ENSEIGNEMENT DE L'HISTOIRE

La CAQ liquide notre héritage occidental

A6b30787eafdf389272c93c1975b50da

Frédéric Bastien frappe encore dans le mille !


Des éléments importants à souligner



  • « Qu’à cela ne tienne, le Ministère est allé de l’avant, non sans avoir tenu une consultation qui évacuait d’emblée le maintien du cours actuel.» ; 

  • « Comme le disait l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, qui souhaite le maintien du cours,  "Einstein a dû monter sur les épaules de Newton qui a pris le relais d’une suite de prédécesseurs, eux-mêmes héritiers en cascade des pionniers de la Grèce antique. Il en est de même de la philosophie, de la littérature et des arts".»

  • « Héritier d’Athènes et de Jérusalem, l’Occident a fait de très grandes choses, et également certaines qui étaient terribles. Il reste que notre bilan est positif. Nous avons bien réussi par rapport à d’autres, comme en témoigne le fait que des millions de personnes rêvent de migrer vers l’Occident. À cet égard, notons que le Québec est une nation occidentale qui n’a jamais reçu autant d’immigrants en provenance de pays non occidentaux.»




Par ici pour lire le texte intégral


https://plus.lapresse.ca/screens/8da93ee5-d82d-4d32-870c-293b83b1321d__7C___0.html


« Il faut comprendre que depuis plusieurs années déjà, il est de bon ton dans le milieu scolaire d’accuser l’Occident de tous les maux, de le critiquer, de lui attribuer les pires tares de l’histoire humaine. Il est difficile de ne pas voir l’influence de cette idéologie dans l’abandon du cours d’histoire de la civilisation occidentale. À quoi bon s’étudier soi-même si nous sommes si mauvais ? L’heure est à l’expiation et à l’effacement de soi. Mieux vaut donc une histoire en forme de méli-mélo mondialiste qui aura nécessairement pour conséquence de relativiser et de réduire le rôle et la place de l’Occident.»


.


Featured 65d96e9d8ad13130adc633d7299cf21e

Frédéric Bastien65 articles

  • 39 304

Titulaire d'un doctorat en relations internationales de l'Institut universitaire des hautes études internationales de Genève, Frédéric Bastien se spécialise dans l'histoire et la politique internationale. Chargé de cours au département d'histoire de l'Université du Québec à Montréal, il est l'auteur de Relations particulières, la France face au Québec après de Gaulle et collabore avec plusieurs médias tels que l'Agence France Presse, L'actualité, Le Devoir et La Presse à titre de journaliste. Depuis 2004, il poursuit aussi des recherches sur le développement des relations internationales de la Ville de Montréal en plus d'être chercheur affilié à la Chaire Hector-Fabre en histoire du Québec.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Éric F. Bouchard Répondre

    18 avril 2021

    Plutôt que d'encore se plaindre d’un Québec toujours plus respectueux de sa diversité, du fait même de ses lois statutaires, pourquoi ne pas donner des cours d’histoire et de civilisation canadiennes-françaises? Les SSJB, la Ligue d’Action nationale ou la Fondation Lionel-Groulx pourraient ainsi retrouver, en partie du moins, leur mission d’origine.