Pauline Marois rencontre le nouveau GG?

Il a tous les préjugés de sa race et ses degrés universitaires lui servent de caution tout en augmentant sa crédibilité

Tribune libre 2010



Pourquoi ne pas profiter de la circonstance pour faire valoir les arguments statutaires et les arguments principes exposés dans notre lettre au Prince Charles avant sa visite ?

David Johnston est un vecteur de la mentalité WASP, United Empire Loyalist et Orangiste. Sans doute un brave homme mais qui pense que nous sommes des caves et qu'il peut nous servir la sauce Champlain premier gouverneur du Canada sans nous provoquer.

Il a tous les préjugés de sa race et ses degrés universitaires lui servent de caution tout en augmentant sa crédibilité.

Il ne s'agit pas de l'insulter, le provoquer ni lui dire des bêtises mais seulement lui faire comprendre que la fonction de Gouverneur Général du Canada et représentant de SM Elizabeth Deux, reine d'Angleterre, du Canada et du Commonwealth, ne représente plus à Québec ce qu'elle représentait.

Pas difficile à dire et ça se fait à froid.

Les arguments statutaires et par conséquent géopolitiques exposés dans la lettre au Prince Charles n'ont rien perdu de leur valeur dans les circonstances présentes.

D'ailleurs, je postule que la visite de la Reine qui a suivi celle de Charles en a tenu compte puisqu'elle a évité de s'arrêter au Québec, non par dépit ou mépris mais parce qu'elle s'est rendu compte que la Monarchie ne représente plus ce qu'elle représentait.

Cette manière de procéder est la formule consacrée en diplomatie.

Elle a fait ses preuves partout, même au Vatican qui s'en sert continuellement. C'est la seule manière de montrer la porte à quelqu'un sans le provoquer ni l'insulter.

Les demoiselles de la "haute société" s'en servent pour éconduire un garçon dont elles ne veulent plus.

Même la Mafia,lorsqu'elle veut se défaire de quelqu'un, lui fait une réception pour finalement lui dire avant de le liquider : "Luigi, ce n'est plus comme c'était"

Que Madame Marois lui dise simplement qu'elle est heureuse de le rencontrer, cependant, que c'est son devoir de lui dire que la fonction qu'il occupe ne représente plus ce qu'elle représentait pour le Québec en devenir.

Qu'elle lui dise en parfait français, qui est la langue diplomatique par excellence parce que dénuée d'ambivalence.

Ce sera une première réussite pour elle et pour notre cause.

JRMS


Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 237 355

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé