Autorisation d’arsenic pour la fonderie Horne : la CAQ sacrifie la santé des citoyens au profit de Glencore

82f6e87494b4d150a900dbf1726b9df3

Le profit supplante la santé



MISE À JOUR 


La décision de la CAQ, de même que le secret qui entoure le renouvellement de l’autorisation émise à la Horne par le ministre Benoit Charrette, est très révélatrice des valeurs affairistes qui animent la CAQ. 


En effet, jeudi passé, en catimini, le gouvernement Legault a renouvelé l’autorisation de polluer permettant à l’usine Horne de Glencore d’émettre 5 fois plus d’arsenic que la norme permise ailleurs au Québec soit 15 ng/m3 au lieu de 3 ng/m3. Malgré de nombreux rapports accablants sur l’impact et les risques de cancer liés à l’exposition à l’arsenic et aux autres poisons émanant de l’usine pour la santé humaine, malgré qu’une vaste majorité de la population locale et régionale se soit prononcée pour l’application de la norme de 3 ng/m3, la CAQ a choisi le camp de Glencore, une multinationale suisso-britannique multimilliardaire.


Berner la population


La CAQ et François Legault ont joué du violon à la population le temps des élections avec des pseudoconsultations pour mieux faire passer leur soutien à la position de Glencore, qui veut continuer à profiter de passe-droits environnementaux sur le dos des citoyens de Rouyn. Avec ses près de 20 milliards de profit, Glencore a tout à fait les moyens de mettre en place les systèmes antipollution et d’être plus sélective dans la scrap qu’elle reçoit comme matière première. C’est absolument malsain de voir la Santé publique et le ministère de l’Environnement cautionner servilement les demandes de la Horne qui empoisonne l’environnement et la santé des familles.


Les citoyens de Rouyn ont déjà accumulé des traces d’arsenic et autres métaux dans leurs organismes. Ils sont donc encore plus vulnérables à l’exposition de ces poisons. C’est le rôle du gouvernement de les protéger des excès de la Corporation Glencore. Non seulement, la CAQ se dérobe à ses responsabilités, mais elle ajoute l’insulte à l’injure en gardant secrètes jusqu’à 4 semaines les dispositions de l’autorisation de non-respect des normes. Ce qui est totalement inacceptable.


Les citoyens de Rouyn ont droit à l’information et à la transparence. On le voit encore dans le dossier de la Horne, la CAQ est bien plus au service des grosses corporations et de leur recherche de profit à tout prix, même au prix de la santé des gens, qu’au service de ses co-citoyens. Les astuces et les entourloupes de la CAQ pour leur faire avaler des couleuvres sont indignes.


Inviter à réduire les coûts


C’est vraiment un signal très inquiétant que lance la CAQ au milieu affairiste. Il y a dans le dossier de la Horne un message très révélateur que la CAQ envoie aux grandes corporations. Elle leur dit en résumé : venez chez nous faire de la business, on va faire le maximum pour vous laisser polluer et même empoisonner la santé des populations locales pour vous permettre de réduire vos coûts et bénéficier d’un maximum de profit pour vos actionnaires.


C’est exactement le contraire de ce qu’il nous faut comme gouvernement, comme ministre de l’Environnement, comme premier ministre. Jusqu’où pourront-ils aller, avant que les Québécois disent : c’est assez?


Martine Ouellet, cheffe Climat Québec, Ancienne ministre des Ressources naturelles


Featured c802e14755863f2cfe27679d94b97aa3

Martine Ouellet29 articles

  • 13 201

Députée de Vachon à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2010. Elle est la cheffe du Bloc québécois depuis 2017. Elle est ingénieure mécanicienne. Elle a été Ministre des Ressources naturelles dans le gouvernement de Pauline Marois de 2012 et 2014.