Le français, langue d'État depuis 1663

Québec

Bastien : « Invoquer l’obligation de négocier donnerait à coup sûr au Québec un rapport de force. »

CHEFFERIE DU PQ

Loi 101: un autre camouflet de Trudeau!



Le 17 septembre dernier, Justin Trudeau a servi au Québec un nouveau camouflet, un autre!

Il n’entend pas étendre la loi 101 aux entreprises de juridiction fédérale. Évidemment, dire non au Québec peut lui faire perdre des appuis chez nous. Le chef des féd&eac...

Québec

L'effondrement national suit son cours

ANGLICISATION

Le français au travail: Québec promet un «sérieux coup de barre»



(Québec) Alors que près de 40 % des entreprises québécoises exigent des connaissances en anglais à l’embauche, Québec promet de déposer rapidement un plan d’action chiffré qui donnera un « sérieux coup de barre » pour qu...

Québec

Le déclin linguistique est une conséquence du déclin démographique

ANGLICISATION

Montreal Qwabec!



Montréal n’est plus que bilingue, petit à petit, la métropole vire à l’anglais.

Montréal vire à l’anglais

Le plus récent bilan de l’Office québécois de la langue française (OQLF) dresse un con...

Québec

Une prise de position qui fait plaisir aux défenseurs de la langue

QUÉBEC FRANÇAIS

Pas de débat en anglais pour Frédéric Bastien



Pas question de participer à un débat des chefs en anglais s’il est élu chef du Parti Québécois, clame le candidat à la chefferie Frédéric Bastien, estimant que de se plier à un tel exercice «dédouane» les anglophones et les allophones d’av...

Québec

Appel à une nouvelle loi 101

Passez à l’attaque, M. Legault !



Réactivez vite le dossier de la loi 101, M. Legault ! Vous nous donnerez ainsi une bonne raison de parler du Québec juste à temps pour sa fête.

Rappelez à tous qu’aujourd’hui et pour toujours, le français demeure la seule langue officielle du Québec...

Québec

Le MQF lance une pétition pour étendre la loi 101 aux collèges

Une pétition lancée pour étendre la loi 101 au cégep



(Montréal) Pour fourbir ses armes en prévision des débats à venir, le Mouvement Québec français lance une pétition pour étendre la portée de la loi 101 au niveau collégial.

Cette question...

Québec

« Je dis que tout, dans la vie, est une question de rapports de force, que vous le vouliez ou pas. »

Le français et les petits lapins



Plusieurs de mes collègues ont écrit sur le recul du français à Montréal.   

Particulièrement chez les jeunes, qui ont l’air de trouver que la défense du français est un combat dépassé, une affaire de vieux, de boomers qui capote...

Québec

Vers un renforcement de la loi 101

Le gouvernement vote en faveur d’une motion pour renforcer la loi 101



Le gouvernement caquiste a voté jeudi en faveur d’un renforcement de la loi 101, afin qu’elle s’applique aux entreprises de 25 à 49 employés ainsi qu’aux entreprises sous juridiction fédérale.

La motion était proposée par le Parti québ&ea...

Québec

L'anglais gagne chaque jour du terrain avec la complicité de l'État

Le MQF dénonce la normalisation de programmes collégiaux bilingues



Le Mouvement Québec français (MQF), par la voix de son président Maxime Laporte, demande au ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, de renoncer à la mise en place de programmes « bilingues » permanents au collégial francophone, tel que

Québec

Pour contrer le bilinguisme législatif de l'Assemblée nationale, il faut refaire une loi 101 en utilisant la clause dérogatoire

Pour une restauration du français langue officielle



Au printemps 2018, le Barreau a entrepris une action judiciaire pour contester la validité de toutes les lois québécoises, parce qu’elles n’auraient pas été suffisamment adoptées en anglais. Il faut dire que le législateur se contente de les traduire du français vers un anglais dont la qualité serait do...

Québec

« Seules la minorité historique anglophone et les membres des Premières Nations pourront communiquer en anglais avec l’État »

Réforme linguistique: le français obligatoire pour les immigrants



Les nouveaux arrivants ne pourront pas communiquer en anglais avec l’État québécois, que ce soit pour obtenir des services ou pour recevoir des factures, affirme Simon Jolin-Barrette.

Avec la réforme linguistique du gouvernement Legault, seules la minorité historique anglop...

Québec

Un pays faussement bilingue : « L’obligation d’adopter une version officielle française de la Constitution est une obligation de la Constitution. »

Une Constitution canadienne partiellement bilingue



Le sénateur Serge Joyal et le professeur de droit François Larocque demandent à la Cour supérieure de forcer le Parlement canadien et l’Assemblée nationale à adopter la version française de pas moins de 22 textes constitutionnels « dans les meilleurs délais ». Seule la version anglaise de ces c...

Québec

Les anglos sont terrifiés à l'idée d'une nouvelle loi 101

Analysis: Quebec's language debate poised to roar back to life



Taking their cue from the Legault government’s fresh interest in the status of the French language now that it believes the secularism debate has cooled, the main opposition parties stepped up to say they too want action.

Chronique vidéo de Jean-Jacques Nantel

La minute de l'indépendance #20

C'est l'anglais qui coûte cher au Québec, pas le français !

Le système actuel en cause


Le problème au Québec, ce n'est pas l'anglais, les Anglo-Québécois ou même le Canada anglais; le problème, c'est le système qui nous a été imposé de force par les Britanniques et leurs descendants à la suite de l'invasion brutale de 1760.

Québec

Cette loi qui protège l'anglais au Québec

L’anniversaire qui n’intéresse personne



La Loi sur les langues officielles, adoptée durant l’été 1969, est entrée en vigueur il y a presque 50 ans, le 7 septembre 1969. Le gouvernement fédéral n’a pas manqué de le souligner cette année. On a fait des annonces (le premier ministre Justin Trudeau a promis de « moderniser » la loi s’il est réélu en octobre prochain). On a organisé des événements (la ministre Mélanie Joly a procédé à une série de consultations tenues dans différentes villes du pays). Mais l’anniversaire passe à peu près inaperçu.

Québec

Vers la création d'un poste de Commissaire à la langue française

Québec veut un nouveau chien de garde pour la loi 101



Le gouvernement Legault étudie sérieusement l’idée de rouvrir la Charte de la langue française, ou loi 101, une option qui était pourtant exclue il n’y a pas si longtemps. Ce serait pour créer un poste de Commissaire à la langue française, un nouveau chien de garde relevant de l’Assemblée nationale.

Québec

Vers un renouvellement d'une politique canadienne-française ? « Les francophones hors Québec ne sont pas des dead ducks. »

Francophonie: il faut revoir la politique linguistique canadienne



Le 2 juillet dernier, on apprenait la signature d’une entente unissant deux associations de défense des droits des francophones hors Québec et le groupe porte-parole des Anglo-Québécois (le Quebec Community Groups Network). Le lendemain, Le Devoir rapportait que la Commission scolaire English Montreal pouvait compter sur l’appui de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick dans son combat judiciaire visant à bloquer la décision du gouvernement québécois de transférer deux écoles anglophones à une commission scolaire francophone de Montréal.

Québec

Communication uniquement en français : le Québec ne respecte pas sa propre loi

Une loi fantôme pour la langue française



Imaginez une loi adoptée il y a 17 ans par l’Assemblée nationale — à l’unanimité, qui plus est — dont l’une des dispositions phares demeure inappliquée à ce jour. Cette situation existe bel et bien. Elle concerne la pérennité de la langue française au Québec.

Québec

Rappel sur un épisode passé de notre histoire

Laïcité : une impression de « déjà vu » avec le débat… sur la langue



Dans le présent débat sur la Loi no. 21 sur la laïcité de l’État, on assiste à une reprise de plusieurs des arguments mis de l’avant lors de la présentation de la Charte des valeurs du Parti Québécois.

Québec

La résistance au « tout-à-l'anglais »

Inspiration mexicaine



Me voici au Mexique depuis une semaine. Impossible pour un Québécois de ne pas se comparer à cet autre voisin des États-Unis qui parvient beaucoup mieux que nous à résister culturellement et linguistiquement. Pourquoi donc ?

Québec

Le français, langue de l'État québécois

Loi 101: un signal clair



Le Devoir publiait lundi la lettre d’un de ses lecteurs, Yves Chartrand, qui se dit un ardent défenseur du français et un indépendantiste inconditionnel, mais selon qui imposer l’affichage français à l’hôpital de Lachute vise à « effacer l’histoire au nom d’une pureté retrouvée et à faire de simples citoyens des boucs émissaires de notre frustration linguistique ».

Québec

Le français, langue d'État sur notre territoire depuis 1663

Oui, il faut beaucoup, beaucoup plus en matière de langue!



Impératif français offre son appui à la ministre de la Culture, Nathalie Roy, quant à son intention de faire respecter et de faire appliquer la Charte de la langue française, ou ce qu’il en reste, pour endiguer la défrancisation de l’affichage à Montréal et, nous l’espérons, aussi ailleurs au Québec.

Québec

Le français doit devenir la seule langue officielle du Québec et non plus la « langue publique commune »

Nathalie Roy promet une approche musclée de la loi 101



La loi 101 ne sera pas modifiée sous le gouvernement Legault. Mais elle sera appliquée avec plus de fermeté, promet la ministre responsable de la Langue française, Nathalie Roy. Celle-ci se dit notamment « préoccupée » par l’anglicisation de Montréal.

Québec

Le Canada nous impose le bilinguisme institutionnel

Un anglophone affirme que ses droits ont été bafoués



Un Montréalais anglophone qui a dû témoigner en français pour contester une contravention allègue que ses droits linguistiques ont été bafoués et que son amende devrait être annulée.

Québec

Une nouvelle attaque contre le fait français au Québec

L’effacement du français



Au moment d’écrire ces lignes, quelques heures avant le débat des chefs, j’ignore s’il a été question du français. Peut-être un peu dans le segment « identité et question nationale », notamment en lien avec la déclaration de François Legault sur ses craintes que ses petits-enfants ne parlent pas français.

Québec

Le combat pour la langue se poursuit

Impératif français revient à la charge



L'organisme québécois poursuit son combat visant à promouvoir la langue française et contrer le dénigrement envers le Québec. Impératif français a annoncé, jeudi, sur son site Internet, qu'il relançait sa campagne promotionnelle « Unis contre la francophobie ». Dans un autre communiqué, l'organisation présente sa campagne « Oui, je parle français ! ».

Québec

La dénationalisation de Montréal

Montréal et l'usage du drapeau du Québec



Pour tous les États et nations de ce monde, le drapeau représente un symbole de haute importance. Partout, des règles d’utilisation ont été décrétées à l’intention des organismes et institutions publiques qui relèvent de leur juridiction. Le Québec n’y fait pas exception.

Québec

Juncker : mondialiste mais francophile

Au Québec, on parle en français



 Le président de la commission européenne a l’intention de parler en français pendant la durée du G7, la langue de Molière étant celle du Québec, «qui est plus qu’une province».

Québec

Sous la pression des membres, le Barreau bat piteusement en retraite

Bilinguisme: le Barreau du Québec fait volte-face



Rabroué par ses membres, le Barreau du Québec a proposé lundi soir de suspendre le recours intenté à la mi-avril pour faire déclarer inconstitutionnel le processus d’adoption des lois à l’Assemblée nationale. Le Devoir a par ailleurs appris que le Barreau avait entre les mains un avis juridique lui déconseillant d’entreprendre la controversée démarche.

Québec

Les Barreaux du Québec et de Montréal dans de sales draps

L'assemblée générale du Barreau s'oppose à l'invalidation des lois



L'assemblée générale des membres du Barreau du Québec a appelé l'ordre professionnel à se désister de sa tentative de faire invalider toutes les lois du Québec en raison d'un enjeu linguistique.