Le nettoyage ethnique des Blancs de rigueur

Une woke toxique fait tomber des têtes (blanches) au Musée d'Ottawa

Les abus et la folie de la diversité imposée de force

60dafd9f86cf42989c42360fc1f5316e

Tribune libre

Scandale au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa: on vient de nommer une Haïtienne pour y faire le nettoyage ethnique des Blancs en poste, et pour les remplacer par des multiethniques de moindres qualifications, compétence, expérience, expertise, et ce, au nom de l'application aveugle de la sacro-sainte idéologie mortifère de la diversité anti-de souche et anti-blanche.


 


Déjà 4 Blancs de guillotinés dans l'espace de quelques semaines. Et ce n'est qu'un début.


 


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1934618/musee-beaux-arts-canada-licenciement-restructuration


 



Quelle est cette menaçante araignée noire en marche vers ses prochaines proies?


 


Cette étrangère que nous ne nommerons pas a été elle-même parachutée à ce poste en obéissance aux diktats du multiculturalisme pernicieux visant la dissolution de la culture distincte majoritaire qui est la nôtre.


 


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1939254/musee-beaux-arts-canada-reaction-conseil-administration



 


Elle-même répondait à plusieurs des nouveaux critères imposés pour décrocher n'importe quel poste au gouvernement et même dans l'entreprise privée:


 


1- elle est une femme plutôt qu'un homme


 


2- elle a des origines étrangères


 


3- elle n'est pas une Blanche


 


4- elle est racisée


 


5- pour les Anglo-Canadiens, elle doit même passer pour une "minorité francophone" de par ses origines haïtiennes. Ça parait bien dans les raisons d'embauche de faire valoir qu'Ottawa défend le français.


 


6- c'était une occasion de plus de remplacer un Blanc, dans l'optique de "toujours moins de Blancs"



Mais malgré tout ce que prétendront les mondialistes aveuglés, toutes ces raisons d'embauche sont irrecevables. Un poste doit être accordé uniquement selon les critères suivants:


 


- diplomation


- qualifications


- compétence


- expérience


- talent


- expertise spécialisée


- reconnaissance des pairs


- réalisations


 


On ne doit jamais accorder un poste en fonction de critères non pertinents comme: race, ethnie, origines, genre, orientation, minorité, handicap, etc.


 


Dès son entrée en fonction, cette femme haïtienne s'est mise à appliquer les principes du wokisme anti-Blancs en mettant à la porte plusieurs personnes d'expérience ayant fait leurs preuves dans leur domaine mais qui avaient le malheur d'être nés blancs, un défaut désormais condamnable et passible d'ostracisation.


 


Et parions que ça ne fait que commencer. Regardez-la bien aller.



 


Et le phénomène risque de prendre de l'ampleur dans toutes les sphères de la société si on n'y voit pas tout de suite.


 


Il faut s'attendre à ce que tout nouveau poste décisionnel soit accordé à un non-Blanc ou à un non-de-souche, qui se verront remplacer par des multiethniques qui vont se pistonner les uns les autres. L'effet négatif sera exponentiel.



Toutes nos institutions vont perdre en qualité, rendement, accomplissements, envergure, professionnalisme, innovation résultant de personnel moins compétent et moins qualifié. La médiocrité propre au tiers-monde s'abattra sur nous comme une chape de plomb paralysante.


 


Au Québec, la règle devrait être simple pourtant: tous les postes doivent être attribués en premier lieu à des Québécois de souche qui doivent garder la priorité en tout et partout. Pour que le Québec reste à l'image des Québécois.


 


Comme on vient de le voir, le nettoyage ethnique des Blancs a la cote. Il est même encouragé par la grosse machine fédérale canadienne. Les preuves s'accumulent. Les têtes tombent et roulent.



 


Note: en punition de ses actes repréhensibles et injustifiables, cette Haïtienne doit être démise de ses fonctions avant qu'elle ne fasse plus de dégâts. Elle devra ensuite servir d'exemple de ce qu'il ne faut surtout pas faire dans le cadre de l'embauche.


 


Et quelqu'un doit se charger de lui faire comprendre qu'elle a le devoir moral de retourner au pays de ses ancêtres prêter main-forte à ses frères de sang pour remettre sur pied son pays en crise.


 


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1939426/patrimoine-canadien-inquietude-climat-mbac-conseil-administration



 


Note: complétez votre réflexion en cliquant sur les termes surlignés en bleu


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie724 articles

  • 1 260 188

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



2 commentaires