Les pseudo-réfugiés malhonnêtes n'ont pas d'affaire ici

Chemin Roxham: tous les migrants déjà entrés depuis 20 ans doivent être expulsés

10 raisons solides pour s'en débarrasser

3bb0f11808233a087be97f4668d4f22a

Tribune libre

Les méchants petits malins qui ont cru qu'ils pouvaient entrer illégalement au Canada en tentant de se faire passer pour de pseudo-réfugiés afin de contourner nos lois ne doivent pas être récompensés de leur stratagème répréhensible et hautement condamnable. Leur pitoyable mise en scène de mélodrame de bas étage est éculée, éventée. On a vu dans leur jeu.



Fort du nouvel accord obtenu récemment sur l'entente sur les tiers pays sûrs entraînant la fermeture tant attendue du Chemin Roxham qui faisait du Canada la risée de la planète, il faut être conséquent et faire en sorte que tous les faux demandeurs d'asile entrés au pays depuis 20 ans soient expulsés sans délai et sans recours pour les punir de leurs actes. De plus, ils doivent être bannis à vie de pouvoir faire une demande par les voies officielles.



Des millions et des millions d'étrangers des pires pays de misère reluquent le Canada pour leur procurer la belle vie qu'ils veulent s'approprier afin d'obtenir le filet social complet garanti qui leur fait tant envie.


Il faut garder à distance ces bandes de profiteurs prêts à tout pour arriver à leurs fins.



Tous ces faux réfugiés ne correspondent d'aucune façon au profil désiré que le pays et le Québec dans sa spécificité recherchent comme candidats valables à l'immigration. Ces individus sans scrupules savent parfaitement bien qu'ils n'ont pas les qualifications requises et c'est précisément pourquoi ils cherchent à entrer illégalement au pays.



  1. la presque totalité de ces gens viennent de pays dont l'intelligence moyenne est entre 55 et 80 (la moyenne canadienne est de 99, la normale de référence étant 100), ce qui explique pourquoi leurs sociétés vont si mal et ne font aucun progrès avec le temps. Il n'est dans l'intérêt de personne de débiliter volontairement notre pays au niveau de l'intelligence générale, c'est d'une telle évidence.

  2. la majorité d'entre eux est sans instruction et illettrée

  3. la majorité d'entre eux est sans diplôme valable

  4. plusieurs ont des antécédents criminels

  5. s'ils étaient prêts à entrer au pays de manière illégale, c'est qu'ils ont une propension à agir ainsi. Imaginez tout ce qu'ils seront prêts à faire une fois installés ici pour continuer à frauder le système à leur avantage. On ne peut faire confiance à aucun d'entre eux.

  6. Venant de pays sous-civilisés socialement et moins évolués, où la corruption est généralisée, ces étrangers à la mentalité différente, au code moral douteux ne peuvent qu'ensauvager notre société, l'enlaidir, la faire reculer, répandre des pratiques rejetables, nous assiéger, nous déstructurer, nous déculturer

  7. Ils ne parlent pas français et n'ont possiblement pas les habiletés langagières requises pour l'apprendre couramment, ni même l'intention véritable de le faire

  8. leurs capacités d'intégration rapide sont réduites pour ne pas dire nulles

  9. Ces étrangers appartiennent pratiquement tous à des minorités visibles qui créeront des conflits sociaux, des tensions inutiles, des affrontements, de l'appauvrissement culturel, la hausse de la criminalité et de la violence, provoquant l'insécurité générale chez les natifs

  10. la presque totalité d'entre eux ne respecte pas l'homogénéité historique des origines de la nation québécoise, l'une de nos caractéristiques essentielles maintenue à travers les générations qui a fait de nous ce que nous sommes, et qui a façonné notre identité collective à nulle autre pareille, et qu'il faut donc protéger précisément pour cette raison



Soyons honnête, s'il fallait accueillir tous les miséreux de la planète qui se prétendent persécutés, maltraités ou qui se sont faits regarder de travers ou donner une taloche, ce sont des centaines et des centaines de millions d'entre eux qui arriveraient en masse au pays. Ils ne peuvent alléguer non plus que leur pays est en guerre, en crise ou instable; c'est la triste réalité de tous ces pays qui ne changera jamais en 100 ans.



Tous ces prétextes et raisons qu'on nous sert l'un après l'autre ne sont que d'habiles subterfuges, des ruses pour attirer la pitié et nous faire tomber dans le panneau. Il y en a qui ont le tour de jouer à la victime. Et ça pogne. Certains plus bonasses ou crédules que les autres croient pourtant à de tels boniments mensongers et trompeurs.



Non, c'est aux citoyens de chaque nation qu'il revient de lutter pour améliorer les conditions de vie chez eux, pas de s'enfuir comme des couards au lieu de combattre et rebâtir. C'est leur devoir de citoyen, c'est leur obligation d'être humain. Et ce serait une grave erreur de jugement et un manque d'éthique de notre part de les encourager à agir comme ils le font en les laissant s'en venir ici en masse.


Par exemple, on ne peut absolument rien faire pour Haïti en déroute totale. C'est aux Haïtiens de mettre de l'ordre dans leur pays. On ne peut pas le faire à leur place. Et c'est sans parler que toute l'aide humanitaire monétaire finit toujours par être détournée et tomber aux mains des corrompus. On ne peut poster un soldat par citoyen pour les surveiller tous individuellement jusqu'à la fin des temps. Même la République dominicaine occupant l'autre moitié de l'île est forcée de construire un mur sur toute sa longueur pour s'en prévenir.



Aucun tiers-mondiste ne peut alléguer de bonne foi qu'il quitte son pays parce qu'il veut avoir une chance de trouver meilleures conditions de vie. Car à ce compte-là, ils sont des milliards dans la même situation à travers le monde. Qu'ils travaillent tous ensemble à créer ces meilleures conditions chez eux plutôt. On n'a pas de place pour eux chez nous, sinon c'est l’inondation migratoire qui nous submergera à plus ou moins brève échéance, provoquant le retour à l'âge de pierre.


Nous ne devons strictement rien à tous les pauvres et déshérités de la planète. L'aide humanitaire internationale les aide déjà suffisamment comme ça. Il faut plutôt leur accorder la dignité de tenter de se dépêtrer par eux-mêmes de leurs problèmes.



Le rôle de l'Occident n'est pas d'être le refuge universel des éclopés de Mère Térèsa, l'hospice des Soeurs de la miséricorde, le dispensaire des pestiférés et des lépreux à l'échelle planétaire. Le bien-être de la totalité de l'humanité n'est pas sous notre responsabilité. Qu'ils se prennent en main et cessent de dépendre des autres. On en a déjà suffisamment assez de devoir s'occuper des nôtres ici.



Chaque pays digne de ce nom a le devoir de protéger sa population de toutes les formes d'envahissement par des frontières fiables, nettement délimitées et bien défendues. Tout ces pseudo demandeurs d'asile fraudeurs qui ont malhonnêtement transgressé cette loi de base au Chemin Roxham et ailleurs le long de la frontière canadienne depuis 20 ans doivent être expulsés du pays. Ils n'ont tout simplement pas d'affaire ici.


On apprend que la nouvelle entente sur les migrants illégaux était conclue depuis 1 an déjà, ce qui en dit long sur le fédéral qui nous joue dans le dos et qui continuait de laisser la passoire grande ouverte, avec toutes les nuisances engendrées au Québec.



En conséquence, il est nécessaire que les 60 000 migrants frauduleux entrés au pays depuis 1 an soient les premiers à être retournés chez eux sans délai, par rétroaction. Il ne doit y avoir aucune échappatoire. Rien ne peut justifier la présence de ces indésirables sur notre territoire.


Le mouvement s'organise à travers tout l'Occident: Les 27 pays européens prennent enfin des mesures énergiques pour contrer le fléau des migrants


La seule solution viable est bien simple: le renvoi automatique. Les repousser, les refouler, les expulser, les retourner d'où ils viennent. Tous.



Note: cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir davantage votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie850 articles

  • 1 466 588

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 850 articles publiés en ligne ont été lus un million 465 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période dépassant 15 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    16 juin 2023


    Dans une décision unanime, les juges de la Cour suprême du Canada maintiennent la constitutionnalité de l'Entente sur les tiers pays sûrs (ETPS) avec les États-Unis sur le traitement des demandeurs d'asile.



    L'accord a toutefois été modernisé et reconduit en mars dernier à la suite de pourparlers entre le gouvernement Trudeau et l'administration du président américain Joe Biden. L'ETPS est depuis appliquée de façon uniforme sur l'ensemble des 8900 kilomètres de la frontière canado-américaine.



    Toutes sortes de ligues de migrants ont essayé d'invalider cette accord dans le but de continuer à en laisser entrer massivement et frauduleusement au pays. Ils sont déboutés pour de bon, par bonheur. Répétons-le: L'ETPS est depuis appliquée de façon uniforme sur l'ensemble des 8900 kilomètres de la frontière canado-américaine.



    Aucun migrant illégal ne doit pouvoir entrer au pays, un point c'est tout. Ils sont des milliards prêts à le faire.



    Source: L’Entente sur les tiers pays sûrs est constitutionnelle et légale




  • Réjean Labrie Répondre

    9 mai 2023

    Contrairement au Nouveau-Brunswick, ici au Québec, les migrants ont droit à l'aide juridique gratuite. Ailleurs, cela leur coûterait 6 000$ par dossier.


    Nombre de migrants reçus au Québec en 2022:    37 754   x    6 000$    =    226 524 000 $    


    C'est la valeur des services accordés gratuitement et payé par les contribuables à des étrangers illégaux qui auraient été refusés par les voies officielles.


    Dire que tout cet argent aurait pu être consacré à l'aide à nos propres démunis.



    1- Tous ces frais devraient être remboursés par les demandeurs d'asile refusés en les faisant travailler pour cette valeur et sans salaire avant qu'ils soient retournés chez eux.


    2- La poignée de ceux qui sont acceptés devraient également rembourser ces frais en totalité.



    Source:   Des demandeurs d’asile du chemin Roxham laissés à eux-mêmes au N.-B.


     


  • Réjean Labrie Répondre

    20 avril 2023

    La fermeture du chemin Roxham donne de bons résultats. Enfin!


    Depuis la fermeture, c'est l'exode vers le sud. Bravo!


    Voyez comme tous ces migrants ne sont que des bandes d'escrocs malhonnêtes, fraudeurs et profiteurs. Tout ce qu'ils veulent, c'est entrer au pays pour y vivre clandestinement,avec tous les dangers que cela comporte pour la population.



    Je connais plusieurs Haïtiens qui préfèrent repartir, car ils ont peur de ne pas pouvoir faire venir maintenant leur famille au Canada. Tout le monde n’est pas au courant des exceptions possibles et ça peut être difficile de trouver des documents qui prouvent les liens familiaux, estime le coordonnateur au Comité d’action des personnes sans statut.


    D’autres peineraient à trouver un travail et un logement. Il y en a qui pensaient que ce serait plus facile au Canada. Mais il y a beaucoup d'obstacles, c’est difficile et long d’avoir un permis de travail, juge Stephan Reichhold, directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI).




    « Ils pensent que c’est plus facile de vivre clandestinement aux États-Unis qu’au Canada. »




  • Réjean Labrie Répondre

    26 mars 2023


    Les autobus Greyhound offrent des forfaits excursions tout confort vers le Chemin Roxham.






    Tous ces pseudo-réfugiés illégaux se considèrent comme de simples touristes, des voyageurs faisant des voyages d'agrément pour se faire prendre en charge à vie par les pays hôtes, et ce, sur invitation personnelle de Justin Trudeau via Twitter.