Émeutes raciales

Le crime de George Floyd, être né de race noire

Racisme viscéral aux États-Unis

D9bdbee5e41d47bb6f6a5dd73a4064ce

Tribune libre

 


 


Le 28 août 1963, le pasteur Martin Luther King, à Washington, devant 250 000 personnes, prononce son discours "I have a dream". Son rêve est celui d'une Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres. Cinquante-sept ans plus tard, un policier blanc maintient son genou sur la gorge d’un afro-américain en plein jour, sous le regard de piétons affolés, jusqu’à ce que George Floyd ne meure au bout de son souffle, étouffé. Son crime? Avoir utilisé un faux billet de 20 $. L’accusation portée contre le policier? Meurtre au troisième degré, homicide involontaire…

Force est malheureusement de constater que le rêve du pasteur King a stagné au pays des rêves, les personnes de race noire continuant d’être maltraitées, voire tuées, par des policiers de race blanche comme de vulgaires scélérats faisant partie d’une race inférieure.

On pourrait se demander jusqu’à quand cette barbarie empoisonnera-t-elle la terre de l’oncle Sam, tel un boulet au pied du condamné. Quand, enfin, les Blancs et les Noirs se retrouveront-ils « unis et libres »? Quand, enfin, le rêve de Martin Luther King verra-t-il le jour? Ou n’est-ce en réalité qu’une utopie?

Tant que la justice américaine couvrira les gestes barbares des policiers blancs envers les Noirs, nous assisterons à une rébellion fracassante de la part de la population afro-américaine, une violence incendiaire et contreproductive. Dans les faits, le policier qui a tué George Floyd devrait être accusé de meurtre au premier degré, de meurtre avec préméditation et condamné à perpétuité… à défaut de quoi les manifestations de violence vécues actuellement aux États-Unis ne feront que se perpétuer indéfiniment... un véritable jour de la marmotte! 

https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/579916/cinquieme-nuit-de-manifestations-et-d-emeutes-dans-plusieurs-villes-americaines?&utm_medium=email&utm_source=6754&utm_campaign=Le+courrier+du+week-end+-+31+mai+2020


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1426 articles

  • 1 095 887

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Charles Danten Répondre

    1 juin 2020

    Le médecin légiste a déterminé que ce monsieur n'était pas mort d'asphyxie et que le policier ne l'avait pas tué en l'étouffant. Ce délinquant avc un casier judiciaire long comme le bras faisait de l'hypertension et une grave insuffisance cardiaque.Il était par ailleurs alcoolisé et drogué au fentanyl, une drogue associée à de la difficulté respiratoire https://www.drugabuse.gov/publications/drugfacts/fentanyl. Une personne saine n'aurait jamais succombé à ce genre d'immobilisation employé de routine pour neutraliser les criminels violents qui résistent à l'arrestation


    Ces émeutes n'ont rien à voir avec le racisme, cet accident tragique est tout simplement une excuse pour se livrer au pillage. Les groupes terroristes antifas mandatés par George Soros ont joué un rôle majeur pour exiter la foule et essayer de déclancher une guerre civile, ce qui ferait bien sûr le bonheur des démocrates qui ne savent plus à quel saint se livrer pour empêcher Trump d'être élu.


    SVP monsieur du Journal de Montréal arrêter d'attiser la haine raciale :


    Preliminary findings from a Tuesday autopsy conducted by the Hennepin County Medical Examiner found “no physical findings that support a diagnosis of traumatic asphyxiation or strangulation,” according to the criminal complaint filed Friday against former officer Derek Michael Chauvin.


    “Mr. Floyd had underlying health conditions including coronary artery disease and hypertensive heart disease,” said the complaint from the Hennepin County Attorney. “The combined effects of Mr. Floyd being restrained by police, his underlying health conditions and any potential intoxicants in his system likely contributed to his death.”


    https://www.washingtontimes.com/news/2020/may/29/george-floyd-died-police-restraint-combined-health/