Les coupables enfin démasqués: 14 catégories

Qui cherche à déblanchir le Québec?

Québécois de souche, ne vous laissez surtout pas abattre

97ae93cb9c0e44f82572c8ce0efcac2f

Tribune libre

Qui cherche à déblanchir le Québec?



Qui cherche à nous faire fondre comme neige blanche au printemps?



Les coupables peu recommandables sont nombreux mais sont enfin démasqués.


En voici 14 catégories bien précises:



  1. les fédéralistes qui veulent voir disparaître le peuple fondateur conquis mais toujours vivant

  2. les anglos-Canadiens qui veulent voir disparaître le peuple fondateur conquis mais toujours vivant

  3. les anglos-Montréalais qui veulent d'une métropole canadienne plutôt que québécoise

  4. les multiethniques qui n'auront de cesse que lorsqu'ils auront remplacé tous les Québécois de souche par d'autres multiethniques

  5. les fédéralistes qui veulent faire disparaître le projet souverainiste du peuple québécois, porté presque exclusivement par les Québécois de souche

  6. les mondialistes qui veulent effacer toutes les identités nationales pour qu'il n'y ait plus qu'un mélange indifférencié de n'importe qui de n'importe où, sans culture distincte unificatrice, sans cohésion sociale, sans aucun point en commun. Justin Trudeau parle d'un état post-national, qui a dépassé l'idée des cultures et des sociétés distinctes pour lesquelles il n'a que mépris.

  7. ceux des immigrants qui refusent de s'intégrer à la culture québécoise majoritaire et qui n'attendent que sa disparition pour vivre dans le multiculturalisme

  8. ceux des immigrants qui refusent les lois voulues par la majorité québécoise de souche, et qui les contestent systématiquement en cour, que ce soit au niveau de la langue officielle, de la neutralité de l'état, ou autre

  9. certains parents hyper-anxieux et surprotecteurs qui ont adopté à l'international et qui craignent que leur enfant ne soit stigmatisé dans un monde trop blanc. Observez ceux que vous connaissez, c'est tellement flagrant.

     Qu'on se rappelle le cas d'un certain maire de Québec, qui trouvait que la ville était un peu trop blanche et un peu trop catholique à son goût, et qui -tiens, tiens, avait lui-même fait l'acquisition d'une petite chinoise, procurée sur le lucratif marché de l'adoption internationale.

  10. les bandes de wokes anti-Blancs pour qui c'est la raison d'être

  11. certaines communautés d'immigrants qui magouillent pour que leur religion soit au-dessus des lois humaines

  12. ceux qui prônent à tort la diversité mangeuse de chair blanche comme étant supérieure à la démographie homogène historique d'une nation, et devant la supplanter le plus tôt possible

  13. certains médias, certains journalistes, certains artistes vendus aux idéologies déconstructivistes en vogue, et qui se prétendent éclairés et supérieurs, un peu dans le genre de la Clique du Plateau...

  14. les élites déconnectées et universitaires cloisonnées à la Taylor-Bouchard



Québécois de souche, ne vous laissez surtout pas abattre comme des arbres qu'on chercherait à déraciner. Demeurons une forêt consistante.



Demeurons les fiers descendants du peuple fondateur, en attente d'un pays qui continuera de refléter notre image collective, dans la continuité que nous saurons perpétuer en son honneur.



Note: cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie722 articles

  • 1 258 413

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Normand Bélair Répondre

    7 décembre 2022

    Merci de l'écrire!