Étalage systématique de déviances

Les publicités télé désormais asservies aux minorités

Et que devient le monde normal dans tout ça?

86cf96c7ac48358afbecc5fdfcdf7ea4

Tribune libre

Il suffit d'allumer la télé pour y voir durant les publicités l'étalage de toute la gamme des minorités qui sont défendues par la bien-pensance et le politiquement correct, des pubs qui obéissent à l'idéologie de la diversité qui fausse tout. Déjà, c'est louche en partant.


Pourtant, la règle de base qui devrait être observée est simple et doit demeurer la même que celle qui existe depuis toujours: on ne doit montrer que la majorité comme modèle de société normale et stable, celle qui respecte nos valeurs traditionnelles.



Ci-haut: propagande woke culpabilisatrice à grande échelle sur Netflix


 


En société, on peut accepter que les minorités fassent leur petite affaire discrètement, en autant qu'elles se gardent une petite gêne. De grâce, pas d'exhibitionnisme, pas d'étalage de bons sentiments, pas de "regardez-nous donc, nous existons". Non, de la discrétion avant toute chose. Il ne faut pas faire exprès de provoquer, de heurter les saines et bonnes valeurs traditionnelles du bon monde ordinaire, comme se plaisent à le faire les extrémistes radicaux fanatiques.



Pierre-Elliot Trudeau, honni et diabolisé à juste titre par les nationalistes et défenseurs de la nation québécoise, a peut-être fait une observation juste parmi tant d'autres bêtises accomplies: à l'époque de la libéralisation des mœurs en 1969, il avait défendu la nouvelle loi Omnibus en affirmant "que l'État n'avait pas sa place dans les chambres à coucher de ses citoyens.". Mais il y a une différence entre ce qui se passe dans la chambre à coucher entre 4 murs derrière une porte close, et l'étalement de toutes les déviances imaginables sur la place publique à heure de grande écoute. Alors, un peu de  d-i-s-c-r-é-t-i-o-n, et faites montre d'un minimum de décence, s-v-p.  Mais est-ce trop leur en demander?


C'est comme si on se mettait à nous matraquer tous les jours des extraits du défilé gay montrant des hommes s'exhibant en pantalon de cuir noir, les fesses à l'air avec l'air de dire: "regardez comme nous sommes mignons comme ça, appréciez donc nos formes de plaisir".


Ce serait faire exprès pour déranger, pour choquer. Même que cela nuirait à leur cause.


Photo: publicité Dormez-vous. Une asiatique, un Noir, aucun Blanc!


 


Voici maintenant quelques exemples de publicités récentes que vous avez dû voir et qui font de la propagande évidente et abusive des déviances, des minorités, des exceptions et des marginaux:



  1. Caisses Desjardins: on montre clairement un couple d'hommes gays assis collés/collés

  2. Il n'y a pas une suite d’annonces de 5 minutes où on ne montre pas au moins un couple interracial mixte: homme blanc/femme noire, homme noir/femme blanche. De plus, tous leurs nombreux enfants sont toujours, toujours... noirs et crépus! On veut laisser entendre par là que la société se noircit à vue d’œil et qu’il faut s’en réjouir. On nous présente la chose comme étant devenue si courante qu'on ne le remarque même plus, qu'on n'en fait plus de cas. Et on sous-entend que c'est beaucoup mieux comme ça.

  3. On a même commencé à montrer des hypertatoués

  4. Dans une autre pub, on montre un garçon de style gothique

  5. Une pub de la guignolée des médias est faite avec un travesti costumé et grimé (on essaie toujours de faire passer le même message: "on est du monde aussi normal que vous autres, ne vous moquez pas, approuvez-nous et admirez-nous donc"). Trouvez le rapport!

  6. J'en ai vu une avec des parents hommes gays ayant des enfants (encore de la propagande subliminale avec message sous-entendu)

  7. La publicité des Assurances Bélair Direct met en vedette un couple de lesbiennes assises côte à côte en auto. Ça commence par "chérie" et ça se termine par un "je t'aime". Même que l'une des 2 filles est de race noire! Et dans la version anglaise, elle est placée au volant, en position de dominance sur la Blanche. 3 tentatives de propagande, 3 leçons pour le prix d'une seule annonce, faut le faire! 1- on vante le lesbianisme 2- on vante la mixité raciale  3- on vante la dominance des Noirs sur les Blancs. Incroyable! Une vulgaire pub de 60 secondes devient prétexte à un cours complet de rééducation populaire explicite! Personne n'a rien contre les homosexuels, mais ce n'est certes pas la place pour faire de l'activisme tendancieux à heure de grande écoute.

  8. Même Karine Vanasse dans ses dernières pubs d'auto se voit dorénavant entourée de multiethniques. En connaissez-vous beaucoup de Québécois pure souche qui s'entourent de multiethniques? Même pas en rêve!

  9. Même chose pour Mélissa Désormaux-Poulin qui fait son annonce d'auto avec une asiatique assise sur le siège du passager (parions que cette figurante était anglophone et venait d'une agence de Toronto)

  10. On fait exprès pour montrer des femmes exécutant des métiers d'homme avec un casque de construction sur la tête (message féministe dans une simple pub)

  11. Autre distorsion de la réalité : on fait parler des multiethniques avec l’accent québécois pour en atténuer l’origine étrangère. Moi, lorsque j’entends parler un africain, j’entends toujours son accent africain.


C'est comme s'il n'y avait plus de place pour le monde normal.


Ce n'est pas mêlant, il est devenu quasiment impossible de voir une seule publicité s'adressant à la population québécoise de souche qui utilise des acteurs et figurants à notre image, reflétant qui nous sommes collectivement et majoritairement, et vivant comme le bon monde ordinaire.



Faites-en le test ce soir même: comptez le nombre de publicités entièrement composées de Québécois pure laine que vous verrez, le total sera fort probablement zéro. Et s'il y en a une, ce sera la pub à petit budget d'un petit commerce local qui ne sera vue que localement, genre Kia Cap-Santé, le marché aux puces Jean-Talon de Charlesbourg ou le magasin d'aliments naturels du Faubourg Saint-Jean-Baptiste à Québec.



Saviez-vous qu'aux États-Unis, 90% des pubs montrent des Noirs, bien qu'ils ne représentent que 15% de la population? Les Américains ne sont pas dupes de cette surreprésentation anti-blanche aussi exagérée que tendancieuse.


Ci-haut: caricature de la propagande woke


 


Mais à quoi rime tout cette mascarade de bas étage? C'est de la basse propagande, c'est-à-dire une tentative de nous remouler dans un sens autre que celui que nous avons choisi. On cherche à nous manipuler. Et c'est mal, vraiment mal.Ce qu'il faut comprendre dans tout cela, c'est que toutes ces pseudo "nouvelles réalités" parcellaires existent, mais on n'a pas à nous en inonder sous forme de matraquage publicitaire visant à nous rééduquer, à nous endoctriner malgré nous. Ce n'est pas le rôle de la pub, quoiqu'en pensent les pontes occultes du gouvernement fédéral qui soumettent les publicitaires à leurs intentions de nous reformater, en imposant obligatoirement un code de règles à suivre de leur cru aux boîtes de publicité. La diversité imposée n'est pas une bonne chose, loin de là.



En attendant, il nous reste pour s'en protéger la capacité d'en remarquer toutes les attaques télévisuelles chaque fois que nous en voyons une en action. Faites-en part chaque fois à ceux qui vous entourent. Écriez-vous: "regardez, encore du bourrage de crâne diversitaire. On nous manipule.". Ne vous en montrez pas dupes. Ne vous y habituez surtout pas. Ce serait le début d'un lavage de cerveau réussi...



Ci-haut: exemple de message subliminal visuel qui attire le regard sans qu'on sache pourquoi


 


Et si par malheur vous ne vous étiez pas encore aperçu de tout ce matraquage de messages subliminaux, c’est mauvais signe: peut-être avez-vous déjà été pleinement endoctriné à votre insu…


Note 1: l'image d'en-tête montre une pub du magasin Dormez-vous. Une asiatique et une Noire. Plus aucun Blanc requis.


Note 2: Cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir davantage votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie722 articles

  • 1 258 413

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    21 janvier 2023

    Les excès des politiques de diversité inclusive imposées ne connaissent plus de bornes.


    Deux commerciaux vus l'un après l'autre:


    Hyundai Palisades:  https://www.youtube.com/watch?v=_IjQS_GqZLE&list=TLGG0M-eRy2JRT0yMTAxMjAyMw&t=4s


    On montre dans l'auto un couple homosexuel formé de 2 hommes de race noire, avec 2 enfants noirs et crépus assis à l'arrière.   Noirs: 4, Blancs: 0


    Quel concentré de messages sous-entendus!


    1- Présentons des couples homos plutôt que la majorité normale à des fins de propagande


    2- Montrons 2 enfants noirs plutôt qu'un pour laisser entendre que plus il y en a, mieux c'est


    3- Montrons des Noirs plutôt que des Blancs comme étant une bonne chose, 4 dans le même véhicule bien rempli, dans une optique de remplacement graduel des Québécois de souche


    Et ce n'est pas tout, quelques instants plus tard, un autre commercial tout aussi tendancieux et manipulateur des esprits suit:


    DuProprio:


    On montre un couple homosexuel homme noir/homme blanc assis collé-collé sur un canapé et se faisant les yeux doux et se parlant tendrement.


    Encore une fois on a droit à tout un cocktail de sous-entendus pour nous rééduquer:


    1- Présentons des couples homos plutôt que la majorité normale à des fins de propagande


    2- Montrons des unions raciales mixtes pour encourager la chose et présenter cela comme la nouvelle norme désirable


    Les citoyens représentant la majorité doivent faire pression sur les autorités en place pour corriger ces égarements propagandistes et revenir à la représentation d'elle-même, puisqu'elle forme cette majorité.



  • Henri Marineau Répondre

    13 janvier 2023

    En plein dans le mille, M. Labrie! Je honnis les publicité faisant étalage de personnes racisées à outrance comme si ces figurants représentaient l'image de la nation du Québe... Tout simplement éhonté, voire sacrilège!


    • Réjean Labrie Répondre

      15 janvier 2023

      Merci de votre commentaire M. Marineau. Et vos mots ne sont pas trop forts. Vous vous êtes rendu compte de cette exagération honteuse, mais vous n'êtes pas le seul. Il y a fort à parier que la grande majorité des Québécois de souche le remarquent tous les jours, se demandant ce qui se passe, et comment faire pour que ça change. Exerçons des pressions constantes auprès de notre député, du CRTC, de l'ombudsman de Radio-Canada.
      Les publicités, comme toutes les émissions produites ici d'ailleurs, doivent refléter la population québécoise de souche majoritaire.