Nous ne sommes pas les autres

8 milliards d'être humains qui n'ont rien à voir avec les 8 millions de Québécois

On ne change pas d'identité collective comme de chemise ou de drapeau

96e4a13f8a25c50d5d79d30d6d736013

Tribune libre

Pour tout peuple normalement constitué, la valeur la plus précieuse pour sa pérennité consiste à préserver son identité collective historique. Il ne faut à aucun prix qu'il devienne autre chose que ce qu'il a toujours été. Ce serait le début de la fin.



Photo: Québécois authentiques en liesse


8 milliards d'être humains disséminés sur la planète n'ont absolument rien à voir avec les 8 millions de Québécois considérés en tant que nation formant un tout homogène et soudé. Rien de rien.


Faisons le calcul: face à chaque Québécois existant, il y a 1 000 autres individus dissemblables qui n'ont rien à voir avec lui.


Pourtant, aux dires des multiculturalistes diversitaires fédéraux, ces propagandistes éhontés, nous serions 8 milliards de Québécois potentiels sur la Terre! Un billet d'avion, une étampe sur le passeport, et le tour serait joué. Quelle mauvais tour de passe-passe en réalité! C'est du grand n'importe quoi, et en 8 milliards d'exemplaires par-dessus le marché!



Photo: indigène de la tribu Surman au Soudan en route pour une soirée à l'opéra


C'est étirer beaucoup trop l'élastique de la définition inclusive, selon la fâcheuse habitude des mondialistes. Au point qu'il nous pète en pleine face. Une vraie tarte à la crème qu'on nous projette en pleine face.



Photo: occidentalisation accélérée de l'Orient


On ne change pas d'identité collective comme on change de chemise ou de drapeau (ou de pagne, ou de tunique, ou de burqa).



Photo: groupe de femmes musulmanes épanouies


Dire des choses comme: 8 milliards "d'êtres humains", de "nous sommes tous frères", de "terriens", cela peut toujours aller, mais 8 milliards de Québécois comme vous et moi? Alors là, ça ne va plus du tout.


Il y a 8 millions de Québécois, pas 8 milliards. Et même sur ce nombre, il y en a qui déméritent de cette appellation qui doit être contrôlée comme un grand cépage. N'importe quelle piquette ne peut se prétendre un Côte-du-Rhône millésimé.



Photo: tribu de pygmées


À ce compte-là, pourrait-on prendre toute une tribu de pygmées de Centre-Afrique, les téléporter à Sainte-Anne-des-Plaines et leur déclarer triomphalement: "vous voilà devenus de pittoresques Québécois"? Il ne vous manque plus que la ceinture fléchée.



Photo: aborigènes d'Austalie, fraîchement établis à Montréal (on reconnaît la casquette des Expos de Montréal. Cherchez Youppi)


À ce compte-là, pourrait-on prendre toute une tribu d'aborigènes d'Australie, les téléporter à Saint-Célestin-des-Monts et leur déclarer triomphalement: "vous voilà devenus de pittoresques Québécois"? Il ne vous reste qu'à apprendre à giguer au son de Tam ti de lam.




Photo: indiens Jivaros réducteurs de tête


Peut-on faire de même avec des indiens Jivaros réducteurs de tête de l'Amazonie, des Thaïlandaises au cou étiré, des tamouls à l'aspect rébarbatif et au regard de possédés, des fakirs hindous méditant assis sur un tas de bouse de vache sacrée, des talibans à la ceinture explosive activée, ou mille autres ethnies des pays les plus sous-civilisés de la planète?



Photo: femmes girafes thaïlandaises ou femmes théières


Il y a toujours bien des limites à cette absurde idée d'interchangeabilité universelle.



Photo: femmes girafes thaïlandaises


Nous avons déjà vu ici quelles sont les caractéristiques minimales à exiger pour qu'un candidat à l'immigration puisse réussir à se fondre rapidement dans le décor, et ne pas détonner comme une mouche écrasée sur un pare-brise, comme un maringouin sur un bras, déjà gorgé du sang de sa victime. Clac!



Photo: foule de tamouls en liesse


Tout tient en un seul mot: compatibilité.



Photo: Indonésiens typiques découvrant l'excitation d'un bon match de hockey


Ça doit prendre entre autres une ressemblance élémentaire, des atomes crochus, un air de famille, un bon fond commun, une communauté d'esprit, un niveau d'intelligence générale égal, le partage des mêmes valeurs, des cultures rapprochées et complémentaires, une vision convergente du bon fonctionnement des choses et du bien-vivre ensemble, des objectifs de société semblables. Et n'oublions pas un désir sincère de s'intégrer pleinement et rapidement.


L'adoption de ces caractéristiques hautement désirables et absolument nécessaires doivent devenir une exigence minimale pour pouvoir entrer au pays, ce qui est loin d'être le cas actuellement.



Photo: fakir hindou se délectant de la sensation de piqûres de la mouche tsé-tsé


Il serait indiqué que des examens d'intégration réguliers viennent vérifier les progrès réels de l'intéressé. En cas d'échecs répétés, le renvoi sera automatique et sans appel.



Photo: talibans tout guillerets arrivant en villégiature au nouveau Club Med de Charlevoix


Protégeons notre inestimable identité collective québécoise historique, pour éviter d'être submergés par 8 milliards de n'importe qui de n'importe où qui ne seront jamais Nous.



Photo: des Québécois authentiques qui le savent

 


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie689 articles

  • 1 216 813

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelques 685 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé