VIDÉO

Réflexion sur les référendistes québécois et l'identité canadienne française avec Gilles Verrier

Chronique de Gilles Verrier



Ce que l’identité québécoise a coûté aux Canadiens-Français



L'échec du référendum n'est pas là où l'on pense. Il y a 28 ans, se mettait en branle la campagne référendaire de 1995. Tous ceux qui étaient en âge de vivre ces moments s’en souviennent. Pour aller tout de suite dans le vif du sujet, j’ai toujours cru que Parizeau a eu tort de ne pas rebondir sur le vote favorable exprimé par 60 % des Canadiens-Français. Passons sur les allégations de tricheries pour nous rappeler un autre moment important. En 1969, Jacques Parizeau s’était joint au Parti Québécois. Dans son allocution d’adhésion au parti, le 19 septembre, il dit : « ...les Canadiens français ne veulent pas que leur gouvernement véritable soit à Ottawa.»



Référence - https://vigile.quebec/articles/ce-que-l-identite-quebecoise-a-coute-aux-canadiens-francais





DANS LA SÉRIE, CE QUE L'IDENTITÉ QUÉBÉCOISE A COÛTÉ AUX CANADIENS-FRANÇAIS



Le plan impeccable de Johnson pour mettre le Canada au pied du mur



Pourquoi Lévesque a-t-il planté Johnson ?



« Après son élection avec 41% des voix exprimées en 1966, Lesage demanda à Johnson de démissionner et de déclencher de nouvelles élections parce qu’un démocrate comme il se vantait de l’être ne pouvait pas gouverner alors qu’il ne représentait pas la majorité de la population et je me rappelle le mot à mot de Johnson s’adressant au président de la chambre : « "Monsieur le président, j’ai été élu par la majorité du peuple canadien-français et ça me suffit." » (Antonio Flamand, 2017)



Référence - https://vigile.quebec/articles/le-plan-impeccable-de-johnson-pour-mettre-le-canada-au-pied-du-mur



Featured 11c309e183a1007b8a20bca425a04fae

Gilles Verrier139 articles

  • 219 319

Entrepreneur à la retraite, intellectuel à force de curiosité et autodidacte. Je tiens de mon père un intérêt précoce pour les affaires publiques. Partenaire de Vigile avec Bernard Frappier pour initier à contre-courant la relance d'un souverainisme ambitieux, peu après le référendum de 1995. On peut communiquer avec moi et commenter mon blogue : http://gilles-verrier.blogspot.ca





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé