16 exemples de publicités télé diversitaires outrancières

De la Nouvelle-France à la Nouvelle-Afrique au Québec

La propagande multiculturaliste à son plus abject

D4f8640307587e21e6af0cc7206bf942

Tribune libre

Tous les jours, le public québécois se voit bombardé de publicités télé donnant la large part à toutes les ethnies imaginables, des pubs où les Blancs, les Québécois de souche, doivent céder la place et n'occuper qu'une part négligeable et accessoire de l'annonce, allant même jusqu'à en être totalement occultés. C'est de la basse propagande diversitaire à son plus abject.


On s'ingénie à faire de la surreprésentation des ethnies au détriment de la nation majoritaire.


Qui plus est, on fait des Noirs (cela pourrait être toute autre race ou ethnie), on fait des Noirs les représentants principaux de la population québécoise. C'est comme si on voulait nous faire accroire que nous avons sous les yeux le portrait fidèle du Québécois typique. Quelle distorsion intentionnelle de la réalité!


Les exemples récents de publicités télé diversitaires outrancières pullulent en ce sens (les illustrations ne sont pas nécessairement celles de la pub dont il est question):


1- La banque BMO: on montrer une jeune femme blanche québécoise dans sa cuisine qui parle avec notre accent (donc, ce n'est pas la traduction d'une pub anglophone, c'est présenté comme étant une situation typiquement québécoise). La caméra s'éloigne pour montrer son mari noir barbu assis au comptoir de cuisine, un second Noir étendu sur le divan et un troisième noir plus vieux qui semble être le père des 2 autres. Donc, 3 adultes noirs et une femme blanche vivant sous le même toît.. Tellement impropable que ça ne se peut même pas!



2- Loto-Québec: l'annonce commence par un Noir assis sur le perron de sa porte, déjà en partant ça ne fait pas très québécois, puis on montre sa conjointe en panne sur la route, une Québécoise de souche blanche, visiblement enceinte de 9 mois, et placée de profil pour que ça saute aux yeux. Quelle stratégie honteuse de propagande interraciale vantant le métissage et la diminution du peuple souche au profit de l'africanisation accélérée de la population. L'union mixte est devenue la nouvelle norme de la bien-pensance, le nouvel idéal de société à implanter à tout prix.



3- La banque CIBC: on montre 2 parents de race noire plus 2 enfants de race noire. 4 personnages sur 4 sont des Noirs. Aucun Blanc. Résultat final: Noirs = 4, Blancs = 0. Une pub parfaitement adaptée pour l'ensemble du continent... africain!


4- Les viandes tranchées Maple Leafs: durant toute l'annonce, on ne montre que 2 soeurs asiatiques qui se parlent via Skype, et qu'on fait parler avec un accent québécois prononcé pour bien signifier que le Québec est en voie d'ethnicisation totale. Et que dans ce Québec retouché, diversifié à outrance, on a évacué tous les Québécois de souche; cela semble être suffisant de ne plus montrer que des importées.


5- la carte de crédit Visa: on commence par montrer un Noir, une Noire, un autre ethnique, et piteusement au quatrième et dernier rang, un Blanc.


6- la carte de crédit Visa: on montre un Noir au volant de sa voiture parlant à la québécoise, puis la caméra nous montre à l'arrière pas un mais bien trois bébés triplés noirs, pour confirmer leur fonction de remplaceurs hyper-productifs de la population native.


7- le marché Good Food: on ne montre que 3 Noirs tout du long, père, mère et enfant qui dansent sur de la musique de Noirs de style funky. Mémère Bouchard, Ti-coune, où êtes-vous passé? Et comble de l'hypocrisie, à la fin de l'annonce, on écrit en toutes lettres "fièrement québécois", ce qui pour eux semble avoir le même sens que "fièrement anti-Blancs". Décompte final: Noirs = 3, Blancs = 0


L'Afrique surpeupleuse nous a totalement remplacés. Et le nom du commerce, Good Food, c'est pour signifier "parfaitement anglicisé aussi".


8- La pub de Noël de Canadian Tire ne montre que 3 asiatiques, aucun Blanc, aucune trace d'une famille québécoise de souche qui fêterait notre grand célébration chrétienne de manière traditionnelle. Quel mépris pour notre peuple! On montre une mère asiatique typiquement disciplineuse et le pauvre petit garçon asiatique qui implore son sapin de Noël, bien qu'il ne doit pas avoir la moindre idée de ce que la naissance de Jésus représente.


Et à l'arrière-plan, on aperçoit une vieille femme asiatique qui ne dit pas un mot mais qui doit ne parler que le mandarin. On comprend qu'on fait ici l'apologie du programme très populaire de réunification familiale qui permet aux importés de faire venir tout le reste de la famille qui ne répond pas aux critères d'immigration normaux, notamment les vieux parents qui s'en viennent surcharger le réseau des soins de santé et qui passent avant les nôtres. Message subliminal facile à décoder, mon cher Watson!


9- Winners/Homesense/Marchalls: on nous montre un autre de ces couples improbables assis devant la télé: 1 asiatique, 1 Noire à la coupe afro des militantes radicales du Black Power dans le genre Angela Davis. Aucun Blanc. Nous voilà totalement éliminés de la représentation de notre propre société! Et ce n'est pas trop tôt, rétorqueront sans rire la multitude d'ethniques remplaceurs.


10- Les bijoux Pandora: on montre un Noir tiré à quatre épingles qui offre une bague de fiançailles à une jeune femme très blonde et très blanche. À nouveau, incitation non voilée au métissage interracial forcé, en présentant comme courante une situation qui n'a que très peu de risque de se produire dans la vie normale.



11- La pub de Noël de Pharmaprix ne montre que 4 personnages de race noire occupant en même temps tout l'espace de l'écran, soit 2 parents et 2 enfants devant le sapin de Noël. 0 Blancs au Québec! Tous écartés, bientôt tous décimés! Que des Noirs dans un rapport de 4 à 0. On ne nous juge même plus dignes d'illustrer nos propres traditions séculaires du temps des Fêtes. À quand un petit Jésus dans la crèche tout noir et aux cheveux crépus?


12- Paypal nous refait le coup des 4 personnages de race noire: père noir, sa fille noire, le grand-père noir et l'épouse noire. Encore une fois, pointage final: Noirs = 4, Blancs = 0



13- Febreze: une femme noire et un chien, pas de Blancs. Les Noirs et les chiens ont désormais préséance sur les Blancs. Est-ce normal?



14- Kleenex: On montre un père blanc avec sa fille de race noire, le qualifiant de "super papa", nous laissant entendre par ricochet qu'un Blanc qui a des enfants noirs est supérieur et meilleur que les autres.


15- les recherches généalogiques Ancestry: on montre une photographe noire dans son studio photographiant une famille composée d'un homme noir, d'une femme blanche et blonde, et d'enfants tous noirs. Le message subliminal devient: retracez vos ancêtres qui remontent jusqu'aux Africains primitifs, nous sommes tous noirs au fond.



16- Quant à la fameuse série de pubs de la voiture Buick Encore mettant en vedette notre Marie-Pier Morin nationale si appréciée du grand public, cette dernière a été remplacée par non pas 1 Noir, mais bien un couple de 2 Noirs! Le message subliminal est: pour chaque Québécois de souche, il s'en vient 2 Africains de plus pour les remplacer, et vous devez applaudir la chose!


Ces 16 exemples récents démontrent clairement que ce ne sont pas que quelques cas isolés, mais indiquent que les agences de publicité doivent se plier aux codes de la campagne de propagande multiculturaliste imposée par le gouvernement fédéral diversitaire qui a un plan derrière la tête.


Tous ces exemples énumérés seraient-ils des signes additionnels que le Québec est en train de passer de la Nouvelle-France à la Nouvelle-Afrique?



En effet, qui connaît et fréquente autant de Noirs qu'on nous en montre dans l'espace de 5 minutes de publicité? Absolument personne d'ici!


À souligner, l'insistance avec laquelle on nous martèle systématiquement le même message, commercial après commercial, comme s'il en allait du salut du monde civilisé, qui devrait faire du métissage du milieu social et même des familles son idéal, son objectif pressant. Un tel martelage trahit la campagne de propagande savamment ourdie par les sbires de l'idéologie multiculturaliste qui cherchent à détruire par tous les moyens l'identité collective du peuple québécois et réduire à néant les chances de réaliser un jour son projet de nation indépendante.


Et vous aurez sans doute également remarqué à quel point les commerciaux déforment la réalité en cherchant à magnifier, à montrer les Noirs sous un jour positif peu conforme.



On nous montre les figurants noirs toujours bien habillés, dynamiques, semblant à l'aise financièrement, conduisant une voiture coûteuse, habitant une maison cossue, sans la moindre trace d'un climat de violence conjugale ou de maltraitance des enfants et surtout, on insiste pour nous les montrer en compagnie de beaucoup d'amis blancs tout souriants!


Quelle habile distorsion de la réalité, quelle tentative de reprogrammer la vision et l'opinion bien différente de la population qui, elle, se base sur ce qu'elle observe dans la vie de tous les jours. Il suffit d'aller faire un tour dans Montréal-nord pour apprécier le contraste.


Comme si cela n'était pas suffisant, on voudrait nous faire croire que les Noirs sont des espèces de consommateurs avertis, des connaisseurs dans tous les domaines, des experts qui peuvent nous conseiller sur tous les produits ménagers imaginables, nous recommander tel ou tel autre article de consommation, telle compagnie d'assurances, telle voiture. Les voilà tous promus artificiellement au rang de spécialistes qualifiés, de références fiables et compétentes.



Le portrait actuel de la publicité télévisuelle semble être axé sur les Noirs qu'on veut valoriser en tant que race, bien qu'on voit de plus en plus apparaître toutes les autres ethnies issues des pays sous-civilisés du tiers-monde. Le jour n'est pas loin où un pygmée de Centre-Afrique nous dictera quel dentifrice utiliser ou un fakir hindou quel récurrant à cuvette choisir, ou encore un indien réducteur de têtes nous vanter les mérites de telle marque de frites surgelées.



La solution pratique à toutes ces aberrations gangreneuses existe et se veut pourtant si simple d'application:


le Gouvernement québécois doit légiférer et exiger que tous les commerciaux présentés sur nos médias soient adaptés pour le Québec et ne reflètent que la majorité de son peuple fondateur, ce qui devrait apparaître comme allant de soi, une évidence. C'est la seule image de Nous qui doit être présentée puisque c'est notre société, puisque c'est nous qui l'avons bâtie au reflet de ce que nous sommes.


Nous devons être présentés en tout temps comme étant le seul modèle à suivre, comme idéal de société à émuler et imiter, le point de convergence général et unique. Tous doit tendre vers nous, et vers nous seulement.


Le message à passer aux immigrés est: vous êtes ici chez nous, on s'attend à ce que vous fassiez tout comme nous.


Le Québec appartient aux Québécois d'ici, pas à toutes ces minorités revendicatrices, picosseuses et chialeuses en mal de visibilité qui cherchent à nous déposséder de tout ce qu'ils peuvent pour se l'approprier.




Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie576 articles

  • 1 093 739

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Sa plus grande fierté est d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 575 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    17 janvier 2021

    - Héma-Québec n'est pas en reste et se montre aussi coupable que les autres de diversitarite aigue.

    Elle fait maintenant appel à la terreur par contamination pour faire trembler de peur la population.


    Dans un Québec à 98% blanc, toute l'annonce ne montre qu'un noir faisant un don de sang. Le message subliminal qu'on cherche à nous inculquer est triple, et triplement faux, faut le faire!


    1- Personne ne pourra y échapper, bientôt vous aurez tous du sang de noir qui coulera dans vos veines.


    2- Il y aura bientôt tout autour de vous tellement de noirs provenant des excédents de l'Afrique surpeupleuse que c'est de leur sang qui coulera dans vos propres veines. Réjouissez-vous: nous serons tous des noirs consanguins.


    3- C'est aux noirs que vous devez la vie. Sans les noirs qui donnent leur sang pour vous sauver, la population de la planète serait décimée et morte. Par obligation de reconnaissance, ouvrez donc votre porte aux noirs qui s'en viennent par millions pour votre salut.


    Quel dialogue de fous! On veut faire de nous l'invité piégé à un dîner de cons, où tous les convives débarqueront d'Afrique.


  • Réjean Labrie Répondre

    17 janvier 2021

    - la Subaru Ascent: les messages de publicité avec sous-entendus tendancieux se multiplient. Les tentatives répétées d'élimination des Blancs ne connaissent pas de repos.


    Dans ce cas-ci: 5 personnages noirs, 2 chiens = 0 Blanc sur 7. Faut le faire! On commence par montrer 3 enfants noirs qui s'installent à l'arrière de l'auto. Premier message subliminal: les noirs se reproduisent plus que les Blancs, beaucoup plus que les 2 enfants standard par couple blanc. Ensuite s'ajoutent les 2 parents noirs, ce qui fait qu'on voit 5 noirs en même temps à l'écran. Africa, te voilà!


    Et le bouquet, c'est qu'on ajoute 2 chiens à la floppée de passagers! Second message subliminal: on nous laisse transparaître sans équivoque que ces noirs aiment tellement procréer de la progéniture que les 2 chiens ne sont là qu'en attendant d'être remplacés par les 2 prochains enfants noirs qui viendront s'additionner éventuellement aux 3 autres, et que c'est précisément pour cette raison qu'ils ont choisi ce modèle de voiture à 8 passagers.


    Tandis qu'il n'y a que 1% de noirs francophones (et 1% de noirs anglophones) au Québec, les noirs occupent 100% de l'espace publicitaire de cette annonce, 100 fois plus que dans la réalité. Un non-sens total, un manque de respect pour la population native que l'on cherche à mettre de côté le plus possible.


    Pour respecter la démographie du Québec, il faudrait qu'il y ait un personnage noir 1 fois sur 100 dans les pubs. Mais au train où vont les choses, ce sera bientôt 1 personnage blanc sur 100 qu'on verra.


    De nouvelles règles gouvernementales plus strictes doivent être mises en place pour que les pubs présentées au Québec soient représentatives de la population majoritaire native.


  • Réjean Labrie Répondre

    22 décembre 2020

    Plusieurs compagnies n'ont pas besoin d'une législation pour adapter ses commerciaux respectant la démographie et le fait français du Québec.



    On a qu'à penser à la belle série de pubs plein air tournées au Québec par Hyundai avec Guillaume Lemay-Thivierge, ou encore la série de pubs des crèmes de beauté Aveeno mettant en vedette la célèbre actrice hollywoodienne Jennifer Anniston, où on voit nettement que le mouvement de ses lèvres correspond à la réplique prononcée en français.



  • Ferid Chikhi Répondre

    22 décembre 2020

    Tendance !


    C'est une tendance lourde aux USA. Regardez les films romances (Noel) il n'y en a pas un qui met aux prises des blancs et des noirs, jamais des Asiatiques ... comme si les Chrétiens de ce continent ne fêtent pas Noel...


  • Martin Pelletier Répondre

    21 décembre 2020

    A Québec, le nouveau YMCA s'annonce avec une grosse femme noire qui fait des poids et haltères


    Aux arrêts d'autobus, c'est un jeune Arabe qui ns dit d'être prudent.


    C'est du mur à mur, tout en diversité, qui n'a rien à voir avec la démographie


    C'est le plus gros scandale présentement au Québec dont personne, aucun politicien, aucun journaliste, n'ose même aborder.