Le français — la dynamique du déclin

Québec

L'anglicisation métastasique : le Pontiac, la ville de Gatineau... le reste du Québec

Les sacrifiés de la bonne entente



Gatineau se réduit à toute allure à une simple extension d’Ottawa. La vision de Trudeau père se réalise.

Québec

La loi 96 est une passoire

Facile pour les villes de demeurer bilingue, malgré le faible nombre d’anglophones



Plusieurs villes et arrondissements voteront bientôt pour conserver leur statut bilingue, malgré une faible population de citoyens anglophones. La preuve, dit le PQ, que la réforme de la loi 101 manquait de dents.

International

Le français massacré par une Anglaise, une « généralissime » otanesque

L’OTAN s’engage pour le wokisme



Jusqu’à présent, nous savions que la novlangue woke se diffusait dans nos contrées à partir des campus américains et de leurs relais dans les milieux associatifs, médiatiques et politiques. Un acteur à première vue inattendu s’investit également dans ce combat culturel, comme le révèle l’officiel « Manuel de l’OTAN sur le langage inclusif ».

La langue française chasse l’obscurantisme

Non à la déconstruction de la langue française

La survie de l’Acadie analysée durant la deuxième moitié de l’entrevue


Vidéo (28 min)

International

« À titre étranger, le prix a été décerné — également à l’unanimité — à Justin Trudeau »

Prix 2022 de la carpette anglaise attribué à Emmanuel Macron

Communiqué 2022 de l’académie de la Carpette anglaise


Le jury de la Carpette anglaise 2022 a décerné, son prix d’indignité linguistique, exceptionnellement, au président de la République, M. Emmanuel Macron, pour ses nombreuses entorses à la Constitution, dont l’article 2 dispose que « la langue de la République est le français », qui est aussi langue officielle de la plupart des Institutions internationales.

International

La dissolution des nations dans le globish

Alain Finkielkraut : « La langue française s’affaisse et la nation aussi »



Chaque mois, Le Figaro accueille des écrivains, linguistes, amoureux de la langue française. Ils nous confient leurs habitudes d’écriture et leurs mots préférés du dictionnaire.

Québec

Appel à l’action

La survie du français : un enjeu existentiel



Le déclin du français au Québec, particulièrement dans la grande région métropolitaine de Montréal où seulement 48% de la population utilise le français comme langue d’usage, ne cesse de prendre de l’ampleur.

Québec

« La maîtrise de la langue nous tire tous vers le haut »

Reconquérir le français : une nécessité vitale



On s’inquiète avec raison de la maîtrise très approximative de la langue française par de trop nombreux cégépiens québécois.

Québec

L’ONU : au diable le français !

Mais où est le français à la COP15 ?



La COP15 sur la biodiversité a beau avoir lieu dans la plus grande métropole francophone des Amériques, Le Journal a constaté que la majorité de l’affichage y est... en anglais.

Québec

La solution à la crise linguistique ne peut être que géopolitique

Bilinguisme territorial ou indépendance



Le français est en crise au Canada depuis les années 1960. Crise attribuable à Pierre Elliott Trudeau. Aveuglé par sa volonté d’abattre le nationalisme canadien-français devenu québécois, Trudeau a détourné le Canada de la seule politique susceptible d’assurer au français un avenir enviable en son sein, soit un bilinguisme territorial semblable à celui en vigueur en Suisse ou en Belgique.

Québec

Il faut contrer la défrancisation programmée de notre métropole

L’anglais, future langue du travail à Montréal ?



Vous avez probablement été choqué d’apprendre que des francophones unilingues de Montréal peinent à obtenir des services en français dans le réseau de santé publique. En effet, le Journal de Montréal dévoilait dernièrement une enquête sur le sujet. Sommes-nous en présence d’anecdotes? Ou bien sommes-nous face à une tendance lourde? Plus globalement, l’anglais risque-t-il de devenir la langue du travail à Montréal?

Québec

Le monstre mcgillesque nous anglicise avec nos deniers publics

Soignés en anglais au Québec en 2022 : halte à la « mcgillisation » de notre santé publique



​​​​​​​Il y a de quoi sacrer, tellement c’est révoltant.

Québec

La rengaine de l’économie pour cacher la pleutrerie ?

François Legault veut-il vraiment sauver le français ?



François Legault est clair : il ne veut pas être le premier ministre qui aura assisté sans rien faire à la régression du français au Québec. Il sait que la situation est dramatique, il voit notre langue régresser à grande vitesse à Montréal. Il voit fondre le poids de la majorité historique francophone. Il sait que, bientôt, il sera trop tard, et que s’il ne fait rien, il n’aura finalement été que l’embaumeur du Québec, pire, son fossoyeur, lui qui voulait être considéré comme son défenseur.

Québec

Le verbiage inaugural n’est que… le CAQuetage continuel

Langue française : l’exemple doit venir d’en haut, mais Legault est mou



Les discours inauguraux contiennent toujours poudre aux yeux et jeux de miroirs.

Canada

La capitale de l’anglicisation

Français à Ottawa : la langue de Steeve



Ainsi donc, sur plusieurs dizaines de gens à comparaître devant la Commission sur l’état d’urgence, officiellement bilingue, un seul l’a fait en français : soit un certain Steeve Charland, chef des Farfadaas. Tous les autres, y compris les francophones, l’ont fait complètement ou essentiellement en anglais.

Québec

Le piège des langues officielles

Ottawa nous passe un sapin en matière de langues officielles



Le projet de loi fédéral s’attaque effectivement à une mesure phare du gouvernement du Québec : l’application de la Charte de la langue française (loi 101) aux entreprises privées de compétence fédérale.

International

La Francophonie manque de dirigeants visionnaires et volontaristes

La Francophonie ? Bof...



Le sommet de la francophonie se déroule cette fin de semaine en Tunisie. Le président Emmanuel Macron, et les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault seront présents.

Québec

Les fédéraux, des sépulcres blanchis

Le fiasco de l’immigration francophone hors Québec



Cela fait maintenant un demi-siècle qu’au lieu d’appuyer le caractère français du Québec, le Canada prétend fortifier le français par des interventions qui se limitent pour l’essentiel aux autres provinces. Ottawa fait preuve de tant d’obstination à cet égard que force est de conclure qu’il préfère compromettre la viabilité du français au Canada plutôt que de permettre à une société distincte, de langue française, de s’épanouir en son sein.

Québec

C’est incontournable : la compétence et le mérite sont le résultat de l’effort

Aspirants profs : on ne me fera pas brailler



On permettra au professeur que je suis de revenir sur les complaintes des étudiants qui échouent au test de français exigé pour devenir enseignant.

Québec

L’acharnement idéologique fédéral contre le français

Ottawa, péril mortel pour la langue française



Le gouvernement fédéral vient de publier ses recommandations pour l’écriture inclusive en français. Comme on pouvait s’y attendre, étant donné la forte teneur idéologique du gouvernement Trudeau, Ottawa recommande, entre autres, d’utiliser des pronoms neutres en « iels » et d’ajouter aux mots masculins leurs terminaisons féminines.

La folie linguistique universitaire contamine le fédéral

C’est une catastrophe intellectuelle

L’écriture inclusive du fédéral au Canada



Audio (14 min)

Québec

Pour empêcher le subterfuge, la loi devrait imposer un spécifique français

Francisons les noms



Tout le monde parle de francisation en pensant au service offert ou à la langue de communication, mais qui s’inquiète des raisons sociales ou des noms de festivals ou d’événements qui défigurent Montréal en particulier et le Québec en général ?

Québec

La langue commune selon QS est le « bilingue »

La campagne bilingue d’une candidate de Québec solidaire ne fait pas l’unanimité



Alors que le déclin du français au Québec retient une fois de plus l’attention lors de la campagne électorale, la candidate de Québec solidaire dans Notre-Dame-de-Grâce suscite la controverse avec des publications bilingues.

Québec

La fausse solution de l’immigration pour sauver l’Ontario français, préfiguration d’un Québec agonisant : « La première génération parlera français, la seconde parlera bilingue, et la troisième sera anglaise... »

La pièce manquante du casse-tête...



L'ethnocide des Canadiens français de la Basse-Ville d'Ottawa a été largement fouillé dans le livre Ottawa, lieu de vie français* mais la disparition de TOUS les autres milieux urbains francophones de l'Ontario fait rarement partie des discussions ou des conférences.

Canada

« Je subodore la mauvaise foi parce que le recul d’une langue n’est pas une fatalité, c’est un choix politique »

La place du français au Canada



En début de campagne, les chefs des partis ont beaucoup parlé de l’état du français au Québec, mais très peu de sa situation au Canada. Le sujet aurait mérité plus d’attention, car, là aussi, le français va mal. Très mal.

Québec

« De 1995 à 2022, le secteur anglais a doublé son poids par rapport à celui de la communauté anglophone (8,8 %), pour atteindre près de 19 % de la clientèle du réseau »

Revirement majeur en faveur de la loi 101 au collégial



Le 8 septembre dernier, les délégués de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ), réunis à Trois-Rivières en conseil extraordinaire, ont voté pour l’assujettissement du réseau collégial à la loi 101.

Québec

« Le dualisme institutionnel […] permet aux unilingues anglos ou à ceux qui choisissent de s’angliciser de le faire en tout confort et en toute impunité »

La soumission ou l’indépendance

Éditorial de septembre 2022


La folklorisation est en marche, elle avance au pas de l’assimilation qui gruge le rapport démographique.

Québec

« Le taux d’anglicisation des jeunes adultes de langue maternelle française est de nouveau nettement plus élevé que celui de leurs aînés »

LANGUE

L’anglicisation des francophones au Québec

Le long déclin


Les données du recensement de 2021 sont sans appel. Tous les indicateurs sont au rouge. Au point de discréditer totalement les politiques préconisées par les gouvernements Legault et Trudeau. Loin d’assurer l’avenir du français, elles garantiront, au contraire, l’anglicisation du Québec comme du Canada.

Québec

Des mesures efficaces réclamées aux partis politiques

Élections Québec 2022

Questions du mouvement Impératif français



Mesdames, Messieurs, des partis politiques québécois : À l’approche des élections québécoises 2022, Impératif français vous pose les questions suivantes de grand intérêt public.

Québec

« Cette “ ouverture à l’autre ” n’est en fait qu’une soumission au rouleau compresseur “ globish ” »

La guerre faite au français



N’oublions pas la dévalorisation systémique (pour reprendre un mot à la mode) de notre langue officielle depuis de nombreuses années au Québec.