Laïcité

L'enseignante islamiste voilée prise en défaut n'est pas une martyre, mais bien une coupable

10 points litigieux à lui reprocher

4fa798ad6c04ac6e57bb92fef56bfe60

Tribune libre

Scandale! Machination odieuse des organisations islamistes radicales!



Une enseignante étrangère musulmane islamiste voilée du nom de Fatemeh Anvari au niveau primaire à Chelsea au nord de Gatineau en Outaouais a décidé d'enfreindre impunément les lois du Québec, en plus de chercher à donner le mauvais exemple à des enfants influençables et vulnérables.



Cette enseignante étrangère immigrée islamiste voilée prise en défaut est loin d'être une martyre, mais bel et bien une coupable sur toute la ligne.



De quoi l'islamiste voilée contrevenante du nom de Fatemeh Anvari est-elle coupable de façon si évidente?


1- Chacune de ses paroles, chacun de ses actes refléteront son endoctrinement aveugle à l'islamisme, cette mauvaise religion qui préconise et répand trop de mal (voir ici une liste de 40 torts et reproches justifiés faits à l'islam), à commencer par son acceptation de l'infériorisation inégalitaire de la femme par rapport au mâle musulman dominant, et qui se révèle dans son accoutrement complet et comment elle se présente aux autres dans la honte de son corps et la soumission.



Imaginez maintenant la situation scolaire où un enfant innocent est exposé 8 heures par jour à des paroles, des interprétations, des attitudes, des réactions, de la discipline férulaire, des emportements, des remontrances, de la sévérité de nature islamique, bref, la mentalité islamique incompatible avec la nôtre. Imaginez tout le tort que cela peut faire à nos enfants pour fausser, déformer, pervertir leur psyché malléable et délicate.



En France, des écoles illégales coraniques secrètes se sont vues fermer récemment, des lieux où on s'acharnait à endoctriner des enfants aussi jeunes que 3 ans. Toute enseignante islamique voilée sévit dans le même sens.



2- La contrevenante musulmane islamique voilée du nom de Fatemeh Anvari est coupable non seulement de ne pas respecter les valeurs québécoises fondamentales, mais aussi de chercher à imposer à leur place celles de l'islam à de jeunes enfants, ce qui est encore pire. L'adhésion des immigrés à l'ensemble des valeurs québécoises est une condition sine qua none pour être autorisés à entrer au pays. Le refus ou la contestation de notre système de valeurs établies mérite l'expulsion immédiate.



3- Il y a de bonnes et de mauvaises religions. Une mauvaise religion enseigne, oblige et préconise un ensemble de préceptes rigides coercitifs que les sociétés occidentales évoluées réprouvent, condamnent et rejettent. Une fois bien identifiée, une telle religion doit être empêchée de se répandre et de nous contaminer de ses nombreux variants. Nous en avons le devoir et l'obligation morale.



4- L'enseignante étrangère musulmane voilée coupable du nom de Fatemeh Anvari enseigne par-dessus le marché dans une école anglaise. Doit-on accepter que des étrangers puisse entrer au Québec en optant pour l'anglais contre le français, pour qu'ils contribuent activement à l'anglicisation de la province? C'est un tort de plus qui s'ajoute aux autres.



5- L'employeur qui a engagé la coupable musulmane voilée du nom de Fatemeh Anvari est aussi coupable qu'elle et doit être sanctionné sévèrement. Ce sont probablement des anglophones anti-Québécois du côté des diversitaires et multiculturalistes. Ils doivent être déclarés imputables de cautionner l'opposition à nos lois, puis sanctionnés et accusés de complicité dans la facilitation du geste et de la même intention d'objection à la loi. Licenciements immédiats exigées.



6- L'employeur aurait dû faire signer au préalable à la contrevenante musulmane islamique voilée coupable un engagement écrit à respecter toutes les lois du Québec. Second tort à lui reprocher.



7- Pour contourner la loi, l'employeur a affecté la coupable à un autre poste au lieu de la renvoyer purement et simplement. C'est de la duplicité qui doit être dénoncée. Tout poste relevant du gouvernement doit se faire à visage découvert et dans la neutralité religieuse. Car le reste du personnel y est alors exposé contre sa volonté. Cela devient de la propagande tendancieuse détournée à laquelle nul ne doit être soumis malgré lui sur son milieu de travail.



8-  La contrevenante étrangère musulmane islamique voilée coupable du nom de Fatemeh Anvari savait très bien qu'elle allait à l'encontre de nos lois mais elle a posé le geste incriminant quand même. Cela en fait un geste de provocation prémédité. Elle a accepté en toute connaissance de cause d'être instrumentalisée pour défendre la cause islamique. Cela la rend encore plus coupable et condamnable.



9- Tous les immigrés étrangers qui n'acceptent pas les lois du Québec voulues et approuvées par la majorité de la population ne méritent tout simplement pas de vivre ici. Qu'ils se relocalisent ailleurs hors du Québec ou s'en retournent d'où ils viennent. Pas besoins d'étrangers qui ne cherchent qu'à nous faire reculer, régresser, en un mot, qui ne cherchent qu'à nous déciviliser.



10- Toute opposition, contestation judiciaire ou trangression de la loi 21 est un affront direct, une insulte impardonnable faits à la population québécoise.  La contrevenante étrangère musulmane islamique voilée coupable du nom de Fatemeh Anvari doit faire des excuses officielles publiques à la population et s'engager à adopter l'ensemble de nos valeurs sous peine d'expulsion.



Les lois québécoises voulues par la majorité de la population priment sur toutes les autres, c'est la base de la démocratie. Dans notre pays du Québec, on y vit selon nos propre règles, un point c'est tout, pas celles que cherchent à nous imposer des étrangers issus des pays les plus sous-civilisés de la planète, et qui le sont précisément à cause des principes arriérés qu'ils appliquent encore. Que les barbares soient confinés à la Barbarie, que les islamistes soient confinés à l'islamie.



C'est le peuple qui décide de tout ce qui le concerne, pas les chartes mal rédigées, fautives, mal appliquées, ou utilisées à mauvais escient en contournant l'esprit de la loi, ou qu'on fait retourner contre leur intention initiale; pas la tyrannie des juges aux nominations partisanes, endoctrinés, biaisés et partiaux; pas les immigrés étrangers qui voudraient nous mener par le bout du nez; pas les bandes de diversitaires anti-Québécois qui ne cherchent qu'à ébranler et affaiblir les assises de notre société pour mieux l'assujettir et l'amoindrir.



Et le peuple, c'est Nous les authentiques Québécois d'ici.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie628 articles

  • 1 156 218

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 625 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    9 janvier 2022

    Le deuxième volet de cet article se trouve ici:


    https://vigile.quebec/articles/du-bord-du-quebec-27-pays-europeens-pour-la-neutralite-religieuse-de-l-etat


  • François Champoux Répondre

    2 janvier 2022


    M. Réjean Labrie,


    Quel texte! Quel prosélytisme! Quelle propagande! Peut-on plus incendiaire? Oui, l'histoire nous en a dicté des pires.


    Voudrais-je vraiment vivre dans un tel Québec? 


    Non. Absolument pas; nous serions alors dans un pays totalitaire: je n'en ai pas inventé, mais j'en ai vu de loin où il fut un enfer de tenter de simplement exister selon sa foi, quelle qu'elle soit.


    Il faut refuser ces paroles acerbes et s'indigner du peu de dialogue et de tolérance. La révolte n'est pas de tout casser, mais de savoir inventer un monde nouveau loin des guerres fratricides et inutiles. Personne n'est parfait et encore moins une majorité qui pense savoir. La démocratie, ce n'est pas une majorité qui sait, c'est un dialogue permanent qui cherche éternellement, sans arrêt, et qui s'ajuste constamment. Sinon, c'est la dictature; rien d'autre.


    François Champoux



  • Réjean Labrie Répondre

    21 décembre 2021

    Il serait possible de renommer l'article:


    Les pays de l'Union européenne au complet sont du côté du Québec dans l'interdiction des signes religieux au travail


    Et le règlement en vigueur là-bas s'applique non seulement dans le domaine public, mais également dans le domaine de l'entreprise privée, ce qui est très logique.


    Tous les pays de l'Union européenne sont contre la vision du Canada anglais et des organisation islamiques financées par des villes canadiennes et le gouvernement fédéral de Justin Trudeau.


    Comme mesure punitive, le gouvernement québécois devrait rappliquer en élargissant la loi au domaine privé, ce qu'approuverait la majorité québécoise.


    Cette opposition décervelée mérite de recourir aux grands moyens. C'est une raison suffisante pour justifier l'indépendance du Québec, là où on adopte des lois voulues par la majorité de la population qui reflètent nos valeurs, et non celles d'étrangers attaqueurs.


    Que le Canada anglais se le tienne pour dit.


    Dehors les islamistes, dehors le Canada!


  • Réjean Labrie Répondre

    17 décembre 2021


    N'en déplaise à la bande de bêtas diversitaires multiculturalistes canadiens qui ruent dans les brancarts, la Cour de Justice de l’Union européenne valide l’interdiction des vêtements religieux sur le lieu de travail.


    Je cite:


    L’interdiction de porter toute forme visible d’expression des convictions politiques, philosophiques ou religieuses sur le lieu de travail peut être justifiée par le besoin de l’employeur de se présenter de manière neutre à l’égard des clients ou de prévenir des conflits sociaux.


    (fin de la citation)


    Ce concept de neutralité peut désormais être invoqué pour justifier des interdits similaires dans le secteur public et ce jugement étend désormais cette logique au secteur privé, ouvrant la voie à la lutte au voile islamique et autres signes religieux (comme ceux des sikhs) dans le domaine de l’emploi.


    Au Québec, l'esprit de la loi 21 doit par conséquent pouvoir s'étendre à tous les emplois, et idéalement, à tout l'espace public.


    C'est une grande victoire pour les valeurs occidentales et québécoises. Soyons fiers de défendre la bonne cause.


  • Normand Bélair Répondre

    15 décembre 2021

    Merci de dire tout haut ce que plusieurs pense tout bas...