Dans la série Découvrir le Québec autrement

Faire une retraite fermée dans l'un de nos monastères accueillants

Renouons avec l'une de nos belles traditions

C781ca99bd29484f3b30c24af41c50e0

Tribune libre

Il y a mille façons d'explorer et découvrir les merveilles dont regorgent le Québec. Dans la série Découvrir le Québec autrement, nous présentons cette fois-ci encore une nouvelle façon originale d'explorer les vastes régions du Québec.



Il est possible à chacun de renouer avec l'une de nos belles traditions religieuses les plus anciennes: en faisant une retraite fermée salutaire dans l'un de nos nombreux monastères accueillants, dans une démarche de quête spirituelle ou de recentrement personnel.



Les motivations personnelles sont aussi nombreuses que ceux qui l'entreprennent.



- Les non-croyants y trouvent eux aussi leur compte et ont leurs propres raisons: le besoin de se ressourcer; le désir de s'éloigner quelque temps du tohu-bohu quotidien; l'envie de réfléchir à son avenir, de faire le ménage dans ses pensées, de réévaluer ses priorités; souhaiter méditer sur les fins dernières; faire un peu d'introspection: avoir le sentiment d'être rendu à un point tournant de sa vie et vouloir prendre un peu de recul pour réfléchir à la question et d'aviser; ou simplement pour goûter à un peu de silence, de calme et de repos, et qui sait, rallumer la flamme d'une foi qu'on croyait éteinte. Comme on le voit, ce ne sont pas les raisons qui manquent pour y consacrer du temps bien employé.



Je connais un couple dont chaque membre l'a accompli séparément avec bonheur aux 5 ans. relançant de plus belle leur union qui reste solide malgré le passage du temps.



Par analogie, on peut penser à tous ceux qui entreprennent le trajet du Chemin de Compostelle (vous en connaissez au moins un qui l'a fait), non pas nécessairement dans une démarche de foi, mais par quête spirituelle, pour faire le point dans leur vie. Tout le monde a à l'esprit celui qu'a entrepris l'ex-joueur de hockey Dave Morissette avec son père et ses 2 fils, une occasion de rapprochement intergénérationel unique et significatif dans leur vie.



- Les croyants pratiquants quant à eux peuvent aller y séjourner quelques jours par pénitence, pour se rapprocher de Dieu, pour demander une faveur, pour réaffirmer leur foi, pour mieux connaître en quoi consiste la vie monacale, ou en mémoire d'un proche parent qui a répondu à l'appel de Dieu. On propose des retraites silencieuses ou prêchées.



Au Québec, plusieurs monastères sont ouverts au grand public et sont équipés pour les accueillir, que ce soit pour quelques jours ou pour toute une semaine. Il est possible de participer aux célébrations et parfois même aux menues tâches de la vie quotidienne. On peut également consulter les moines ou religieuses pour demander conseil.



Une personne ouverte à l'idée d'une retraite fermée pourrait prendre l'habitude de se rendre chaque année à l'un de ces établissements, puis entreprendre de visiter la région avoisinante. C'est une forme de tourisme aussi valable et enrichissante qu'une autre. Voilà bien une autre façon originale de découvrir le Québec autrement.



La pratique religieuse a peut-être diminué au Québec, mais on se rend compte que la majorité d'entre nous tiennent encore à nos croyances. Nous en avons la démonstration lorsque surviennent les tournants marquants de la vie: le baptême à la naissance d'un enfant, le mariage qu'on espère éternel, le passage de vie à trépas. On tient toujours à célébrer Noël et Pâques.



Dans les sociétés occidentales, les grands principes du bien et du mal qui nous guident sont toujours basés sur les assises de la chrétienté. On le sent lorsqu'on s'asseoit pour méditer dans l'une des magnifiques cathédrales d'Europe qui ont traversé les siècles et que le regard se porte vers le haut.



Énumérons quelques lieux de retraite situés au Québec qui méritent qu'on s'y attarde.



Le monastère des Augustines dans le Vieux-Québec, établissement primé



La Trappe d'Oka



L'abbaye de Saint-Benoît du Lac



L'abbaye cistercienne Notre-Dame-de-Nazareth, Rougemont, Montérégie



Le monastère Notre-Dame-de-Mistassini, Dolbeau-Mistassini, Saguenay-Lac-Saint-Jean



Le tourisme religieux est devenu une source de revenus notable et un pôle d'attraction de nombreux touristes venant de partout et tenant à ajouter une dimension spirituelle à leurs pérégrinations à travers le vaste monde.



Addendum:


On nous apprend que la célèbre Porte sainte de la cathédrale de Québec, la seule de son genre hors d'Europe, réouvrira un an plus tôt en 2023, pour la plus grande joie des pèlerins. Le fait de la traverser dans le bon état d'esprit peut s'avérer une expérience symbolique émouvante pour plusieurs, lorsqu'on le fait dans l'optique de traverser une épreuve, pour soi-même ou quelqu'un d'autre, avec l'accompagnement du Seigneur Jésus-Christ qui n'abandonne jamais personne. Soyons assurés d'une affluence touristique augmentée.



La série d'articles Découvrir le Québec autrement comprend déjà:


Découvrir le Québec par ses chutes d'eau et ses cascades


Découvrir le Québec par ses nombreuses îles


S'approprier le territoire par les circuits routiers


Les phares du québec, un trésor patrimonial précieux à préserver


Visitez tous les zoos du Québec


Atteindre de nouveaux sommets: gravir les montagnes du Québec


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie654 articles

  • 1 180 505

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 650 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Frédéric Charest Répondre

    31 décembre 2021

    Bonne et heureuse année 2022 Mr. Labrie et un grand merci pour tous vos articles motivant la prise de conscience de qui nous sommes, ou sommes-nous et a quoi faisons nous face.


    • Réjean Labrie Répondre

      1 janvier 2022

      Un grand merci à monsieur Charest pour ces bons mots qui me touchent beaucoup.
      Je vous retourne les mêmes bons vœux.
      Je fais humblement de mon mieux pour souligner l'importance que le Québec demeure tel que les Québécois l'ont toujours connu et aimé.