13e féminicide au Québec : encore un autre musulman

Le féminicide : une spécialité musulmane

L'immigration islamisante doit cesser

74914243b1cddef0ef2fc7dcbdd5f9db

Tribune libre

Comme on pouvait s'y attendre, le 13e féminicide de l'année au Québec a de nouveau été commis par un arabe musulman algérien du nom de Noureddine Mimouni, un être vil aux pulsions primitives, et ce, à Québec même. La grande majorité de ces féminicides ont été accomplis par des ethniques importés ou des autochtones. Mais rien de bien surprenant là-dedans. C'est une question de niveau d'évolution.


Bon nombre d'hommes musulmans dominateurs, impulsifs et violents, forts des prérogatives que leur donne leur religion, n'hésitent pas à employer la manière forte lorsque vient le temps de régler leurs problèmes conjugaux. Mais que devons-nous penser d'une religion qui prône le châtiment corporel systématique comme moyen de mieux contrôler, soumettre et dresser la femme infériorisée?



Dans le cas qui nous occupe, l'ennui vient du fait que le meurtrier arabe musulman algérien Noureddine Mimouni a assassiné une Québécoise pure laine de souche.


Si cet être vil aux pulsions primitives s'en était pris à une arabe musulmane comme lui, c'aurait été moins pire, parce que les deux parties impliquées acceptent la loi coranique et tout ce qu'elle préconise. C'est comme ça qu'ils se méritent leur paradis mahométan. Les deux y trouvent amplement leur compte et acceptent cette façon de fonctionner qui leur donne entière satisfaction.



Mais qu'un ignoble arabe musulman dominateur et violent venu d'un pays de misère comme l'Algérie, du nom de Noureddine Mimouni, ose lever la main sur l'une des nôtres, cela dépasse les limites de l'entendement, c'est tout simplement odieux et révoltant.


Si on compare le nombre de féminicides commis par des arabes musulmans au Québec comparativement à leur poids démographique, cela a de quoi faire dresser les cheveux sur la tête.



Femmes québécoises, comprendrez-vous enfin que c'est à vos risques et périls que vous laisserez approcher de vous cette engeance fort peu recommandable. Mesdames, vous êtes prévenues.


Toute femme québécoise qui a le malheur de se lier avec un arabe musulman fera face tôt ou tard à la situation suivante :


 


- D'un côté, de par sa mentalité et son éducation égalitaire, une femme québécoise émancipée n'acceptera pas longtemps d'être intimidée, bafouée, traitée comme une moins que rien et maltraitée physiquement par un mari dominateur aux instincts primaires qui devient fou de rage au moindre prétexte.


 


- De l'autre côté, l'arabe musulman dominateur exige la soumission de la femme québécoise comme ils sont tous habitués de procéder avec leurs femmes musulmanes asservies. Attention tout le monde, ça s'ra pas long que ça faire des flammèches. C'est inévitable, tout comme le tragique dénouement de ce type de relation vouée à l'échec dès le départ.


 


Cet assassin immonde, l’arabe musulman algérien Noureddine Mimouni, n’en était pas à ses premiers contacts avec la justice. Il avait des antécédents. En décembre 2020, des accusations de harcèlement criminel, de séquestration et de voies de fait ont été déposées contre lui pour des événements survenus dans un contexte de violence conjugale.


 


Dès ce moment, il aurait dû être expulsé du pays, du fait qu'il représentait une menace trop grande pour les femmes. Le pire aurait pu être évité.


L'expulsion automatique du pays de tous les criminels ethniques dès la première infraction doit devenir la norme.


 


.


On pourrait sans doute avancer sans crainte de se tromper que toutes les femmes musulmanes habitant au Québec ont déjà fait l'objet de maltraitance physique répétée, de leur enfance jusqu'à maintenant. Mais nos militantes féministes radicales pro-voiles préfèrent sans doute détourner le regard cette fois-ci encore...


Il sera intéressant de voir comment réagira l'imam de la Mosquée de Québec devant tous ces féminicides sordides mais tellement prévisibles commis par tous ces musulmans, lui qui était beaucoup plus prompt à pousser les hauts cris victimaires lors du récent fait divers de London, Ontario, que lorsqu'il s'agit de ses propres semblables qui commettent crime par-dessus crime, ce qu'il cherchera toujours à excuser par tous les moyens en minimisant la portée de leur geste, puisque allah veut qu'il en soit ainsi...


À côté de la plaque commémoratrice de sa tristement célèbre mosquée, il faudrait y adjoindre un autre monument à la mémoire des femmes tuées par des musulmans pour contrebalancer.



La religion musulmane cautionne plusieurs formes d'actes de châtiment corporel allant jusqu'à l'amputation de membres. Les croyants mâles dominateurs y trouvent toutes les recommandations et permissions requises pour accomplir sans aucun scrupule leurs méfaits à leur guise et sans retenue.



On ne peut plus rester passif devant l'ensauvagement de nos sociétés modernes et évoluées.


Les pays occidentaux n'ont plus à faire les frais de ce type d'immigration qui détruit plus qu'il ne bâtit.


Les programmes de renvoi proposés dans plusieurs pays occidentaux par des mouvements citoyens doivent être mis en place rapidement. L'immigration islamique sous toutes ses formes doit cesser au plus tôt.


Le temps est venu de mettre fin à l'islamisation de l'Occident. Incompatibilité totale, impossibilité de cohabitation pacifique.





Explication du titre de l'article :


Le féminicide est devenu une spécialité arabe musulmane, au même titre que le couscous à la sauce harissa et les clémentines en hiver (recommandation de boycott: n'acheter que des clémentines d'Espagne).


En complément d'information : cliquez sur chaque titre.


Pratiquement tous les féminicides récents sont d'origine ethnique ou autochtone


Quand l'islam bat ses femmes, les médias regardent ailleurs


Derrière la femme voilée : le mari voileur


La mentalité islamique, tout aussi condamnable que la religion islamique


Un test de violence et d'impulsivité à imposer aux immigrants africains et arabes


Et si l'islam était responsable de la réaction islamophobe qu'il provoque


Le musulman pris individuellement ou collectivement, c'est 2 choses


L'islamisation tentaculaire


Enfant torturée et tuée par ses parents afghans musulmans à Laval


Qui est le Dieu des terroristes?


Un questionnaire-piège pour démasquer les islamistes malfaisants


Les immigrés criminels doivent être expulsés


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie595 articles

  • 1 120 370

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Tout près de 600 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé une réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    8 juillet 2021

    2 féminicides de plus qui auraient pu être commis par un arabe marocain musulman du nom Abdellah El Harchiche ont pu être évités de justesse, et ce, vraisemblablement sur des Québécoises de souche blanche, ce qui est encore plus odieux.



    L'arabe marocain musulman Abdellah El Harchiche aurait également proféré les mêmes menaces de mort envers sa conjointe précédente. Donc 2 femmes ont évité la mort de la main du même meurtrier. Il possédait plus d'un douzaine d'armes à feu lui permettant d'exécuter les 2 victimes visées.





    L'être violent et impulsif Abdellah El Harchiche, un arabe marocain musulman colérique fait face à une multitude de chefs d'accusation.



    Cet homme habitant à Lévis d’origine marocaine, Abdellah El Harchiche, un arabe musulman aurait utilisé la violence et les paroles dénigrantes pour isoler et contrôler la vie de sa présumée victime. Il subit son procès en lien avec ces accusations et la possession de plusieurs armes à feu retrouvées chez lui.



    « Les sautes d’humeur et les insultes sont devenues de plus en plus fréquentes à mon égard. C’était beaucoup dans le contrôle... Dans ce que je pouvais faire ou ne pas faire », a raconté la femme victime, en précisant qu’elle « marchait sur des œufs tout le temps pour éviter la colère et les débordements ». 



    Les propos de l’homme étaient également teintés de violence à l’égard des forces de l’ordre, tout comme à l’égard de l’une de ses anciennes conjointes. 



    « Il avait le désir de se venger d’elle. C’est un sujet qui revenait sur la table toutes les années. Il disait qu’il allait s’en prendre à elle en premier, et qu’ensuite, je verrais de quoi il est capable et qu’il ferait pareil pour moi », a-t-elle ajouté. 





    En plus des accusations de menace de mort, harcèlement, voies de fait, voies de fait armé d’une assiette et séquestration, l'arabe marocain musulman Abdellah El Haschich fait aussi face à de nombreuses accusations en lien avec les armes à feu. 



    Il est accusé, entre autres, d’entreposage négligent d’armes à feu, de possession d’armes à feu prohibées, de dispositifs et de munitions prohibés, sans être titulaire d’un permis.



    On reproche également à l'arabe marocain musulman Abdellah El Harchiche d’avoir eu en sa possession une arme à feu prohibée et une arme à feu à autorisation restreinte non chargée avec des munitions facilement accessibles pouvant être utilisées.





    L'arabe marocain musulman Abdellah El Harchiche, 49 ans, détenait sans permis une douzaine de carabines semi-automatiques et deux armes prohibées, dont un revolver.



    À lire cette énumération de torts et travers qui n'en finit plus, il est clair qu'on a affaire à un autre de ces cas typiques comme on en voit tant chez ces gens issus de l'islam: un être contrôlant, violent, prêt èclater à tout moment, qui rumine sans arrêt des plans de vengeance et d'aggression, comme les talibans et autres terroristes arabes. C'est en eux. C'est leur idée fixe. Ils en deviennent obsédés.





    L'individu arabe marocain musulman Abdellah El Harchiche doit faire face à la justice puis être expulsé à jamais du pays à sa sortie. La peine de prison le rendra encore plus aggressif et décuplera son désir de vengeance et de mort. Cet être irrécupérable représente un danger pour la société.



    Sources: Une présumée victime raconte comment un homme la contrôlait



    Un inquiétant arsenal découvert chez un arabe musulman dangereux


  • Réjean Labrie Répondre

    4 juillet 2021

    Les cas de fémincides rapportés plus haut ne sont que les plus récents. Mais ça fait longtemps que c'est commencé.



    On n'a pas a remonter bien loin pour retrouver le cas de l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud, un barbare violent qui a immolé sa femme en pleine rue dans le quartier de Saint-Sauveur à Québec, conformément à ses prérogatives religieuses qui lui donnent pleins droits sur sa femme considérée comme sa propriété, lui permettant de la châtier à sa guise.




    Des êtres primitifs à la mentalité aussi putride que celle de l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud sont plus nombreux qu'on ne le croit et mettent en danger les femmes québécoises de par leur simple présence. Ils sont totalement imprégnés des préceptes coraniens et arrivent ici prêts à les appliquer à la première occasion.


    L'immigration de type islamique représente trop de danger pour la population et doit être abolie.



  • Réjean Labrie Répondre

    23 juin 2021

    L'encre de cet article a eu à peine le temps de sécher qu'un nouveau double féminicide commis par un musulman s'ajoute à l'interminable liste noire.


    Une fois n'est pas coutume, transportons-nous juste en face de Gatineau, où un Noir africain musulman soudanais (pays arabe où règne la charia) du nom de Hamid Ayoub a disposé de son ex-femme et de sa fille comme les règles de sa religion lui en donnent la prérogative, se considérant comme le maître absolu et propriétaire exclusif des femmes de la maisonnée.



    Accusé de double meurtre, le Noir africain musulman soudanais du nom de Hamid Ayoub a répondu qu'il ne comprenait pas le sens de la question.



    Qui a eu la bien mauvaise idée de laisser un tel être sous-humain aux bas instincts primaires et à la mentalité religieuse répréhensible pour ne pas dire tordue, entrer au pays?