité et contrôler l'immigration. En ces matières, on ne peut faire confiance en la CAQ, le PLQ et QS.


 


CONTRE : Nantel propose une autre étude avant de s'attaquer au problème de l'immigration, alors qu'il est minuit moins une, qui nous a déjà mis en minorité à Montréal et Laval, d’où le PQ a été éjecté, car les libéraux s'importent des électeurs avec l'immigration massive.


 


POUR : Nantel remet en question le parti. LE PQ est un parti d'idées et de débats, c'est compliqué, mais tout à notre honneur. Une course à la chefferie, c'est l'occasion de brasser un peu la cage, si tout le monde dit la même chose, l’exercice est inutile. MAIS, il aurait pu nuancer un peu ses critiques du gouvernement Marois qui était minoritaire et qui n'a eu que 17 mois pour faire ses preuves, faut pas se tirer dans le pied et donner des munitions à la CAQ, au PLQ et QS.


 


CONTRE : Nantel témoigne d'une certaine arrogance. Nantel a le droit de gagner sa vie comme humoriste, en respectant ses engagements et PSPP comme avocat avait le droit de défendre des firmes fédéralistes, match nul Nantel-PSPP. Pas fort, quand il a dit à Bastien d'arrêter de parler de lui pour avoir des clics, même un peu enfantin. Gros ego, dans une course, on parle nécessairement des idées de l'adversaire, pour faire avancer le débat. Je dénote le même travers d'arrogance chez Gaudreault


 


VERDICT : il n'est pas mon choix comme chef. Il peut apporter une précieuse contribution d'outsider au parti. Il devrait devenir député et prendre un peu d'expérience.


 


Pierre Boucher


Québec


Texte et photo


 


 


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher31 articles

  • 15 802

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé