Legault persiste: Avant moi le déluge!

CAQ - Legault - Sirois - 2012





Ce mercredi, René Homier-Roy demandait ceci à François Legault, à propos de sa déclaration de la semaine dernière:

Vous avez déclaré que le Québec n’avait pas eu de bon gouvernement depuis 30-40 ans. Bourassa, Lévesque, Lucien Bouchard, que de mauvais gouvernements ?

Legault répond ainsi:
Il y en a qui ont fait des bons coups mais si on regarde depuis 1980, la dette a augmenté, on n’est pas arrivé à moderniser nos réseaux d’éducation et de la santé, notre écart de richesse depuis 30 ans a augmenté avec les autres États en Amérique du Nord, donc, oui il y a des gouvernements qui ont fait des bons coups, mais au total il reste que depuis 30 ans le Québec a reculé.

Legault persiste: Avant moi le déluge!

Il persiste et signe. Non seulement François Legault entend faire plus et mieux, mais il critique tous ses prédécesseurs — y compris les deux gouvernements dont il était un membre important — pour avoir fait reculer le Québec. C’est très fort.
Mais décomposons maintenant sa déclaration et voyons les faits:
*Il y en a qui ont fiat des bons coups mais si on regarde depuis 1980 [donc sous Lévesque, Bourassa, Johnson, Parizeau, Bouchard, Landry, Charest],
*la dette a augmenté [comme partout ailleurs en Occident - donc tous les gouvernements au monde ont été irresponsables],
*on n’est pas arrivé à moderniser nos réseaux d’éducation [les taux de réussite scolaire ont augmenté, les élèves québecois trônent au sommet des palmarès internationaux, le taux de décrochage des garçons est passé de 44% en 1980 à 22% en 2010, soit une baisse de moitié]
*et de la santé [le réseau de la santé a connu plusieurs réformes importantes, dont celui du virage ambulatoire, son efficacité s'est accrue, mais le réseau peine, comme partout ailleurs en Occident, à répondre à une demande croissante],
* notre écart de richesse depuis 30 ans a augmenté avec les autres États en Amérique du Nord [l’économiste Pierre Fortin démontre exactement le contraire, car il tient compte de la richesse réelle des ménages, non de la richesse inégalement réparti entre les super-riches, plus nombreux, et les très pauvres, plus nombreux aussi, chez nos voisins.)
*donc, oui il y a des gouvernements qui ont fait des bons coups, mais au total il reste que depuis 30 ans le Québec a reculé.
Le combat et le coq
Affirmer que “le Québec a reculé” depuis 1980 est une énormité telle que ce serait une insulte à l’intelligence que de vouloir y répondre sérieusement.
Ce qui est plus clair, cependant, est que François Legault a franchi une ligne. Celle qui sépare le réformiste bagarreur, qui peut plaire à une partie de l’électorat, et le prétentieux qui affirme être le seul à savoir quoi faire et qui veut se grandir en rabaissant tous les autres.
Ce Legault-là ne fera pas recette dans un électorat qui aime ceux qui sont prêts au combat, mais déteste ceux qui se prennent pour des coqs.

Squared

Jean-François Lisée293 articles

  • 168 662

Ministre des relations internationales, de la francophonie et du commerce extérieur.

Il fut pendant 5 ans conseiller des premiers ministres québécois Jacques Parizeau et Lucien Bouchard et un des architectes de la stratégie référendaire qui mena le Québec à moins de 1% de la souveraineté en 1995. Il a écrit plusieurs livres sur la politique québécoise, dont Le Tricheur, sur Robert Bourassa et Dans l’œil de l’aigle, sur la politique américaine face au mouvement indépendantiste, qui lui valut la plus haute distinction littéraire canadienne. En 2000, il publiait Sortie de secours – comment échapper au déclin du Québec qui provoqua un important débat sur la situation et l’avenir politique du Québec. Pendant près de 20 ans il fut journaliste, correspondant à Paris et à Washington pour des médias québécois et français.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé